Acheter d'occasion
EUR 6,59
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Ajouter au panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus

Le contrat naturel Poche – 4 janvier 1999


Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 4 janvier 1999
"Veuillez réessayer"
EUR 4,33 EUR 4,08

Il y a une édition plus récente de cet article:

Le contrat naturel
EUR 8,20
(6)
En stock.


Offres spéciales et liens associés



NO_CONTENT_IN_FEATURE

Détails sur le produit

  • Poche: 191 pages
  • Editeur : Flammarion (4 janvier 1999)
  • Collection : Champs
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2080812416
  • ISBN-13: 978-2080812414
  • Dimensions du produit: 16,8 x 10,8 x 1,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 81.095 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne 

3.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

18 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile  Par LANUSSE Guillaume on 8 juin 2008
Il faut lire ce livre pour se rendre compte de la vanité et de la vacuité des critiques qui lui ont été faites injustement. Michel Serres n'est ni un intégriste écologiste, ennemi pessimiste et conservateur du progrès et de la technique, ni un technophile naïf et optimiste. A travers ce livre, qui est en avance sur son temps, puisqu'il a fallu vingt ans pour se rendre compte de sa force et de son actualité - mais philosopher, pour Michel Serres, c'est anticiper - l'auteur se félicite que l'humanité soit, conformément aux vœux de Galilée et de Descartes, "comme maître et possesseur de la nature." Mais il faut à présent renoncer à l'idéal prométhéen, non pas en abandonnant nos techniques et nos sciences - bien au contraire ! - mais en apprenant à devenir maître de notre maîtrise de la nature. Il faut apprendre à maîtriser notre maîtrise de la nature. Et c'est paradoxalement la science - aidée de la philosophie - qui doit nous permettre de maîtriser notre maîtrise de la nature, en passant d'une relation exclusivement parasitaire à une relation symbiotique à l'égard de la nature. Et cette nouvelle relation, pas seulement parasitaire, mais encore et surtout symbiotique, que nous devons inaugurer à l'égard de la nature, n'est pas seulement un impératif écologique. Il s'agit d'un impératif éthique, politique et juridique.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Le fond et la forme TOP 100 COMMENTATEURS on 29 septembre 2012
Ce livre qui a plus de 20 ans est en effet à lire ou à relire tant M. Serres semble parfois mal compris.

Passons sur les commentateurs qui n'aiment pas le style de ce véritable écrivain doublé
d'un fantastique conteur ... Ceux-là devraient lire son texte.

Ceux qui ont cru trouver dans cet ouvrage une simple réflexion "verte" ou écologique doivent
impérativement le relire. Au passage, pas une fois est utilisé le mot "écologie" !

Ce texte philosophique fondateur est écrit à propos d'un tragique problème actuel majeur: "la mer monte !"
Il s'agit de notre relation à la nature qui interroge notre mort non en tant qu'individus,
ni en tant que civilisation mais en tant qu'espèce vivante à la surface de la terre. La cause de cette mort globale peut être un accident
brutal extérieur à nous ou faire suite à des changements plus lents découlant de nos actions aux inter- et rétro-actions globales !

Depuis le milieu du XXième siècle, selon M. Serres, notre philosophie n'est plus adaptée au monde global
depuis que notre science engendre des objets-monde. Un retour de la philosophie est nécessaire
dans ces nouvelles conditions pour redéfinir des notions de base comme sujet, objet, connaissance et actions.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Pierref on 22 janvier 2011
Format: Poche
Michel Serres n'est plus à présenter.
Cet ouvrage nous rapproche de ce qui devrait être "les valeurs naturelles"...au sens de "Mère Nature".
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?