diable au corps, Le et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire diable au corps, Le sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Le diable au corps [Poche]

Raymond Radiguet
3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (19 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Il y a une édition plus récente de cet article:
Le Diable au corps Le Diable au corps 4.8 étoiles sur 5 (6)
EUR 2,00
En stock.

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Amazon.fr

La notion de prétexte est la grande force du Diable au corps : le ton froid et analytique du récit, même si sans aucun doute il correspond à merveille au caractère du héros adolescent, tient sans cesse le lecteur sur ses gardes. Calculateur jusque dans ses amours avec Marthe, une jeune femme de trois ans son aînée, mariée bourgeoisement et devenue sa maîtresse de manière un peu moins romanesque qu'il voudrait le croire, le jeune héros affiche cette morgue superbe qu'ont les enfants précoces. Supérieurement intelligent, doué pour les études, le jeune garçon nous fait le récit, d'un ton en apparence détaché, de l'ennui profond qu'il a éprouvé durant la Première Guerre mondiale et qui l'a conduit à se lancer corps et âme dans son aventure amoureuse. Car son amour pour Marthe s'amplifie, malgré son jeune âge et en dépit du scandale, au point de l'envahir entièrement. Indépendamment de toute morale, ce diable qui lui envahit le corps, source de tracas puis de souffrance, c'est l'élément étranger qui parvient à pénétrer en lui malgré l'assurance et la force manipulatrice d'un ego surdimensionné. En conduisant son héros de l'enfance à la paternité, Radiguet lui fait traverser l'expérience de toute une vie, faisant de la guerre une période entre parenthèses, une étape dans la maturation du corps et de l'esprit. --Sana Tang-Léopold Wauters --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Présentation de l'éditeur

C’est la guerre. On est en 1917. Marthe a 18 ans. Elle est fiancée à Jacques. Jacques est au front. Alors François, jeune lycéen, s’éprend de Marthe, et Marthe tombe dans les bras de François. Ils deviennent amants. Au loin, parfois, résonne le canon.
Comme le dit le narrateur dans une provocation juvénile, la guerre, à l’arrière, pour les adolescents de l’époque, ce furent « quatre ans de grandes vacances ». On peut lire ce livre de 1923 en pensant au couple romantique et sulfureux formé par Gérard Philippe et Micheline Presle dans l’adaptation qu’en fit Claude Autant-Lara en 1947. On peut le lire également en ne croyant pas Radiguet (« Tout est faux ») et avoir en tête que l’auteur, adolescent, eut pour amante une certaine Alice, dont le mari était au feu. On peut encore y voir le signe que pour les femmes, de tous âges, qui saisirent l’occasion, cette guerre fut le moment d’une réelle mise en cause d’un certain modèle de conjugalité.
Comme se demandait Freud dans Psychologie de la vie amoureuse, pourquoi les hommes sont-ils si souvent excités par des femmes déjà « prises » ? --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Détails sur le produit

  • Poche: 96 pages
  • Editeur : J'ai lu (25 juin 2001)
  • Collection : Librio
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2290314234
  • ISBN-13: 978-2290314234
  • Dimensions du produit: 20,5 x 13 x 0,7 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (19 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 720.040 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 commentaire 23 juin 2013
Par Viard
Format:Poche|Achat vérifié
Quel livre admirable qui nous fait aimer les bords de la Marne et l'ivresse du sentiment amoureux. Comme Cocteau a eu raison de soutenir Radiguet en dépit des pressions des morales militaires et religieuses;
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Radiguet 26 décembre 2012
Par Aurore
Format:Format Kindle|Achat vérifié
Une histoire sublime auquel je me suis prise. L'oeuvre est fantastique. Ah l'adultère ... comme quoi l'amour à ses raisons que le coeur ignore...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Roman de la maturité immature 17 novembre 2008
Par DéLecteur TOP 1000 COMMENTATEURS
Format:Poche
« Je vais encourir bien des reproches. Mais qu'y puis-je ? ». Tirée du célèbre incipit du « Diable au corps », cette première phrase est à l'image de ce qui va suivre. Elle contient l'ambivalence du narrateur, conscient de sa faute et incapable de se la reprocher vraiment.
Ecrit à la première personne, ce récit frappe par l'étonnante précocité du narrateur, brillant à l'école et séducteur avant l'âge, puisqu'il devient l'amant d'une jeune femme de 19 ans, Marthe, dont le mari participe à la guerre de 14-18.
L'extrait cité plus haut met également en évidence l'omniprésence du pronom personnel « je », qui par moment peut être interprété de la sorte : je passe avant les autres (= première personne...) et je ne parviens pas à assumer ma singularité en société (= ... du singulier). Même lorsqu'il est avec Marthe, il ne parvient pas à dire « nous ».
Ce qui surprend également, c'est que l'identité du narrateur n'est jamais mentionnée. C'est comme si celui-ci a conscience qu'il ne mérite pas encore d'inscrire son nom dans la société, soit par le côté illégal et immoral de sa relation, soit par son caractère très indécis.
Le « je » est également très présent, car « Le diable au corps » est avant tout un roman d'introspection. Le premier amour que vit ce jeune homme le conduit à la découverte de ses sentiments profonds et à une analyse psychologique de lui-même et des autres protagonistes. Tout au long de leur folle histoire, les deux amoureux vivent des sentiments exaltés.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Merveilleux texte 2 septembre 2013
Par Vctmzner
Format:Format Kindle
J'ai adoré ce roman qui est définitivement moderne et que j'ai terminé en vacances. Il est gratuit un peu partout, si vous ne connaissez pas, je vous le conseille vivement !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Ce n'est pas le bouqin en question 2 juin 2013
Format:Poche
Les commentaires que je vois ici parlent du roman de Raymond Radiguet publié 1923. En vente pourtant un ouvrage libertin du Chevalier Andréa de Nerciat. Rien de commun sauf le titre, où d'ailleurs Andréa de Nerciat a été le premier.

Que les administrateurs du site Amazon s'avisent de leur bavure.

A part cela c'est un chef-d'oeuvre libertin qu'il faut absolument dévorer si la littérature libertine vous intéresse.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Coup de massue 19 mai 2013
Par Jean
Format:Format Kindle|Achat vérifié
La lecture de ce livre m'a scotché. Une telle maturité dans ce roman, un tel cynisme de la part de son auteur, décédé très jeune, c'est un choc. Son style est très moderne
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très bon livre ! 12 janvier 2013
Par Julie
Format:Format Kindle
Quel plaisir de relire Radiguet dans cette édition !!! Un auteur vraiment génial,dommage qu'il soit mort si tôt... Je le conseille vraiment à tout le monde !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Vieilli 11 mars 2012
Par Lydie D. TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Format Kindle|Achat vérifié
Un couple illicite vit une histoire d'amour pendant la grande guerre. Lui est encore lycéen et elle est jeune mariée. Les émois de cet adolescent égoïste ne me font plus vibrer d'autant que l'on doute souvent de la sincérité de ce jeune homme. La jeune femme est plus touchante. Globalement la re-lecture de cet ouvrage m'a bien déçue et je me demande ce que j'avais aimé, dans ma jeunesse, de cette histoire. Son côté hors conventions probablement. De nos jours tout cela est dépassé et bien banal aussi l'histoire de ce couple illicite est-elle sans beaucoup d'attrait. J'ai trouvé aussi nombre de gaucheries et d'invraisemblances. Disons que l'intérêt que ce livre réside dans le fait qu'il marque une époque, comment on vivait, comment était conçue la société... Et puis il y a cette fameuse phrase choc qui dit que pour eux la guerre représente de grandes vacances!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?