Le Gène généreux: Pour un darwinisme coopératif et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 24,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le gène généreux : Pour un darwinisme coopératif Broché – 20 septembre 2012


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 24,00
EUR 24,00 EUR 18,00

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le gène généreux : Pour un darwinisme coopératif + Le nouveau monde de M. Tompkins (nouvelle édition) + 17 équations qui ont changé le monde
Prix pour les trois: EUR 63,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Dans la théorie néo-darwinienne classique, le mâle doit conquérir et la femelle peut choisir. La théorie
de la « sélection sexuelle » a été appliquée à l’espèce humaine par la psychologie évolutionniste
comme justification du viol, de l’infidélité ou de la pornographie. Roughgarden rejette cette théorie à
partir des faits. Il existe, par exemple, des espèces dites « à inversion des rôles sexuels », où c’est la
femelle qui est combative, colorée, et le mâle qui s’occupe des soins aux petits. On compte en outre
chez les animaux des comportements homosexuels, des individus transgenres, et des espèces où
cohabitent plus de deux « genres ».
Toutes les explications en termes de sélection sexuelle s’inspirent également du paradigme du « gène
égoïste » (Dawkins) où dans la nature tout n’est que conflit, égoïsme, profit. Mais Roughgarden
propose une alternative qu’elle appelle « sélection sociale », mettant en avant le travail d’équipe et la
coopération entre les partenaires.

Biographie de l'auteur

Joan Roughgarden (née Jonathan, en 1952) est une biologiste américaine, professeure à Stanford
University, spécialiste de l’écologie comportementale et de la biologie des populations.

Thierry Hoquet est maître de conférences à l’université de Paris Ouest Nanterre. Il est spécialiste de
l’histoire et philosophie de la biologie. Il est l’auteur de Darwin contre Darwin (Seuil, 2009) et de
Cyborg philosophie (Seuil, 2011).


Détails sur le produit

  • Broché: 320 pages
  • Editeur : Seuil (20 septembre 2012)
  • Collection : Science ouverte
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2021060365
  • ISBN-13: 978-2021060362
  • Dimensions du produit: 22 x 2,1 x 14,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 31.541 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Emmanuel Potron sur 17 avril 2013
Format: Format Kindle
J'aime bien ce livre militant qui explique en détail la théorie de la sélection sociale, contre la théorie de la sélection sexuelle. L'auteure américaine y défend avec passion sa théorie et démolit l'autre théorie, en reprenant systématiquement les points de divergence. Cependant, elle garde du recul et s'appuie sur les faits plutôt que sur des opinions. L'aspect intéressant, c'est que derrière ces théories sur les animaux se cachent l'analyse et surtout un jugement de valeur des comportements humains. J'ai compris que cette nouvelle théorie bouscule une vision plutôt machiste et égoïste avec une vision plutôt féministe et coopérative. Ceci explique peut-être les retours très violents des pairs lors de la publication de sa théorie. Quelques remarques pour les futurs lectrices ou lecteurs: certaines explications sont assez techniques et réclament un effort de compréhension, mais il est facilement possible de sauter à la conclusion un peu plus loin. L'explication sur le comportement homosexuel ne me convainc pas vraiment pour les humains, nous devrions tous l'être un peu, ce qui n'est apparemment pas le cas. Enfin, si la lecture d'un chapitre vous fatigue, sautez à la conclusion de l'ouvrage, qui présente une synthèse bien faite, et revenez seulement aux chapitres qui vous intéresse.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Tasson sur 8 février 2013
Format: Broché Achat vérifié
Le titre renvoit bien sur au "Gene Egoïste" de Dawkins, best seller publié il y a déjà longtemps, mais qui demeure un modèle de livre grand public sur l'Evolution, à la fois accessible et stimulant, bourré d'anecdotes et d'exemples illustrant en particulier la sélection sexuelle et son importance dans les relations intraspécifiques. Ici, l'auteur(e !) tente d'ébranler cette Théorie et de nous démontrer que les organismes sont aussi, et même surtout animés par des "genes généreux", qui les poussent à la coopération et à l'altruisme... Pourquoi pas : la science se construit depuis toujours pas le démontage des idées acquises et devenues parfois incontestées, en en démontrant la fragilité ou les lacunes, et en complétant ainsi l'édifice du savoir par de nouveaux apports qui le consolident et permettent d'aller encore plus loin. Un sujet donc passionnant, mais hélas, un livre qui tombe très vite des mains. Très très loin de Gould, Dawkins, Lecointre ou Diamond, cet ouvrage est essentiellement théorique et savant, et disons le assommant ! Pas ou peu d'anecdotes sympas, de récits de découvertes naturalistes, mais plutôt des dizaines de matrices basées sur la théorie des jeux coopératifs de Nash, et des considérations filandreuses et répétitives (et même hargneuses) sur l'ineptie que serait la sélection sexuelle (pauvre Darwin) face à l'immense révélation que Roughgarden nous fait miroiter. Après lecture ( et il faut vraiment s'accrocher !Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?