undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le combat ordinaire : Integrale (DVD inclus) Relié – 2 décembre 2010


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"

Top Nouveautés BD Top Nouveautés BD

Nos clients ont également consulté ces articles en stock

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Marco, jeune photographe de guerre, écoeuré par la vision de trop d horreurs, se retire du
monde avec son chat pour essayer de se reconstruire. Sur cette simple trame, Manu Larcenet
tisse l une des plus belles pages de la bande dessinée des dix dernières années, une réfl exion
unique sur le passage à l âge adulte, l acceptation de soi et notre rapport au monde. Le livre est
accompagné d un DVD, un portrait de Manu Larcenet totalement inédit, avec la participation
exceptionnelle de Marcel Gotlib, Daniel Pennac, Jean-Yves Ferri et beaucoup d autres.
Pour la première fois en intégrale, l un des plus grands best-sellers de la bande dessinée contemporaine.
Un DVD bonus exceptionnel de 52 minutes, un portrait totalement inédit de l auteur.

Biographie de l'auteur

Manu Larcenet est né en 1969. Vers l'âge dix ans, il se lance dans la bande dessinée : il en fait tous les jours et il n'arrêtera jamais. Il intègre ‘Fluide glacial‘ en 1994, et tout le monde se l'arrache – ‘Spirou', Dupuis, Glénat... En 2000, il s'installe chez "Poisson Pilote" (Dargaud) avec Trondheim et "Les cosmonautes du futur" (2000-2004), puis avec son frère Patrice Larcenet et "Les Entremondes" (2000-2001), puis tout seul avec "Le Temps de chien" (2002), "Nic Oumouk" (2005-2007) et le magnifique "Combat ordinaire" (2003-2008), pour lequel il obtient en 2004 le prix du meilleur album du festival d'Angoulême. Entre-temps, en 2001, il part s'installer dans la région lyonnaise. Ce virage existentiel notable nous vaut "Le retour à la terre" (2002-2008, Dargaud), scénarisé en toute complicité par son ami Jean-Yves Ferri. De 2008 à 2014, il se lance dans "Blast" (2009-2014, Dargaud) : quatre albums denses, sombres, tragiques, bourrés jusqu'à la gueule d'une humanité débordante et d‘une sauvagerie fascinante. En 2010 et 2012, il publie deux livres jumeaux, les merveilleux "Peu de gens savent" et "Nombreux sont ceux qui ignorent", chez Les Rêveurs, maison d'édition qu'il a cofondée en 1997 avec son ami Nicolas Lebedel. En 2012, il illustre le roman de Daniel Pennac "Journal d'un corps", (Futuropolis-Gallimard). En 2015, il s'attaque pour la première fois à une adaptation, celle du "Rapport de Brodeck" (Dargaud), le chef-d'oeuvre de Philippe Claudel.



Détails sur le produit

  • Relié: 232 pages
  • Editeur : Dargaud (2 décembre 2010)
  • Collection : Combat Ordinaire (Le) - Intégrale
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2205062360
  • ISBN-13: 978-2205062366
  • Dimensions du produit: 32 x 2,5 x 24,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 331.442 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Né en 1969 de parents connus (et gentils), Manu Larcenet vit à Vélizy une enfance peinarde -- en dehors des crises d'angoisse qui lui gâchent la vie. Vers dix ans, il se lance dans la BD, il en fait tous les jours et il n'arrêtera plus jamais.
En 4ème, il crée un groupe punk-rock (nul) avec des copains.
A l'âge requis (Larcenet n'est pas très fort sur les dates), il obtient le bac F12 de l'école de Sèvres -- un bac qu'on vient de créer quasiment pour lui : très peu d'enseignement général et beaucoup de dessin, architecture, nu, poterie, tapisserie, etc.
Un peu plus tard, il ressort des Arts appliqués avec un BTS d'expression visuelle option "images de communication". Dans le même temps, il donne de plus en plus de concerts avec son groupe.
En 1991, il tente de se faire réformer de manière assez violente, mais ça ne marche pas, et il gagne un séjour en bataillon disciplinaire -- une expérience qu'il ne souhaite pas à son pire ennemi. (Quoique.)
Libéré, il emménage dans un squat avec des copains musiciens et se lance à fond dans la musique, tout en continuant de dessiner. Ses dessins passent dans différents journaux de rock.
Sur un coup de tête, il laisse tomber le groupe et reprend des études qu'il laisse tomber aussi parce qu'il intègre Fluide glacial en 1994. Là, il devient à la mode et tout le monde le veut : Spirou, Dupuis, Glénat, etc. C'est la belle vie, les soirées mondaines, l'argent, les filles faciles, les substances interdites... Dans la foulée, il fonde avec Nicolas Lebedel sa propre boîte d'édition, "Les Rêveurs", où il publie quelques albums autobiographiques qui ne cadrent avec aucune structure.
Vers la fin du XXe siècle (en gros), il rencontre Guy Vidal et sa collection Poisson Pilote encore en gestation. Le courant passe, et il s'installe chez Poisson Pilote avec Trondheim et Les Cosmonautes du futur, puis avec son frère Patrice Larcenet et Les Entremondes (2000 - 2001), puis tout seul avec Le Temps de chien (2002), Nic Oumouk et Le Combat ordinaire (2003).
Entre-temps, en juin 2001, il quitte Paris et ses lumières pour la brousse lyonnaise -- en gardant Vidal dans son téléphone. Ce virage existentiel notable nous vaut Le Retour à la terre, formidablement scénarisé par son copain Ferri. Aux dernières nouvelles, Larcenet a mis en route la suite du Retour à la terre (avec Ferri), du Combat ordinaire, de Nic Oumouk, des aventures rocambolesques de... ainsi qu'un projet de second enfant (avec sa femme).


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

16 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par jay TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 6 décembre 2010
Format: Relié
Cette BD fut pour moi une très belle découverte et je ne me lasse pas de la relire. C'est l'histoire d'un photographe trentenaire qui part vivre à la campagne pour essayer de retrouver un sens à sa vie. C'est l'histoire d'un homme qui se pose des questions sur l'engagement tant professionnel que personnel. C'est l'histoire d'un fils qui voit ses parents vieillir et d'un père qui voit sa fille grandir.

Manu Larcenet réussit une belle adéquation entre le dessin et le texte. Le dessin peut paraître léger mais ce qu'il exprime est pourtant profond. Rarement des bulles ont si bien raconté des sentiments et des situations. La couleur et le noir et blanc alternent sur les planches. La couleur incarne plutôt l'action, la légèreté et le dialogue tandis que le noir et blanc se concentre sur la photo, l'introspection et la quintessence des choses. « Le combat ordinaire », ce sont les étapes de la vie, les moments précieux, les silences qui peuvent exprimer le partage comme le non-dit, les rencontres qui servent de leçon, les remises en question et les évolutions. L'important n'est pas sensationnel. Les moments forts de la vie sont en même temps étonnamment simples.

« Le combat ordinaire », c'est touchant, émouvant, drôle, original, intelligent et sensible. C'est la seule BD qui a su me faire passer du rire aux larmes. En tournant la dernière page du quatrième tome, j'ai seulement regretté qu'un cinquième ne soit pas en préparation.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lafran Jean le 17 février 2011
Format: Relié
on pleure on rit c est la vie le monde de larcenet est jubilatoire c est un chef d oeuvre,deja un incontournable
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?