undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles31
4,3 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 juillet 2013
J'ai été très touché par ce livre qui m'a appris beaucoup de choses car il met en perspectives 2 mondes (occidental et oriental) et retrace leur évolution de pensée et de mode de vie, tous deux recherchant à améliorer la vie humaine. L'un a surtout mit l'accent sur l'amélioration des conditions de vies extérieures, l'autre sur l'amélioration de la qualité de vie intérieure. Aujourd'hui avec la mondialisation ces sociétés s'influencent, échangent leurs idées et peuvent s'apporter l'une et l'autres de grands progrès matériels et spirituels...
Merci pour ce livre, je l'ai apprécié du début à la fin. Je le recommande aussi bien aux personnes qui s'interrogent sur le Bouddhisme, ou qui se passionnent pour la philosophie en général, ou bien pour simplement se cultiver ; mais aussi pour ceux qui désirent prendre à cœur des enseignements précieux et tellement logiques disséminés tout aux long de ce dialogue.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 22 février 2011
Jean-François Revel, l'Académicien (le père), et Matthieu Ricard le Moine Bouddhiste (le fils), décidèrent en 1996 d'échanger leurs points de vue sur l'existence, dans l'isolement d'une montagne du Népal.

Le père philosophe, écrivain est agnostique. Le fils, après avoir abandonné sa très prometteuse carrière en tant que Chercheur à l'Institut Pasteur, consacre totalement son existence au Bouddhisme, depuis le début des années 70.
Dans ce passionnant échange, le père pragmatique, cartésien et le fils spiritualiste confrontent sans complaisances mais de manière respectueuse, leurs différentes "philosophies" de l'existence.

A la fin des années 60, Mathieu Ricard fut donc séduit par le Tibet et ses grands Maîtres spirituels Tibétains.
Et c'est notamment la rencontre avec son premier Maître Kangyour Rinpotché, qui l'a définitivement décidé à changer radicalement de vie.

De plus, il a été profondément marqué par la persécution endurée par le Peuple Tibétain.
A cette époque, le Tibet était en train de subir les monstrueuses invasions et répressions Chinoises du Totalitarisme Communiste de Mao, engendrant le gigantesque Génocide Tibétain.
En effet, à partir de 1959, une foultitude de Tibétains ont été emprisonnés, parqués, déportés en camps de travail, torturés, affamés...
Et presque la totalité des monastères, soit 6150, furent détruits.
Le terrible bilan humain s'élève à : 1 000 000 d'innocents Tibétains exterminés, soit 1 habitant sur 5 !

Depuis cette période, le Dalaï-Lama, le Gouvernement Tibétain ainsi que plus de 130 000 réfugiés sont, à ce jour, toujours en exil en Inde dans l'Himalaya.

Puis, ces deux intellectuels argumentent sur le fait que le Bouddhisme relève plutôt de la philosophie, ou plutôt de la religion.

Ensuite, Matthieu Ricard présente à son père les principales questions que se pose le Bouddhisme, pages 49 et 50 :

"Le bouddhisme analyse et démonte les mécanismes du bonheur et de la souffrance. D'où provient la souffrance ? Quelles en sont les causes ? Comment y remédier ? Peu à peu, à la fois par l'analyse et la contemplation, le bouddhisme remonte aux causes profondes de la souffrance. C'est une recherche qui intéresse tout être humain, qu'il soit bouddhiste ou non".

Puis également, pages 31 et 32 :

"Mais la science "majeure", c'est la connaissance de soi et de la réalité, la question essentielle étant : "Quelle est la nature du monde phénoménal, de la pensée ?" et, sur un plan pratique : "Quelles sont les clefs du bonheur et de la souffrance ? D'où provient la souffrance ? Qu'est-ce que l'ignorance ? Qu'est-ce que la réalisation spirituelle ? Qu'est-ce que la perfection ?" C'est-ce genre de découvertes que l'on peut appeler connaissance (...). La souffrance est le résultat de l'ignorance. C'est donc l'ignorance qu'il faut dissiper. Et l'ignorance, en essence, c'est l'attachement au "moi" et à la solidité des phénomènes".

Voici quelques exemples d'origines de la souffrance pour le bouddhisme, pages 50 et 51 :

"En première analyse, le bouddhisme conclut que la souffrance naît du désir, de l'attachement, de la haine, de l'orgueil, de la jalousie, du manque de discernement et de tous les facteurs mentaux que l'on appelle "négatifs" ou "obscurcissants" parce qu'ils troublent l'esprit et le plongent dans un état de confusion et d'insécurité".

Pour Jean-François Revel il n'est pas nécessaire d'appartenir à une religion ou à une organisation de la "Pensée" quelle qu'elle soit, pour apprendre à réfléchir par soi-même, approfondir la découverte de son "moi", afin de mieux connaître les autres.
Pour lui, les préceptes de : prières, de réincarnations, etc., sont de totales abstractions inutiles.

Matthieu Ricard, lui, nous explique les terminologies les plus connues dans le Bouddhisme, comme : l'Eveil, le karma, le samsara, le nirvana, le mandala, le Petit Véhicule (ou Théravada), le Grand Véhicule, le troisième Véhicule (adamantin ou Vajrayana), la "voie du milieu", etc.
Puis, il expose également les différentes positions tenues par le Dalaï-Lama, sur des sujets de société, tels que : la peine de mort, l'avortement, la contraception, l'euthanasie, le suicide, etc..

La discussion entre ces protagonistes se poursuit sur les notions fondamentales du Bien et surtout..., du Mal. Ce Mal existe-t-il en chaque être humain comme à tendance à le penser Jean-François Revel ; ou provient-il plutôt d'un état de souffrance, théorie de Matthieu Ricard ?

Bref, un dialogue passionnant entre deux intellectuels qui réfléchissent sur la condition humaine. Un Jean-François Revel plutôt pessimiste sur cette nature humaine, pour laquelle qui plus est, il n'existe point de salut, de possibilité de rédemption, après la mort.
Matthieu Ricard est "philosophiquement" optimiste, car pour lui, non seulement, il est possible pour l'être humain de progresser tout au long de son existence vers le Bien et le bonheur altruistes, mais en plus, de nombreuses possibilités de "rattrapages" s'ouvrent à lui, au travers de ses multiples futures réincarnations de l'esprit, après la mort du corps.

Confer également d'autres ouvrages aussi passionnants de Jean-François Revel :
Le Regain démocratique ;
La Grande Parade. Essai sur la survie de l'utopie socialiste.
22 commentaires|24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai trouvé ce livre très intéressant d'un point intellectuel (grâce à la contribution de J-F Revel) et spirituel (grâce à l'intervention de son fils Matthieu Ricard).

J-F Revel défend les valeurs occidentales héritées du XVIIIème siècle qui donnent la prédominance à la science et à la raison. Il rappelle qu'elles ont permis l'amélioration de nos conditions de vie (l'espérance de vie en 1830 était de 25 ans!) et de la médécine. Matthieu Ricard, quant à lui, regrette la quête incessante de nouveauté dans nos sociétés qui nous conduit à oublier les valeurs ancestrales liées à l'esprit, au bien-être que procurent la méditation et la connaissance du monde.

J'ai été assez impressionnée par le destin singulier de Matthieu Ricard, voué à une grande carrière scientifique. Il fit son doctorat avec le prix nobel de biologie et aurait pu être à l'origine de belles découvertes. Mais selon lui, la science dissèque, s'occupe de choses matérielles en oubliant l'essentiel de notre vie: lui donner un sens. C'est pourquoi il est parti au Tibet, s'est converti au bouddhisme et est aujourd'hui l'interprète du Dalaï-Lama.

L'ouvrage offre aussi un bel aperçu de la situation politique du Tibet et du choix de non-violence de son dirigeant: le Dalaï-Lama. Ce positionnement admirable est bien la preuve d'une culture qui possède une réelle force, puisqu'un petit état comme le Tibet parvient à ne pas se faire asservir par la Chine, même s'il a subi son horrible tyrannie.

Mais par quels moyens le Tibet a-t-il résisté à la super-puissance chinoise ? L'exil de son chef (qu'on peut voir comme une fuite constructive), l'explication de ses positions de façon posée à l'ensemble du monde et notamment aux états puissants que sont les Etats-Unis et l'Europe et enfin par une volonté forte de refuser la violence en préférant la patience et les négociations.

....................................

Voici quelques citations qui m'ont plu:

1)"Les utopistes sont tous auteurs de constitutions totalitaires" (Pol-Pot, Mao Tsé-Tong, Marx. Ils ne tiennent pas compte de la réalité humaine, la refusent, tuent au nom d'une idéologie, espérant créer l'"homme nouveau", par la force et l'asservissement). "Partant de l'idée abstraite de ce que l'être humain doit faire, ils appliquent leur ordonnance de manière impitoyable."

2)"Mao est mort presque dément, sa femme s'est suicidée." (p.226)

3)"Staline a demandé sur son lit de mort qu'on assassine sa maîtresse" (car il ne supportait pas qu'elle puisse aller avec d'autres hommes. Même au moment de mourir, il n'a pas lâché prise et a continué à tuer sans aucun remords et sans aucune considération pour la vie de l'autre.)

4)Proverbe tibétain: "Vouloir deux choses, quand on en a une, c'est ouvrir la porte au démon."

5)"Le bouddhisme n'a pas d'attitude conquérante, il opère une sorte de rayonnement spirituel." (p.300)

6)"L'orgueil empêche l'émergence de la sagesse et de la compassion." (p.309)

7)"L'art occidental vise à susciter les passions, l'art sacré à les calmer."

8)"La vraie patience, la vraie non-violence consiste à choisir la solution la plus altruiste." (p.114)

9)"La conscience échappe par nature au mode d'investigation des sciences physiques, mais ne pas trouver quelque chose n'est une preuve de son inexistence." (regard critique sur la science )
22 commentaires|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2013
Ouvrage magistral pour ceux qui sont intéressés par le bouddhisme. En fait, je dirais même " les Bouddhismes" vu le nombre important d'écoles qui s'en réclament.
Impressionnant que cet échange entre un père et son fils.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juin 2015
Ce n'est pas l'article qui est en cause mais le vendeur ! C'est un escroc ! En effet ce livre est vendu 4 fois moins cher un peu partout nous avons été abusé !!! C'est un scandaleux de profiter ainsi de la confiance des gens! Nous espérons que ce personnage sera un jour zbuse lui même ce n'est pas une conduite humaniste mais ce terme ne doit pas être dans le vocabulaire de cet escroc...j'ai dit!
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 septembre 2014
Mathieu Ricard expose brillamment ses idées bouddhiques, et Revel y répond avec une hauteur de vues et une érudition éblouissantes. Un dialogue du plus haut niveau, qui suscite bien des réflexions!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juin 2014
un échange riche en enseignements même si on ne désire pas devenir bouddhiste. De vrais questions et de vrais réponses
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2015
Excellent etat du livre. La lecture terminée, on se trouve dans un etat d'apaisement, pour toute personne reflechissant quelque peu au sens de la vie.Les mots sont clairs et les idées très accessibles à toute culture.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2015
A lire car un panorama culturel, historique, spirituel hors paire. Un dialogue respectueux et profond de la part d'intellectuels qui n'ont rien à se prouver si ce n'est : nous pousser à réfléchir.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2015
Quelque soit les convictions individuelles, ce livre est intéressant parce qu'il obligé à la réflexion. Je ne serais qu'en recommander la lecture
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles