Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le guide du savoir-nager A anneaux – 6 septembre 2010


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
A anneaux
"Veuillez réessayer"
EUR 78,00 EUR 62,00

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Le mot des auteurs

Le savoir-nager : une pluralité de définitions/des capacités communes

Les travaux de l'Institut national de veille sanitaire (INVS) mettent en évidence l'importance de la nécessité de savoir nager pour éviter la noyade et parfois le décès. Chaque année, c'est en moyenne 500 personnes qui décèdent en France suite à une noyade (au total, environ 1 100 personnes se noient chaque année, dont 600 qui échappent à la mort, parfois avec des séquelles). Tous âges confondus, la noyade représente le quatrième groupe de causes de décès par accident de la vie courante; chez les enfants de moins de 15 ans, c'est la deuxième cause de décès accidentel, derrière les accidents de la route. Chez les moins de 13 ans, on constate que le décès est dû pour 50 % au fait qu'ils ne savent pas nager. Ces noyades surviennent aussi bien en milieu naturel qu'en milieu sécurisé : 50 % en mer (93 % dans la bande des 300 mètres et seulement 7 % au-delà) et 50 % dans des structures publiques ou privées (piscines, bases de loisir...). Au total, les moins de 25 ans représentent environ 40 % des noyades.
Ces chiffres mettent en évidence la nécessité de donner à chacun les moyens de construire un savoir-nager qui permette de revenir au bord si l'on se trouve dans une structure aménagée (piscine, parc aquatique...) ou d'attendre les secours ou de revenir au bord en milieu naturel (mer, lac, cours d'eau).
L'analyse des noyades en mer met en évidence que plus de 80 % des victimes étaient perçues par l'entourage comme sachant nager. Ce chiffre montre qu'il ne suffit pas de maîtriser un déplacement à la surface pour se considérer comme nageur. Des institutions sportives et éducatives ont donc circonscrit et redéfini un savoir-nager qui permet de construire des capacités propres à se sauver dans des situations difficiles ou imprévues en milieu aquatique.
(...)


Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?