• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le+cinqui%C3%A8me+t%C3%A9moin%3A+Livr... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par chapitre_libraire
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Spécialiste du livre. Service professionnel. Expédition en 24 heures des Pays de la Loire (France) en colis suivi. Confirmation de l'expédition par mail. Suivi de commande en ligne. 200 000 clients satisfaits.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Le cinquième témoin: Livre audio 2 CD MP3 - 607 Mo + 610 Mo CD – Livre audio, 3 juillet 2013

3.8 étoiles sur 5 77 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 8,99
CD, Livre audio
"Veuillez réessayer"
EUR 23,90
EUR 23,90 EUR 13,50

Notre boutique Audiolib

Notre boutique Audiolib
Découvrez le plaisir d'écouter des livres, une nouvelle façon de lire et trouvez votre livre dans notre boutique dédiée.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Le cinquième témoin: Livre audio 2 CD MP3 - 607 Mo + 610 Mo
  • +
  • Ceux qui tombent: Livre audio - 1 CD MP3 - 639 Mo
  • +
  • L'Allée du sycomore: Livre audio - 2 CD MP3 - 655 Mo + 696 Mo
Prix total: EUR 73,70
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

« Attention, grand cru ! » Julie Malaure - Le Point

Présentation de l'éditeur

Abandonnée par son mari, Lisa Trammel n’a soudain plus assez d’argent pour payer ses mensualités d’emprunt immobilier, et la Westland National Bank menace de saisir sa maison. Affolée, elle engage l’avocat Mickey Haller mais elle est si révoltée par les saisies liées à la crise des subprimes qu’elle manifeste souvent et violemment devant la banque au point de s’en voir interdire l’accès par la justice. Malheureusement pour Haller qui espérait gagner du temps en faisant traîner la procédure, le dossier se corse quand sa cliente est accusée du meurtre de Mitchell Bondurant, un cadre dirigeant de la Westland retrouvé mort dans le parking de son agence. Au fur et à mesure qu’il monte un système de défense bien hasardeux, l’avocat découvre un certain nombre d’éléments qui l’amènent à douter de sa cliente et de lui-même, et ce, jusqu’au verdict.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Né en 1956, Michael Connelly, maître incontesté du polar américain, a reçu les plus hautes distinctions littéraires dont l'Edgar du premier roman policier pour « Les Égouts de Los Angeles ». Il est notamment l'auteur du « Poète » et de « Créance de sang », porté à l'écran par Clint Eastwood. Tous ses ouvrages sont disponibles en Points.
Il l'auteur de : « La Glace noire », « La Blonde en béton », « Le Poète », « Le Cadavre dans la rolls » , « La Lune était noire », « Lumière morte », « Deuil interdit », « La Défense Lincoln », « Echo Park », « A genoux », « L'Épouvantail » et « Neufs dragons » . Il s'est vu décerner le Prix Pulitzer pour ses reportages sur les émeutes de Los Angeles en 1992.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
C'est probablement avec Les neuf dragons le livre de Michael Connelly qui m'a le moins plu. C'est aussi un des seuls que je n'ai pas lu à sa sortie, n'étant pas vraiment fan de Mickey Haller. Le livre précédent de cette série judiciaire (Volte-face) était déjà assez dispensable. A postériori, je me donne raison, il n'y avait ici pas de quoi se presser.

C'est un laborieux roman de prétoire, très convenu, très plat, sans réels rebondissements.
Il faut dire que ce personnage de Mickey Haller n'a pas grand chose pour lui. Il est très fade, sa personnalité n'éveille pas la sympathie, son éthique est à géométrie variable, et à part son ex-femme procureur, les personnages qui gravitent autour de lui ne sont pas plus attachants.
Alors, si l'auteur a plus d'un tour dans son sac et un savoir faire indéniable, cette affaire criminelle sous fond de crise financière et de saisies immobilières m'a semblé bien faible. La conclusion est à la fois décevante et prévisible.

Et ce n'est pas la traduction indigente qui rattrape l'ensemble. C'est la première fois que je lis un livre du "livre de poche" dont la relecture / correction est aussi catastrophique : il manque des mots en pagaille, il y a des dizaines de phrases, surtout dans les dialogues, quasiment incompréhensibles du fait de leur construction ou de leur lourdeur. Du jamais vu.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 17 sur 18 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Moins captivant que d'autres titres de l'auteur, l'impression que ce livre est composé de chapitres non inclus dans ces autres romans, un peu poussif, mais qui se lit sans véritable déplaisir.
Remarque sur ce commentaire 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Je l'avoue : avant cette lecture, je ne connaissais ni Michael Connelly, ni sa création vedette Harry Bosch. Une critique (relativement bonne) dans le mensuel Lire m'a donné envie de découvrir l'auteur. Je ne suis pas fan de polars mais le monde des avocats m'a toujours attiré. Me voilà donc plongé dans mon Kindle sur la cinquième aventure de cet avocat de Los Angeles si différent de ses confrères. Monsieur travaille pratiquement dans sa Lincoln ! Dans ce livre, vous vivez toute l'affaire en "témoin" privilégié. Vous assistez à tout le procès. Vous découvrez toutes les arcanes de la justice américaine. Et bien évidemment, le personnage de Mickey Haller est particulièrement fantasque.
Depuis, je suis complètement addict. J'ai lu tous les autres livres de la série. J'ai dévoré un seul Bosch pour découvrir mais sans véritablement accrocher. Vivement le prochain Haller... logiquement en 2015 !
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Avec l'avocat Mickey Haller, demi-frère de Harry Bosch, M. Connelly dessine une intrigue en pleine crise immobilière et financière. L'auteur ne faiblit pas et tient encore une bonne trame avec juste la dose de retournements nécessaires dans un thriller judiciaire. Certes, les romans ne sont plus à la hauteur des premiers Connelly, moins de densité peut-être. Haller ne parvient pas faire complètement oublier Bosch, pour cette raison peut-être Connelly revient dans les deux derniers romans parus aux Etats-Unis avec un Bosch à brides abattues.
Remarque sur ce commentaire 18 sur 21 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Je ne sais plus quoi dire sur cet auteur car je crois n'avoir jamais commencé un de ses livres sans le finir très raoidement! ce n'est pas le genre que l'on laisse trainer en en ouvrant un autre en même temps, pour faire des poses, non! Lui c'est suspens assuré, sans descriptifs démesurés des habits du héros (higgins clark) ou une histoire qui se passe en dehors des lignes et pages que l'on lit (Patricia Cornwell). lui c'est clair, il va aux faits, et il y en a, mais.... pas forcément en ligne droite. JE conseille vivement cet écrivain, son presque homonyme (john Connoly) et grisham bien sur.....
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Comme tous les Connelly, ce livre est excellent et mérite 10/10. Je le recommande à tous ceux qui aiment les bons polars.
Remarque sur ce commentaire 7 sur 8 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Connelly nous entraîne une fois de plus dans le prétoire,où il nous décrit le mécanisme spécifique du système judiciaire américain avec brio, sur fond d'Amérique en crise avec les mécaniques des "subprimes" et le "jeu des saisies" : impitoyables envers les plus défavorisés. Il nous balade et nous mène en bâteau jusqu'au bout où le dénouement nous scotche littéralement ! Un excellent Mickey Haller dont on verra l'attitude se modifier au fil du procès. Vraiment un bon moment de lecture, meilleur que Grisham dans le style.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Ce n'est pas tant l'œuvre qui pèche que la traduction indigeste. Moults "interrogatoires EN CONTRE" alors qu'il serait plus judicieux
et moins lourdingue d'employer : "contre-interrogatoire". Par ailleurs en littérature (et a fortiori celle du XXIe siècle) pour les mesures,
horaires, distances, dates on peut employer les chiffres : mais là (Est-ce le choix du traducteur ?) on a droit à : "un homme DE (déjà une faute) un mètre quatre-vingt dix " - et la ligne suivante : "une femme DE un mètre cinquante" !!! oui devant une voyelle on élide la préposition et il faut écrire :" D'UN" et ça répété tout au long du roman. Alors c'est lourd et tiré par les cheveux ! d'autant qu'il faut se mettre dans le bain de la justice américaine ............Il a changé de traducteur CONNELLY ?
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?