• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le collier rouge a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Le collier rouge Broché – 27 février 2014

4.2 étoiles sur 5 138 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 15,90
EUR 15,90 EUR 1,79

Boutique Littérature Boutique Littérature


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Le collier rouge
  • +
  • Check-point
Prix total: EUR 36,90
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Revue de presse

Jean-Christophe Rufin, médecin, voyageur, écrivain, est l'auteur de romans désormais classiques, tels que L'Abyssin, Rouge Brésil (prix Goncourt 2001) ou Le grand Cœur. En 2013, son Immortelle randonnée vers Compostelle a rencontré un immense succès.

Présentation de l'éditeur

Dans une petite ville du Berry, écrasée par la chaleur de l'été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond d'une caserne déserte. Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit. Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère. Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes. Trois personnages et, au milieu d'eux, un chien, qui détient la clef du drame... Plein de poésie et de vie, ce court récit, d'une fulgurante simplicité, est aussi un grand roman sur la fidélité. Etre loyal à ses amis, se battre pour ceux qu'on aime, est une qualité que nous partageons avec les bêtes. Le propre de l'être humain n'est-il pas d'aller au-delà et de pouvoir aussi reconnaître le frère en celui qui vous combat ?

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Jean-Christophe Rufin, médecin, voyageur, écrivain, a publié aux Éditions Gallimard L'Abyssin, prix Goncourt du premier roman et prix Méditerranée , Sauver Ispahan, Asmara ou Les causes perdues, prix Interallié, Rouge Brésil, prix Goncourt 2001, Globalia, La salamandre, Un léopard sur le garrot, Le parfum d'Adam, Katiba, et Sept histoires qui reviennent de loin. Il est membre de l'Académie française depuis 2008.


© C.Hélie Gallimard

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 7 juillet 2015
Format: Poche
Cette histoire a été inspirée par celle du grand-père du partenaire photographe de l'auteur. Décoré de la légion d'honneur pendant la première guerre mondiale, un jour de 14 juillet, pris de boisson, il insulta la nation et fut mis au trou pour y être jugé militairement.
L'orgueil est le maître mot de cette histoire peu commune, d'un juge militaire, ancien commandant ayant connu le front, et d'un caporal, héros de guerre. Rencontre à huis clos. Amour. Honneur. Fidélité à un engagement politique.
En quelques pages qui se lisent le temps d'un trajet ferroviaire de moins de deux heures, Rufin tient en haleine son lecteur par une écriture aérée et concise.
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Tornade VOIX VINE le 10 mars 2014
Format: Format Kindle
Il fait chaud, lourd, une chaleur presque caniculaire. Et ce chien qui n'arrête pas d'aboyer, ce qui a le don d'agacer Dujeux, geôlier dans une prison du Berry.
1919, la guerre est finie, Hugues Lantier du Grez est le jeune juge militaire chargé d'interroger Morlac, prisonnier décoré de la Légion d'honneur. Lors de son entretien, le juge essaie de comprendre ce qui a poussé Morlac à cet acte incompréhensible : "Mes actes, j'en suis responsable et je ne vois aucune raison de m'en excuser", sera la réponse de Morlac.

C'est un livre que je n'aurais sans doute jamais acheté si je n'avais pas été attirée par le bandeau en noir et blanc sur la couverture, et le contraste avec la couleur rouge du collier du chien. Et je me serais privée d'un émouvant moment de lecture.
"Le Collier rouge" est un livre sur la bêtise de la guerre, les combats, le front, les tranchées, les armes qui ne sont faites que pour tuer. C'est un long interrogatoire à l'issue duquel un juge devra dresser un procès verbal, rendre son verdict. Un interrogatoire qui petit à petit se muera en une conversation, presque un échange arrondissant les angles, équilibrant les forces entre les deux hommes. Car ce juge sait aussi être un homme à l'écoute, avec un réel souci d'objectivité, tout en sachant donner des leçons, mais en essayant de comprendre le pourquoi du comment.

C'est également l'histoire d'une rencontre, d'un amour entre un homme et une femme, une femme qui lit Zola et Rousseau. Un amour aussi fragile que fort.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Pierre-yves Champenois TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 27 septembre 2015
Format: Poche
Jean-Christophe Rufin est assurément le genre de personnage qui impressionne de par ses multiples activités, et les réussites qui les accompagnent (sans parler de la gentillesse du bonhomme !). Pour ne parler que de ce qui nous concerne ici, à savoir la littérature, Rufin a déjà obtenu le prix Interallié et le prix Goncourt, excusez du peu... Il revient donc ici avec ce "Collier Rouge", son avant-dernier bouquin ("Check-point", le dernier, étant sorti il y a seulement quelques semaines de cela maintenant), dont le résumé de l'histoire ne fait pas franchement rêver : un héros de guerre est emprisonné en 1919, et son chien ne cesse d'aboyer devant la prison. Devant un tel pitch, on se dit qu'il va falloir tout le talent de Rufin pour parvenir à faire vivre ce roman...

Et pourtant, l'auteur va prendre son temps. Le temps déjà pour révéler les raisons de l'emprisonnement du soldat. Le temps aussi pour dévoiler petit à petit ce que ce chien représente pour lui, et pourquoi ce brave cabot questionne tant le juge militaire venu instruire le dossier. Enfin, surtout, le temps pour parvenir à construire un suspense incroyable pour une histoire au départ si banale et peu passionnante. C'est ainsi tout le talent de Rufin de réussir à captiver son lectorat dans n'importe quelle situation, tout en insufflant une dose d'Histoire doublée d’une (poignante) dose d'humanité grâce à une narration parfaitement maîtrisée, et ce jusque dans les moindres détails.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
"Le Collier rouge" relate un épisode méconnu de la première guerre mondiale, lorque l'on envoyait les poilus se battre sur le front grec. Mais au-delà de ce témoignage, c'est un réquisitoire sur l'absurdité de la guerre. L'originalité de ce court récit est qu'il se lit également comme un roman policier: un homme, héros de la guerre, est prisonnier pour on ne sait quelle raison (on le saura à la fin du livre) tandis que son chien hurle à la mort dans le village, à l'extérieur de la prison. Pourquoi ? Quel lien existe-t-il entre le prisonnier et l'animal ?
Au fil des interrogatoires, on assiste au mystère qui entoure ce personnage désabusé, blessé, "déchiré". Le style dépouillé de Rufin, les mots simples qu'il utilise ne font pas oublier tous les "non-dits" qui se cachent dans les phrases ou le comportement des protagonistes. Cet ouvrage est également un très bel hommage sur nos fidèles compagnons que sont les chiens. Je suis juste un peu sceptique sur la relation "chaste" qui existe entre Valentine et son jeune refugié: ils dorment tous les deux dans le même lit et se contentent de quelques tendres caresses ?...Il faut vraiment avoir une volonté de fer pour ne pas "fauter" !
Quoiqu'il en soit, voilà un ouvrage qui tient en haleine et qui devrait être lu par le plus grand nombre de lecteurs.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?