Le Justicier d'Athènes et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 7,40
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le justicier d'Athè... a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 1,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le justicier d'Athènes Broché – 11 septembre 2014


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 19,00 EUR 7,26
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 7,40
EUR 7,40 EUR 5,30

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing

EUR 7,40 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le justicier d'Athènes + Liquidations à la grecque + Pain, éducation, liberté
Prix pour les trois: EUR 35,70

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

De la ciguë. Comme pour Socrate. Tandis que chaque jour, Athènes, paralysée par des manifestations, menace de s'embraser, un tueur sème la mort antique. Mais en ciblant de riches fraudeurs fiscaux, d'assassin il devient héros populaire. Le stopper, c'est l'ériger en martyr; le laisser libre, c'est voir la liste des cadavres s'allonger. En bon flic, Charitos se doit de l'arrêter. En bon citoyen...

Biographie de l'auteur

Né en 1937, auteur, scénariste et traducteur, Petros Mar-kalis vit à Athènes. Toutes les enquêtes du commissaire Charitos - Le Che s'est suicidé, Publicité meurtrière et Liquidations à la grecqué (prix Le Point du Polar européen 2013) - sont disponibles en Points.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,50
Vendez Le justicier d'Athènes contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 316 pages
  • Editeur : Points (11 septembre 2014)
  • Collection : Points Policier
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757845330
  • ISBN-13: 978-2757845332
  • Dimensions du produit: 17,8 x 2 x 10,9 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 55.622 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Dominic TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE le 2 octobre 2013
Format: Broché Achat vérifié
Je lis Petros Markaris depuis longtemps il nous offre la peut être son meilleur opus des aventures du commissaire Charitos . le livre nous offre une excellente description d'Athènes et de certains de ses habitants qui se débattent les uns avec la crise tandis que les autres continuent à magouiller comme si ne rien n'était , la scéne d'ouverture est symptomatique de la vague de suicides qui touche la Grèce depuis quelques années ( pour info le taux de suicides était bas en Grèce ) .
pour le contexte général l'action se déroule en 2011 pendant les derniers temps du gouvernement Papandréou , nous suivons toujours la vie de famille du commissaire et le choix cornélien qui' s'offre à fille ......partir en exil ou rester ...choix que connaissent actuellement de nombreux jeunnes diplomés à Athènes .
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Peter Guizmo TOP 500 COMMENTATEURS le 15 mai 2014
Format: Broché
Grèce, 2011… en pleine crise économique, un mystérieux personnage très vite appelé le « percepteur National » incite des fraudeurs fiscaux à régler leurs dettes sous peine d’être exécuté… Le commissaire Charitos se retrouve responsable de cette enquête compliquée et hautement politique, alors que dans sa famille une décision de sa fille devant la crise grecque le met en émoi…

Les point forts de ce roman sont incontestablement l’idée de départ, le personnage du commissaire qui a une dimension très humaine et la description et critique de la société grecque.. Petros Markaris ayant un regard extrêmement acerbe sur son pays et son fonctionnement…
Les points faibles sont un côté polar tout de même pas franchement passionnant (il ne se passe au final pas grand-chose), un manque de rythme et de dynamisme du récit.. et une progression de l’enquête qui ne fait que piétiner durant tout le roman pour se dénouer quasi magiquement dans les 30 dernières pages…. Les descriptions des conditions de trafic et des manifestations en cours lors de chaque déplacement du commissaire sont amusantes au départ, mais finissent par plomber un peu le rythme… C’est d’autant plus dommage que les motivations du percepteur national sont plutôt bien trouvées et le rendrait presque sympathique au final…

J’ai donc trouvé ce roman intéressant d’un point de vue politique… mais franchement mollasson pour le versant policier…
Le traducteur compare Charitos à un Maigret grec… et c’est effectivement un récit dans le style des aventures du héros de Simenon qu’il faut s’attendre et non pas un policier nerveux…
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par neko TOP 1000 COMMENTATEURS le 26 janvier 2014
Format: Broché
La crise bat son plein, la dette grecque a atteint des proportions astronomiques. Les coupes budgétaires imposées par la troïka sont drastiques, le gouvernement peine dans ses tentatives de rééquilibrer les comptes car la corruption règne toujours, les fraudeurs mènent la belle vie et l'évasion fiscale est plus florissante que jamais. Aussi, quand Le Percepteur National parvient, par l'assassinat et la menace, à faire payer ceux qui veulent échapper à l'impôt, les grecs voient en lui un véritable héros venu les sauver. S'agit-il d'un Robin des Bois aux méthodes musclées ? D'un Indigné qui veut rétablir la justice ?
Avec beaucoup de dialogues, des chapitres courts l'auteur parvient à donner du rythme à son histoire (même lorsque le commissaire Charitos piétine) et à nous présenter d'une façon percutante l'état d'une société en faillite.
On l'aura compris il ne s'agit pas avec ce deuxième volet (qui peut se lire indépendamment) d'une simple enquête divertissante mais d'un portrait d'un pays à la dérive : les magasins ferment les uns après les autres, les personnes âgées se suicident car elles ne veulent plus être un poids, les jeunes se suicident car ils n'entrevoient aucune solution et pensent n'avoir aucun avenir.
C'est une véritable tragédie qui se joue.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Fordyce le 13 octobre 2013
Format: Format Kindle Achat vérifié
Petros Markaris à la manière du Karaghiose ou des Fabulistes ou de Guignol, a choisi l'outrance pour mieux montrer ce qui se passe actuellement en Grèce.
Son polar montre le drame grec avec l'humour et l'exagération qui caractérisent ce pays beaucoup mieux que les doctes articles de "nos envoyés spéciaux à Athènes".
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par ecce.om TOP 50 COMMENTATEURS le 23 février 2015
Format: Broché
Le commissaire Charitos est réputé "lent, ringard et ch..ant".
Mais suffisamment compétent toutefois, pour qu'on lui confie l'enquête autour de meurtres mystérieux.

Voici en effet, que dans cette Grèce saignée par les exigences de la Troïka, quelqu'un assassine des fraudeurs fiscaux et dépose leur corps sur des sites antiques. Autant dire que ce meurtrier est quasiment considéré comme un justicier aux yeux d'un peuple vivant entre désespoir et ressentiment. Autant dire que ces mauvais payeurs sont partis sans léser la Grèce.

Dilemme citoyen : vaut-il mieux un assassin en liberté ou un héros en prison ?
Mais Charitos est flic avant tout et un flic, surtout s'il veut de l'avancement, ça arrête. Il va donc conduire son enquête, dans une capitale grecque paralysée par les grèves, manifestations et embouteillages.

Voici un roman noir presque parfait.
Ici, pas de surenchère de gore, de cadavres découpés en lamelles et de violence gratuite.
"Le justicier d'Athènes" se situe dans la veine désormais familière du polar ethnographique, qui fait passer au second plan l'énigme policière, pour se pencher sur l'environnement, l'histoire et les mœurs.

En se donnant Athènes pour cadre, Markaris rejoint ainsi les meilleurs : Izzo et Marseille, Montalbàn et Barcelone, Rankin et Edimbourg...
Mais contrairement à ces derniers, Markaris ne recherche pas la singularité. Inutile d'espérer trouver dans ce roman, un guide touristique avec la description des métopes du Parthénon, ou le détail des recettes de cuisine locale.
Lire la suite ›
9 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?