• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le désenchantement... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par romain13
État: D'occasion: Comme neuf
Amazon rachète votre
article EUR 3,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Le désenchantement du monde: Une histoire politique de la religion Poche – 24 novembre 2005


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 10,20
EUR 10,20 EUR 5,00

Gratuit : Amazon sur votre mobile et votre tablette
téléchargez gratuitement l'application Amazon et retrouvez tous nos livres et nos produits dans votre iPhone, Android ou iPad.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le désenchantement du monde: Une histoire politique de la religion + La Religion dans la démocratie + La Démocratie contre elle-même
Prix pour les trois: EUR 28,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

Cet ouvrage dont on a souvent retenu que le titre éloquent exige du lecteur patience et ténacité. Examinant le processus de dissolution et de retournement de l'emprise organisatrice du religieux, Marcel Gauchet est l'auteur d'une histoire politique de la religion sans précédent. À rebours de l'analyse marxiste qui définit la religion comme une superstructure déterminée par l'organisation économique et sociale, Gauchet s'intéresse à l'action du religieux sur la réalité elle-même. C'est ainsi qu'il parvient à dégager la spécificité révolutionnaire du christianisme et son rôle décisif dans le développement occidental. Bien plus, si nos sociétés se laïcisent, les valeurs laïques elles-mêmes ne seraient que la transposition des valeurs religieuses traditionnelles (le mérite au sens républicain requérant, par exemple, sacrifice de soi et renoncement). Il y aurait donc du religieux après la religion, et le christianisme serait même la religion de la sortie de la religion.

Un monument de la pensée contemporaine. --Paul Klein --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Revue de presse

Il est des ouvrages qui, très vite, s'imposent comme des classiques contemporains. Depuis sa parution en 1985, cette Histoire politique de la religion est tenue pour telle.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 3,00
Vendez Le désenchantement du monde: Une histoire politique de la religion contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 3,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 480 pages
  • Editeur : Folio; Édition : Nouvelle éd (24 novembre 2005)
  • Collection : Folio essais
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070329437
  • ISBN-13: 978-2070329434
  • Dimensions du produit: 17,5 x 10,7 x 2,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 11.805 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.4 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

18 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par Randee Melançon le 19 octobre 2002
Format: Broché
Ce livre deviendra un classique de la philosophie politique. Malgré la nécessité d'aller au-delà de son écriture difficile et du style quelquefois rébarbatif, l'argumentation est la plupart du temps claire et s'enchaîne solidement d'une section à l'autre. Il s'agit d'une histoire de nature politique, réalisée "au télescope", de la religion entendue comme phénomène historique. L'approche est novatrice, le système est cohérent et prégnant de pistes futures de recherche et de discussion. On ne peut plus aujourd'hui parler de la modernité ou de l'évolution de la religion sans passer par cet ouvrage monumental. Gauchet y explique sa thèse selon laquelle le christianisme est la religion de la "sortie de la religion". Il portait en lui, dès son apparition, la possibilité parmi tant d'autres d'approfondir les dualités entre les mondes terrestre et céleste et de créer ainsi l'espace où s'est installé la modernité. La réalisation de cette possibilité expliquerait la séparation du social et du religieux et la perte d'importance de la religion dans nos vies. La thèse elle-même mérite réflexion -- l'ouvrage vaut la peine d'être étudié.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
14 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par M. Philippe Perrin TOP 1000 COMMENTATEURS le 3 décembre 2010
Format: Poche
Je ne suis ni philosophe, ni sociologue, ni étudiant, juste à la recherche d'une explication de la modernité. J'ignorais tout de Marcel Gauchet, avant de mettre la main sur ce livre dont le sous titre, "une histoire politique de la religion", m'avait attiré et correspond tout à fait au sujet traité. Il date de 1985. Les "Confessions d'un Cardinal" (Olivier Le Gendre - 2007) l'évoque comme ayant été un sujet de discussion (de préoccupation ?) entre Jean Paul II et ses proches cardinaux. En bref, l'analyse de Marcel Gauchet m'a parue tout à fait pertinente. Le seul problème est que son style est lourd au point de le rendre souvent abscon ! Nombre de ses ouvrages postérieurs sont heureusement bien plus lisibles.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par pvo le 4 mars 2012
Format: Poche Achat vérifié
L'oeuvre de Marcel Gauchet est certainement importante. Mais quelle lourdeur dans le style et la pensée ! Il fait visiblement partie de ces philosophes qui font obscur pour faire profond. La thèse est intéressante pourtant; dommage qu'elle soit desservie par des tournures de phrases complexes sans nécessité, une syntaxe parfois fautive et une avalanche d'adjectifs et d'adverbes qui, loin de préciser le propos, le rendent abscons.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Dr. Glockenspiel le 3 mars 2004
Format: Broché
Une des grandes oeuvres de théorie fondamentale (ou une des plus puissante prémisse à l'élaboration d'une théorie fondamentale et globale) à avoir vu le jour durant la deuxième moitié du xxe siècle ; Gauchet interroge le reversement de l'économie religieuse, de la dette envers un ordre intégralement reçu et à reproduire, en une nouvelle organisation du monde social historique et d'un nouveau rapport à soi par rapport auquel la Réforme constitue un point culminant, centrant la vérité sur l'autocorrespondance de l'ordre humain et sur la critique, la mise à l'épreuve des médiations collectives et institutionnelles reliant les sujets au pouvoir-faire, au pouvoir-connaître etc. mise à l'épreuve procédant par la confrontation de ces médiations aux lumières des interprètes individuels dont l'autonomie ou l'indépendance présumée se révèle, prend consistance et relief dans le même mouvement. Le désenchantement du monde ou: comment la régulation de la société s'est-elle progressivement centrée sur des principes qui se définissent ou se ramènent ultimement à la négation de l'existence de la société, de la dépendance subjective envers un ordre ou une vie plus vaste.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?