• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le concile de fer a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par chapitre_libraire
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Spécialiste du livre. Service professionnel. Expédition en 24 heures des Pays de la Loire (France) en colis suivi. Confirmation de l'expédition par mail. Suivi de commande en ligne. 200 000 clients satisfaits.
Amazon rachète votre
article EUR 3,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le concile de fer Poche – 13 octobre 2011


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 11,20
EUR 8,75 EUR 7,84

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing

EUR 11,20 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le concile de fer + Les Scarifiés + The City & The City
Prix pour les trois: EUR 30,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

La révolution gronde aux portes de Nouvelle-Crobuzon. Le gouvernement se fait de plus en plus répressif, l'économie est en plein chaos, et les habitants sont à bout. Bientôt, un complot est mené pour assassiner le maire, protégé par la Milice aux pouvoirs surnaturels. Un groupe de rebelles décide de trouver le maître des golems, Judas Bezalle, et le mystérieux Concile de Fer, un train mythique qui traverse les contrées désertiques loin de la ville. Seul ce dernier, dont l'existence semble tant effrayer le maire et ses sbires, pourra aider les révolutionnaires à prendre le contrôle de la cité. Cet ouvrage a reçu le Prix Arthur C. Clarke et le Prix Locus

Biographie de l'auteur

China Miéville est né à Londres en 1972. Diplômé de Cambridge (anthropologie), et de l'Université de Londres (économie), il cumule les prix avec ses romans, nouvelles et novelas. Son premier roman, Le Roi des rats fut nominé pour le Prix Bram Stoker et le Prix de l'International Horror Guild. Perdido Street Station a obtenu le Prix Arthur C. Clarke, le British Science Fiction Award et le Grand Prix de l'Imaginaire (meilleur roman et meilleure traduction) en 2004. Son polar The City&The City a raflé tous les plus grands prix en 2010.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 3,00
Vendez Le concile de fer contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 3,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 731 pages
  • Editeur : POCKET (13 octobre 2011)
  • Collection : Pocket Fantasy
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2266186353
  • ISBN-13: 978-2266186353
  • Dimensions du produit: 17,8 x 3,4 x 10,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 2.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 255.271 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

2.5 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
1
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Myrdhemingala le 18 décembre 2012
Format: Poche Achat vérifié
China Miéville est un auteur qui s'attache autant au fond, à la narration, qu'à la forme et donc au style d'écriture.
Dans Le Concile de Fer, la réflexion politique et la poésie de la révolution prennent facilement le pas sur l'action, qui en devient secondaire. Si Miéville parvient néanmoins à emmener ses lecteurs jusqu'au bout de cette narration, c'est grâce à une précision chirurgicale dans l'utilisation du langage, qu'il utilise pour créer ses ambiances si particulières.

J'ai énormément apprécié Iron Council, au point de vouloir offrir la version française à quelqu'un qui n'entend pas la langue qu'on cause dans la Perfide Albion. J'ai donc été très déçue en m'apercevant que Nathalie Mège avait pris des libertés avec le texte. La francisation des noms propres compte autant d'adeptes que de détracteurs, et je n'en discuterai pas la pertinence. Par contre, dans le cas d'un auteur comme Miéville, qui une fois encore utilise le langage avec une habileté et une adresse consommées, il est inqualifiable de reconstruire les phrases, jouer avec la ponctuation, passer au mode impersonnel sans la moindre raison ou promener les subordonnées 3 phrases plus loin. L'usage du passé composé rend la lecture pénible et est de fait difficilement justifiable. Les dialogues sont saupoudrés de façon aléatoire de guillemets entrants ou sortants, de signes = ou plus rarement de tirets cadratins, donnant à penser que la relecture n'a pas été faite correctement.

Bref, Nathalie Mège arrive par sa traduction à détruire une belle oeuvre dont l'équilibre délicat repose sur l'utilisation pertinente du langage. C'est dommage.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Kallisthène TOP 500 COMMENTATEURS le 2 mars 2012
Format: Poche
La plus grande, l'immense qualité de China Miéville, c'est l'incroyable imagination qu'il met dans ses créations. Et comme il n'écrit pas un roman d'horreur, celles qui parsèment régulièrement son livre n'en ont que plus de force. Et combien de magies différentes a-t-il inventé ? J'ai particulièrement apprécié ici l'histoire de ces moines adeptes du Moment du Caché et du Perdu, capable de trouver n'importe quoi, au prix d'un souvenir leur appartenant.

Et pourtant, le plus grand constructeur d'univers aujourd'hui démontre que la richesse de l'univers n'est rien sans une narration captivante. Hélas oui, c'est cela Le concile de fer, pas d'énigme fascinante, pas de personnalité flamboyante ou étonnante, beaucoup de background mais sans vie. C'est bien fait, mais on s'ennuie ...
Cependant n'hésitez pas à visiter ses deux chefs d'œuvres dans ce même univers que sont Perdido Street Station, Tome 1 : et Les Scarifiés !

(Remarque : la question qui est posée par le site qui abrite tous ces commentaires est de savoir si vous avez trouvé cet avis utile, ce qui ne revient pas à dire si vous êtes d'accord avec l'opinion du commentateur. Il se trouve que je n'ai peut-être pas apprécié ce roman autant que d'autres le pourraient.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?