Le Joueur d'échecs et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 14,20
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le joueur d'échecs... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Le joueur d'échecs (cc) - Audio livre 2CD AUDIO CD audio – Livre audio, 13 octobre 2010


Voir les 25 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 8,99
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 22,25
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 0,01
CD audio
"Veuillez réessayer"
EUR 14,64
CD audio, Livre audio
"Veuillez réessayer"
EUR 14,20
EUR 13,94 EUR 9,98

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le joueur d'échecs (cc) - Audio livre 2CD AUDIO + Nouvelles cruelles + Nouvelles
Prix pour les trois: EUR 32,30

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Amazon.fr

Czentowicz, champion d'échecs arrogant, esprit borné à outrance, inculte et étonnamment stupide, occupe le premier plan jusqu'à l'entrée en scène de Monsieur B. Dès lors que cet aristocrate autrichien s'intéresse à la partie livrée entre le champion et les passagers amateurs, la direction du texte bascule. Par un effet de symétrie, la narration se transforme en un face à face tendu entre un esprit brillant et rapide à l'intelligence abstraite et un cerveau au pragmatisme brutal, incapable de projection véritable. Mise en scène percutante de la résurrection de la folie, cette nouvelle oscille entre ouverture et enfermement. Dans cette avancée implacable de la stupidité destructrice, allégorie de la victoire du nazisme mais aussi chef-d'oeuvre de composition, Zweig s'intéresse peu à la survie du corps, préférant montrer les réactions de l'esprit, qui trouve un symbole parfait dans ce jeu éminemment intelligent mais désespérément stérile. Publié en 1943, un an après le suicide de son auteur, Le Joueur d'échecs fait figure de testament dans l'oeuvre de Zweig. --Sana Tang-Léopold Wauters --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Revue de presse

Avec un dossier et des notes par Stéphane Chomienne, certifié de lettres modernes, et une «lecture d'image» par Agnès Verlet, essayiste et romancière. Recommandé pour les classes de collège. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .


Détails sur le produit

  • CD: 120 pages
  • Editeur : Audiolib (13 octobre 2010)
  • Collection : Littérature
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2356412506
  • ISBN-13: 978-2356412508
  • Dimensions du produit: 13,8 x 1,3 x 18,7 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (61 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 127.131 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

40 internautes sur 42 ont trouvé ce commentaire utile  Par alex sur 6 mars 2005
Format: Poche
Nouvelle savourée en quelques heures qui m'a donné à réfléchir! Il est possible de torturer une personne sans la toucher, sans l'affamer, sans menacer sa famille: isolez-la. Les détails dans le livre. L'écriture est fluide, la toile de fond originale (le monde peu connu des échecs), un petit suspens nous tient en haleine et le drame "éveillés" face aux totalitarismes de notre époque. Un détail pour la route: c'est le dernier livre de Zweig qui se suicide en laissant ces mots: «Puissent mes amis voir encore l'aube après la longue nuit, moi je ne peux plus attendre, je pars avant eux.»
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par Cyberugo VOIX VINE sur 21 mai 2008
Format: Poche
Cette nouvelle qui fait une petite centaine de pages est un petit bijou. Une fois lues les 10 premières pages, rien ne peut plus nous arrêter.
On retrouve dans ce récit une "histoire dans l'histoire", et le mariage des deux se fait à merveille, avec son apogée dans les dernières pages.
La psychologie des différents personnages est très bien rapportée, ce qui donne en partie cette saveur si particulière au texte, de même que le thème peu habituel.
Enfin, le récit de l'emprisonnement du "héros malgré lui" met en avant la détresse psychologique dans laquelle une personne peut être placée par d'autres. L'échappatoire qu'il va trouver le rendra aussi fou mais lui permettra de survivre, ultime paradoxe d'une longue série.
A lire et à relire !!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par SunnyDay sur 10 août 2010
Format: Poche
Zweig possède une écriture puissante, frappante. Pas un poil de graisse, les mots sont simplement là où ils doivent être, l'artiste peint avec les mots et trace les contours de l'histoire sans hésitations ni bavures.

Pour le fond, c'est également un grand roman, malgré son peu de pages, tout empreint de la véracité de ses personnages; et qui ne sera pas sans vous frapper par son actualité.

Un très beau livre, sa lecture est un moment fort que l'on aimerait prolonger !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Saver Frederic sur 29 janvier 2009
Format: Poche
D'un coté un personnage froid distant et champion d'échec,
de l'autre un homme ayant beaucoup souffert qui pour fuir son emprisonnement,n'aura trouvé qu'un livre de stratégie d'échecs à se mettre sous la dent pour ne pas sombrer dans la folie de l'isolement.
Il deviendra malgré lui et par hasard un redoutable adversaire à ce jeu.
Chargé d'émotions et de compassion, un livre subtil et bien écrit qui se lit d'une traite.
On peut tout de même regretter qu'il ne soit pas plus long.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Johan Rivalland TOP 100 COMMENTATEURS sur 21 septembre 2010
Format: Poche
Ce court roman de Stefan Zweig se lit d'une traite, sans difficulté et avec passion.
Il nous emporte dans l'univers prodigieux du cerveau humain et de ses capacités parfois étonnantes, mais malheureusement également limitées, certaines situations extrêmes pouvant mener, malgré toute la puissance intellectuelle de l'être le plus équilibré qui soit, jusqu'à la schizophrénie et la démence, dont il est bien difficile ensuite de se départir.

Roman écrit après la montée du Nazisme, postérieur à l'annexion de l'Autriche puis de la Tchécoslovaquie, il est surtout le roman de la captivité, de l'oppression, de la tentative de résistance intellectuelle et culturelle face à l'anéantissement et la destruction d'un monde (voir Le monde d'hier: souvenirs d'un européen).
Le jeu d'échec n'est qu'un prétexte, mais un beau symbole de l'envolée intellectuelle qu'il peut occasionner, sans pour autant que la culture ou d'autres formes d'intelligence, notamment émotionnelles, y soient hélas forcément associées.
Une belle réflexion sur le pouvoir du cerveau, mais surtout sur l'importance ultime du discernement et des tentatives de résistance face à la tempête du siècle, que la profonde déception et le pessimisme de Stefan Zweig n'auront pas permis de dépasser, entraînant comme on le sait, le suicide avec son épouse...
8 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par Nicolas sur 1 novembre 2000
Format: Poche
Fantastique roman, qui en moins d'une centaine de pages, nous fait toucher des états psychologiques extremes. Comment cet homme, illustre inconnu, parvient a battre avec une ecrtaine facilité le champion d'échec du moment? Et pourtant, cet homme au passé troublé, n'a jamais appris a jouer. Sweig maitraise la nature humaine: en quelques mots, en quelques phrases, dans ce concentré de roman, il vous fera vous aussi frissoner et vous exhalter devant une simple goutte de pluie. L'art de la non-action qui arrive a capter toute votre attention.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Florent Mathieu sur 15 décembre 2011
Format: Poche
L'important il fait vivre le livre chez le lecteur, un bon moment, meme si cela relate du dramatique, il jongle avec exquise dans un art d'écrire excellent.

J'aurai mis 5 étoiles après ma première lecture. Puis j'ai lu son dernier recueil "Le monde d'hier" et c'est vrai que sans retirer a la grandeur de ce texte, un 4 sur 5 purement arbitraire sous une lampe tamisée.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?