undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

2
3,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Le gène généreux : Pour un darwinisme coopératif
Format: BrochéModifier
Prix:24,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 avril 2013
J'aime bien ce livre militant qui explique en détail la théorie de la sélection sociale, contre la théorie de la sélection sexuelle. L'auteure américaine y défend avec passion sa théorie et démolit l'autre théorie, en reprenant systématiquement les points de divergence. Cependant, elle garde du recul et s'appuie sur les faits plutôt que sur des opinions. L'aspect intéressant, c'est que derrière ces théories sur les animaux se cachent l'analyse et surtout un jugement de valeur des comportements humains. J'ai compris que cette nouvelle théorie bouscule une vision plutôt machiste et égoïste avec une vision plutôt féministe et coopérative. Ceci explique peut-être les retours très violents des pairs lors de la publication de sa théorie. Quelques remarques pour les futurs lectrices ou lecteurs: certaines explications sont assez techniques et réclament un effort de compréhension, mais il est facilement possible de sauter à la conclusion un peu plus loin. L'explication sur le comportement homosexuel ne me convainc pas vraiment pour les humains, nous devrions tous l'être un peu, ce qui n'est apparemment pas le cas. Enfin, si la lecture d'un chapitre vous fatigue, sautez à la conclusion de l'ouvrage, qui présente une synthèse bien faite, et revenez seulement aux chapitres qui vous intéresse.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 février 2013
Le titre renvoit bien sur au "Gene Egoïste" de Dawkins, best seller publié il y a déjà longtemps, mais qui demeure un modèle de livre grand public sur l'Evolution, à la fois accessible et stimulant, bourré d'anecdotes et d'exemples illustrant en particulier la sélection sexuelle et son importance dans les relations intraspécifiques. Ici, l'auteur(e !) tente d'ébranler cette Théorie et de nous démontrer que les organismes sont aussi, et même surtout animés par des "genes généreux", qui les poussent à la coopération et à l'altruisme... Pourquoi pas : la science se construit depuis toujours pas le démontage des idées acquises et devenues parfois incontestées, en en démontrant la fragilité ou les lacunes, et en complétant ainsi l'édifice du savoir par de nouveaux apports qui le consolident et permettent d'aller encore plus loin. Un sujet donc passionnant, mais hélas, un livre qui tombe très vite des mains. Très très loin de Gould, Dawkins, Lecointre ou Diamond, cet ouvrage est essentiellement théorique et savant, et disons le assommant ! Pas ou peu d'anecdotes sympas, de récits de découvertes naturalistes, mais plutôt des dizaines de matrices basées sur la théorie des jeux coopératifs de Nash, et des considérations filandreuses et répétitives (et même hargneuses) sur l'ineptie que serait la sélection sexuelle (pauvre Darwin) face à l'immense révélation que Roughgarden nous fait miroiter. Après lecture ( et il faut vraiment s'accrocher !) on referme le livre déçu car la promesse n'est pas vraiment tenue : le gène généreux (qu'on appelle de ses voeux !) n'a pas émergé de cette soupe confuse, malgré quelques éclaircies en fin d'ouvrage... Dommage.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus