EUR 20,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le livre de l'eau a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 7,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le livre de l'eau Broché – 21 août 2014


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 21 août 2014
"Veuillez réessayer"
EUR 20,00
EUR 20,00 EUR 16,50

bonnes résolutions 2015 bonnes résolutions 2015


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le livre de l'eau + Le Royaume + Limonov
Prix pour les trois: EUR 52,40

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Né le 22 février 1943, Edward Limonov est un écrivain russe et dissident politique. Bandit à Kharkov, poète à Moscou, sans-abri puis domestique à New York, écrivain et journaliste à Paris, soldat en Serbie, dissident puis prisonnier politique dans l'ex-URSS, Limonov est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages, parmi lesquels : Le poète russe préfère les grands nègres, Journal d'un raté. De lui les éditions Bartillat ont publié L'Excité dans le monde des fous tranquilles, recueil de chroniques écrites en français entre 1989 et 1994.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 7,00
Vendez Le livre de l'eau contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 7,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 291 pages
  • Editeur : BARTILLAT (21 août 2014)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2841005704
  • ISBN-13: 978-2841005703
  • Dimensions du produit: 20,5 x 2,2 x 14 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (16 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 29.557 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par chris TOP 1000 COMMENTATEURS sur 16 septembre 2014
Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
Voilà un projet original: raconter des épisodes de sa vie, en prenant comme fil rouge l'élément liquide, mer, océan, rivière.. On n'est jamais très loin de l'eau dans une vie aventureuse.
Limonov raconte donc, dans le désordre, des passages de sa vie, en France, en Abkhazie, à Moscou, aux Etats-Unis etc. A chaque fois, il vit quelque chose "sur le fil", à la marge. Presque à chaque fois il y a une jolie femme dans le décor. Le ton est toujours le même, assez énervant pour le lecteur, car Limonov décrit sa vie avec complaisance. On ne sait jamais quelle est la part du réel ou du fantasmé dans ses aventures planétaires. Au bout d'un moment cependant, je ne me suis plus intéressé de savoir s'il racontait la vérité ou non. Le fait est qu'il raconte bien, avec un style certain, une légèreté nonchalante, qui en fait un dandy des temps moderne. On n'aime ou pas, je pense que ces histoires peuvent plaire autant qu'irriter.
Malgré (ou à cause de?) ce coté auto-centré, cette littérature a un charme, très russe, et romantique. A noter que Limonov déplore le manque d'énergie des occidentaux. Il écrit, en parlant de nous, français et occidentaux: "La vie les a quittés. L'avenir appartient à toutes sortes de Taliban, de Turcs.." Enervant, non?
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par crew.koos COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS sur 2 septembre 2014
Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
Publié en Russie, il y a douze ans, le Livre de l'eau était jusqu'à aujourd'hui inédit en France, malgré la notoriété de l'auteur qui n'a cessé de croitre à la suite de la biographie que lui a consacré Emmanuel Carrère en 2011. Avec son air de David Lynch mi punk mi clochard céleste, l'écrivain sulfureusement nationaliste et érotomane a profité de ces 3 années passées à la prison de Lefortovo pour narrer sa vie au fil des grands plongeons qu'il à fait aux 4 coins de la planète, de préférence dans des zones de guerres.

Dénouer le vrai du faux, le romanesque de la vantardise pure et simple, essayer d'y trouver un ordonnancement logique serait peine perdu, tout autant que d'essayer de percer à jour la personnalité complexe. Peut être un peu déstabilisé au début par la prose de ce sale type, on est rapidement pris dans un tourbillon d'alcool, de violence, de sexe et de poésie comme seuls les russes savent en faire, happé par la folie d'une vie ou les mensonges sont à peine plus gros que la réalité.

Certains en auront probablement la nausée, qu'ils soient ici rassurés, un nouveau Marc Levy ou Guillaume Mussot ne saurait tarder.

CREW.KOOS
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par sholby TOP 500 COMMENTATEURS sur 28 août 2014
Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
« La salle d’attente puait comme toutes les salles d’attente d’Union Soviétique, bien que ce pays eut cessé d’exister. Cela sentait le vêtement crasseux, la nourriture de m***, le pourri et l’aigre, la pisse de clodo et la sueur pénétrante des Méridionales. »

« L’avenir appartient à toutes sortes de Taliban, de Turcs, il suffit de voir comment ils bourrent la gueule aux Kurdes, à toute cette foule déplaisante, sauvage et incompréhensible aux yeux des Européens, de personnages suspects. L’Europe est crevée, elle est épuisée et ne se reconnaît plus, à telle enseigne que les filles dernier cri de la rue du Petit-Musc lancent en vain des œillades. »

C’est l’histoire d’un type qui semble au bout du rouleau : prisonnier politique, il est enfermé dans une geôle russe, il fait le point sur sa vie, et il se remémore des anecdotes récentes ou anciennes sur sa vie, qu’il relie d’une façon un peu artificielle à la présence d’eau sur les lieux, et qu’il décrit avec une assez large dose d’auto-satisfaction, peut-être nécessaire dans ses conditions présentes. Malheureusement pour ses lecteurs, ceux qui l’ont adoré quand il publiait de petits bouquins implacables et impeccables de concision, puis qui l’ont mis au placard, un peu interloqués et dépités, en apprenant, atterrés, ses frasques avec les Serbes pendant le conflit de 1992, malheureusement pour nous, donc, Limonov se raconte, en fin de compte, largement moins bien que ne l’a fait Emmanuel Carrère dans son extraordinaire [...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par valwick TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 6 octobre 2014
Commentaire client Vine pour produit gratuit ( De quoi s'agit-il? )
Premier livre que je lis de Limonov mis en lumière par Emmanuel Carrere. Mon avis est mitigé .le fil conducteur c'est l'eau et heureusement car il n'y a pas vraiment de fil conducteur entre ces chapitres jetés dans le désordre et qui déroutent un peu le lecteur. Des le prologue le lecteur est averti sur la dualité des intérêts de l'auteur :il joue les Casanova tout en envisageant une carrière de soldat et de révolutionnaire.
Une fois ces deux orientations assimilées ,on peut aborder ce livre tout en appréciant le style de l'auteur qui écrit de sa prison et qui nous fait voyager de la Russie a la France en passant par l'Ukraine, la Serbie .Son autosatisfaction parfois outrancière pese parfois.mais ses pensées sont vraiment intéressantes et emportent le lecteur au fond de l'âme d'un russe original,rebelle et génial .
Ce qui m'a gêné c'est qu'il n'y a pas vraiment d'histoire. A lire cependant pour découvrir une vie bien remplie d'un russe hors du commun. Notons aussi la qualité de la traduction.
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?