undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles19
4,3 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 octobre 2008
Le livre d'Hannah est intéressant par son thème, puisque le héros en est un livre et que les personnages gravitent autour de lui, bonnes âmes qui le sauvent ou "méchants" qui veulent le détruire.
Evidemment l'ensemble est un peu manichéen, mais les personnages sont agréables, le style aussi et les incursions historiques dans différents lieux donnent à l'histoire un réel intérêt.
Le bémol n'est donc pas sur l'histoire, mais sur l'édition. Belfond a réussi à rendre cette lecture désagréable en se trompant dans les notes du traducteur, en laissant des fautes d'orthographe inqualifiables ("tu est") ou des coquilles historiques tragiques : l'assassinat de François Ferdinand en 1914 déclenchant ... la seconde guerre mondiale !!! On se demande vraiment qui a relu ce texte.
22 commentaires|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2010
J'ai lu ce livre en anglais (sous son - bien meilleur - titre original, People of the Book) et je n'ai donc pas noté les erreurs de traductions qu'a constatées un autre lecteur (l'assassinat de François Ferdinand a bien donné lieu à la PREMIÈRE guerre mondiale dans la version originale!). Ce livre m'a paru très intéressant, un livre dont le principe est de remonter dans le temps pour comprendre l'histoire et les péripéties d'un manuscrit hébreu et des différents personnages (attachants, révoltants, pathétiques, attendrissants...) qui y ont été associés au cours des siècles...Juifs, Musulmans et Chrétiens. Lecture facile, agréable, toujours intéressante, et qui donne matière à réflexion.
Quel dommage que la traduction ne fasse apparemment pas justice à l'original...
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ancienne correspondante de guerre durant quatorze ans pour le Wall Street Journal, en Bosnie, Somalie et Moyen-Orient, Geraldine Brooks d'origine Australienne vit désormais aux Etats-Unis et se consacre à l'écriture. Le Livre d'Hanna est son troisième roman.

Hanna est restauratrice de manuscrits aussi quand on lui confie la célèbre Haggadah de Sarajevo elle n'hésite pas car c'est la chance de sa vie. La Haggadah est le livre de la Pâque juive, Hanna doit le restaurer et écrire un texte de présentation sur son histoire en vue d'une exposition publique. A partir de là c'est une véritable enquête policière à travers les siècles qui débute et nous suivons le parcourt chaotique de ce livre précieux qui passera de mains en mains, de croyants en infidèles, échappant aux autodafés et aux bombardements avant d'échouer en Bosnie. Toujours protégé par des hommes et des femmes qui placent la culture au-dessus des idéologies, au risque d'y laisser la vie pour certains. Dans la dernière partie du livre, Hanna découvrira une supercherie qui rabaisse l'Histoire aux « combines » des Etats et le livre se termine hélas ! comme un vulgaire polar.

Un roman très cultivé sur les rituels juifs, les techniques de reliures, peinture et autres détails preuves d'un gros travail de documentation préalable. Le bouquin se lit très facilement, les chapitres sont autant de flash-back entre aujourd'hui et les siècles passés et l'écriture très cinématographique laisse envisager une adaptation sur grand écran.

La critique internationale est enthousiaste, pour ma part je serais plus réservé car même si j'ai lu le bouquin avec plaisir je ne le place pas dans la catégorie des chefs-d'œuvre, loin de là. Je ferai aussi remarquer à l'éditeur que certaines notes de bas de page ne correspondent pas du tout aux mots signalés (Exemples pages 61, 62, 74).

« Aryeh tira les cliquets, admirant le talent de l'orfèvre. Chaque fermoir avait la forme d'une paire d'ailes. Quand le délicat cliquet sorti, en douceur après plus d'un siècle, les ailes se déployèrent, révélant une rosace emprisonnée à l'intérieur. Aryeh vit tout de suite qu'il s'agissait d'une haggada, mais différente de toutes celles qu'il avait vues auparavant. La feuille d'or, les riches pigments... il examina les enluminures, tournant chaque page d'une main avide. Il était enchanté, et pourtant un peu troublé, de voir décrire une légende juive avec un art si semblable à celui des livres de prières chrétiens. »
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 17 novembre 2008
En 1996, Hanna, une jeune Australienne conservatrice de manuscrits anciens est appelée en urgence pour une mission des plus importantes : expertiser la célèbre Haggadah, le livre hébreu des plus rares et des plus anciens au monde plusieurs fois sauvé de la destruction.

Fascinée par ce mystérieux manuscrit, elle va tout mettre en oeuvre pour percer son secret en prélevant plusieurs indices qui vont déterminer le long périple qu'a subi ce livre avant de se retrouver dans les ruines de Sarajevo.

Malgré une histoire qui s'annonce exaltante, remontant six siècles d'histoire en nous entraînant en Bosnie durant la Seconde Guerre mondiale, dans les salons viennois du XIXème siècle jusqu'à l'Inquisition vénitienne, je n'ai pas réussi à me passionner. Pourtant, il faut reconnaître que Géraldine Brooks a une verve de conteuse indéniable et j'ai trouvé très intéressant de suivre tous les problèmes que peut rencontrer une restauratrice de manuscrits anciens, mais certains voyages dans le temps m'ont plutôt ennuyée.

Il n'y a que les dernières pages où l'histoire a su capter mon attention. Je n'étais peut-être pas disposée à lire ce genre de livre, car quand je vois le nombre de critiques littéraires qui qualifient ce roman comme un « véritable tour de force littéraire » ou encore « un roman magistral, intelligent, profond, foisonnant, envoûtant' » Je me dis que ça doit être moi qui n'ai pas tout compris... :-(
11 commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Plus de 500 ans d'histoire sur 4 continents se succèdent, s'assemblent, se complètent autour d'un livre sacré : l' « Haggadah de Sarajevo » .
Ce roman est la reconstitution d'un magnifique puzzle dans le temps et dans l'espace. une véritable enquête sur la création d'un livre hors du commun, sa force à résister au temps, mais surtout à la folie des hommes .
C'est aussi une grande leçon contre le racisme sous toutes ses formes , et dans les dernières pages, on trouve en guise de conclusion, cette très belle phrase : « Le fait d'être un homme compte plus que d'être juif, musulman, catholique ou orthodoxe » .
C'est enfin une bouffée d'espoir car, si depuis la nuit des temps il y a toujours eu des salopards, il y a toujours eu aussi, pour leur faire face des héros connus ou inconnus, prêts à tout pour sauver ne serait-ce qu'un livre . « je suis ce que je fais »
Comment , à la lecture de cet extraordinaire roman , ne pas penser au non moins superbe « la voleuse de livres » ?
Beaucoup de points communs les relient, mais le plus fort c'est que les deux auteurs sont d'origine australienne et plus précisément de Sydney .

Un tout petit reproche tout de même : un lexique aurait été fort utile compte tenu des nombreux mots étrangers employés tout au long du roman ( hébreu -arabe- espagnol - italien- serbe...... )
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
je suis ravie de découvrir que cet auteur a écrit d'autres ouvrages et que je vais pouvoir les rechercher car autant le dire, je me suis régalée
après la solitude du Dr March que j'avais trouvé assez "gonflé" mais attachant, j’avais envie de relire cet auteur.
le livre d'Hanna nous transporte à travers le temps à la suite d'un manuscrit ancien, transmis et caché. Il s'agit d'un manuscrit hébreu dont notre héroïne restauratrice de documents anciens va peu à peu percer le mystère.
cette lecture nous entraine en Bosnie pendant la guerre , mais aussi en Autriche, en Italie, en Espagne pendant l'Inquisition et l'on retrace le parcours de ce document protégé et transmis sous le manteau.
Par là même, on retrace une part de l'histoire du peuple Juif à travers les siècles.
Ce livre est érudit tout en étant accessible, passionnant et donc difficile à lacher .
je le conseille à tous les passionnés d'histoire.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 janvier 2011
Ce n'est pas ce que j'aurais dit au début de ce livre mais en y réfléchissant, cela m'apparaît limpide aujourd'hui. Comme l'indique le titre anglais "The people of the book", l'auteur nous offre de tres beaux portraits des gens, hommes et femmes, qui ont fait l'histoire de ce livre à travers les siècles et les pays. On y découvre, au travers de l'évocation de trois grandes religions, le Christianisme, le Judaïsme et l'Islam, combien l'acceptation des différences a toujours posé problème quelque soient les époques. Y compris encore aujourd'hui.
En situant le début de son récit à Sarajevo, juste après la guerre, avec comme héroine une jeune restauratrice d'ouvrages anciens australienne,nous sommes plongés dans un roman contemporain, avant d'entamer notre riche voyage dans le passé. Ajoutez une pincée de suspense,de romance et des rebondissements inattendus et vous obtenez un livre très agréable, qui se lit vite et qu'il est difficile de lâcher.
J'ai vraiment beaucoup aimé et l'ai offert de nombreuses fois.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2010
Le véritable protagoniste du "Livre d'Hanna" est sans conteste la Haggadah de Sarajevo à la création et au miraculeux sauvetage de laquelle le lecteur assiste par restauratrice interposée...

En effet, les divers échantillons prélevés par Hanna au cours de la restauration du précieux ouvrage et les recherches connexes à ceux-ci sont autant de prétextes pour l'auteur de plonger son lecteur au coeur de diverses époques et de divers milieux : de la vie dans les derniers bastions musulmans en Andalousie dans les dernières années de la Reconquête à la Bosnie de 2002 en pleine reconstruction matérielle et identitaire.

Ces "flash-back" constitués de micro-romans dans le roman sont disposés en ordre antichronologique, contrairement à la progression d'Hanna dans ses rencontres avec "son" livre qui se déroulent entre 1996 et 2002.

Un très bon roman très finement construit. A lire sans hésiter
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juillet 2011
Comment un livre de 5 siècles peut-il suscité tant de passion et de haine ?
C'est ce que va découvrir Hanna, restauratrice de manuscrits anciens, quant on lui confie la célèbre Haggadah de Sarajevo .
Au cours de la restauration de ce manuscrit, Hanna va y trouver des indices mystérieux, insecte, poil de chat, tache de vin, de sang ..... Avec ces indices l'auteur nous fait revivre le parcours de ce manuscrit si précieux au peuple juif.
Une lecture qui ne lasse pas car on passe du présent aux échos du passé, une véritable page d'histoire écrite avec subtilité.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 mars 2012
Le livre donne un aperçu sur l'histoire juive en Europe à travers les pérégrinations de la Haggada de Sarajevo. Livre intéressant, écrit avec beaucoup d'imagination. Certains passages sont un rien trop longs ou un rien trop rocambolesque, mais la lecture reste agréable et par moments même instructive,
Il ne faut pas s'attendre à de la 'grande littérature' mais ce livre vaut certainement la peine d'être acheté et lu.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

21,00 €
7,34 €
15,08 €