undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles15
4,3 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

"Les importantes révélations relatives aux multiples conflits d'intérêt et aux affaires d'argent dans lesquels se débat le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, constituent pour le moins de graves infractions à la morale publique" déclarait Arnaud Montebourg peu avant la sortie officielle du livre, et c est peu de dire que l ouvrage de Pierre Péant, ancien directeur du Monde, fourmille de révélation troublante quant au mélange des genres que pratique le ministre anciennement socialiste dans l exercice de ses fonctions. Le ton est particulièrement virulent pour un ouvrage de ce genre

La principale accusation concerne de lucratives activités de consultant menées dans le secteur de la santé en Afrique, entre 2002 et 2007, après la défaite électorale de la gauche et avant sa nomination dans un gouvernement de droite, sous Nicolas Sarkozy. Mélant allégrement activité publique et privée, au seul bénéfice de ses 2 sociétés, Bernard Kouchner se serait grassement rémunéré pour ses services.

L enquète, à charge, est bien évidemment menée de main de maitre par Pierre Péant et, aux dernieres nouvelles, ce dernier n a pas été inquiété par le ministre qui, pourtant, se réservait le droit de poursuivre le journaliste en justice. Qui ne dit mot ... ?

Pour ceux que les montages politicos financiers en tous genres rebutent, une bonne partie du livre est, quant a elle, dédiée à une critique des positions politiques de Bernard Kouchner, en particulier sur le rapprochement avec le Rwanda, et de sa proximité supposée avec les thèses américaines, sur l'Iran, le Darfour et l'ex-Yougoslavie.

Loin d etre un pamphlet gratuit, voila un livre serieusement documenté, qui se lit comme un polar et qui fera sans doute date dans l histoire du journalisme d investigation politique de par sa virulence extreme.

Preuve s il en est que certains journalistes sont encore loin d etre a la botte du pouvoir en place !
0Commentaire|70 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 avril 2009
Un livre remarquable. Comme souvent, Péan excelle à démanteler les mythes les mieux assis de la France médiatique et politique. Rafraîchissant et salutaire pour l'esprit critique. Le mythe Kouchner en ressort sérieusement écorné et ce n'est pas plus mal. Kouchner, la moralité incarnée en politique? Une vaste blague apparemment...
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mars 2009
Pierre Péan donne toutes ses sources, c'est un livre très documenté, accablant pour M. K . A lire, si l'on veut comprendre les dessous de l'action humanitaire. Au moins de ses dérives, car il reste, par bonheur, pas mal de bénévoles qui ne font pas ça pour l'argent.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mars 2009
Pour ceux qui ont du mal à saisir la politique étrangère de la France aujourd'hui, ce livre apporte un éclaircissement très édifiant sur les agissements du responsable de cette politique.

Il met en exergue la personnalité douteuse du personnage au travers des faits extrêmement troublants. Des faits qui aident à mieux cerner l'individu; lequel se serait sans doute réfugié derrière sa couverture humanitaire pour échapper à tout soupçon. Un humanitaire hollywoodien qui procède d'un voyeurisme très rebutant. On comprend mieux.

Le plus troublant est sans doute de voir l'acharnement du personnage à œuvrer contre les intérêts les plus stratégiques de son pays, la France. C'est là que l'auteur trouve tout son mérite tant il met à nu certains détails difficilement décryptables par le commun des mortels.

On comprend mieux par exemple, comment la France décide de collaborer dans une alliance contre nature avec un régime comme celui du Rwanda. Le quai d'Orsay allant jusqu'à proposer des solutions aux Rwandais pour contourner la justice française dans un dossier où ce pays n'a ménagé aucun effort pour salir l'image de la France. Un pays qui, faut-il le rappeler, a le plus solennellement du monde voué la langue française aux gémonies au cours du dernier sommet de la francophonie...Le plus désarçonnant, c'est lorsqu'on s'aperçoit qu'une telle collaboration s'opère au détriment d'un autre pays qui n'est ni plus ni moins que la plus importante manifestation de la présence francophone au monde, la RDC. Un pays qui connaît aujourd'hui un véritable holocauste orchestré par les amis et protégés du French doctor. Ce, au motif d'avoir apporté envers et contre tous un soutien décisif à la France dans diverses opérations militaires et autres d'aide aux populations; là où personne n'a bougé le petit doigt lors du drame rwandais, et d'autres ont choisi d'abandonner les victimes à leur triste sort, quand ils ne se sont pas opposés avec véhémence à toute initiative salutaire.

Cette ligne de politique étrangère, ou plutôt de politique étrange, de type iscariotique, trouve enfin une explication grâce à l'œuvre magistrale de Pierre Péan. Fidèle à son habitude, il n'hésite pas, on le sait, à sortir des sentiers battus du politiquement correct et des vérités artificiellement établies pour dénoncer les impostures de tous genres. On ne manque d'ailleurs pas de percevoir à la lecture de ce livre, l'ardeur et l'engagement de ce parrain de SOS Racisme.

Enfin, ce livre, c'est aussi la dénonciation d'une certaine gauche bien pensante et arrogante dont les apparatchiks créent des profits de diverses natures sur la misère et la détresse d'autrui.

Claude B. Ikoki, Ir.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'ouvrage de Pierre Péan est sérieux comme à l'habitude de son auteur. La polémique absurde, haineuse, exposée par Kouchner à l'Assemblée Nationale essayant pitoyablement d'assimiler Pierre Péan à un antisémite s'en prenant au juif Kouchner m'a écoeuré à un point extrême.

Pour éviter de répondre aux multiples levées de voile sur les traits de sa personnalité, mis en exergue par le journaliste, l'acte d'accusation ignoble est une parade régulièrement utilisée par les esprits totalitaires pour clouer le bec aux détracteurs.

J'en connais les ressorts ayant suivi l'oeuvre de Soljnénitsyne, étudiant en outre la collaboration avec l'excellent livre d'Histoire de Simon Epstein Un paradoxe français : Antiraciste dans la Collaboration, antisémites dans la Résistance.

Pierre Péan dévoile que Kouchner est un passionné depuis son engagement Biafrais pour la guerre populaire. Il est rappelé avec justesse que Kouchner a assimilé avec son talent de propagandiste les peuples Hutus (Rwanda) et Serbes à des peuples "nazis".

Les manipulations dont Kouchner a été la victime complaisante sont dérangeantes en effet pour le sujet lui-même du livre. Stanko Cerovic avait véritablement démonté les gros câbles de cette manipulation de masse dans son ouvrage, méconnu du public, Dans les griffes des humanistes. Kouchner a été, avec ses amis atlantistes Bernard-Henri Levy et Glucksmann tout particulièrement, actif dans cette campagne d'intox justifiant le bombardement par l'Otan des populations civiles serbes.

Paix aux âmes justes.

Enfin, il a milité pour la création d'un état indépendant du Kosovo qui est une énormité historique. Honte à nous Français d'avoir collectivement supporté une telle monstruosité.

Que Kouchner joue aux vierges effarouchées dès lors qu'il s'agit d'évoquer des conflits d'intérêt ne saurait étonner que ceux qui ont oublié que Christine Ockrent, sa femme, a été nommée "ministre de l'audiovisuel extérieur" sous l'actuel mandat de ministre des affaires étrangères de Kouchner.

Qui parle de démocratie en danger ? Je ne suis pas le seul à le penser. Pierre Péan a été désigné victime émissaire pour l'avoir courageusement écrit.
44 commentaires|23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2009
après avoir entendu un certain nombre de polémiques à l'encontre de l'auteur et de son ouvrage, procès en "antisémitisme", "néo-pétainisme, "antisionisme", et alors que KOUCHNER a priori ne m'intéresse pas plus que BHL ou ces soi-disant "intellectuels français", je voulais en avoir le coeur net; d'autant que je connaissais les qualités de certains ouvrages de Pierre PEAN et que je l'ai vu très mal à l'aise à la télévision (le grand journal, canal+) pour se défendre de ces procés.
Le livre est très éclairant sur l'arrivisme et la cupidité du personnage, aux antipodes de sa propre propagande, et des dangers que l'exercice de son ministère (couplé de plus à la position de sa femme Christine OKRENT) font peser sur la politique de la France dans le monde.
Je suis par ailleurs abasourdi de la levée de boucliers de tous ces "intellectuels" (à commencer par lui-même, même s'il est difficile de le classer dans ce genre) qui brandissent la mémoire de la SHOAH, le pétainisme ou l'antisémitisme pour dénigrer les révélations de l'auteur.
Il est vrai que Pierre PEAN met en exergue la collusion de l'activisme de certains juifs pignon sur rue, avec les visées des états unis de Georges BUSH, du lobby juif américain et de celles de leur protégé, l'état d'Israël.
Il est grand temps qu'en France, les médias acceptent ce débat et de briser l'argument tarte à la crème de l'antisémitisme qui surgit dès que des individus "osent" énoncer des positions contraires aux intérêts du lobby juif et de l'état d'Israël.
L'ère OBAMA arrive et balaye les manipulations criminelles de l'administration BUSH. Que les médias en prennent acte et en profitent pour briser le carcan dont le maintien va à l'encontre des intérêts des affaires du monde, et notamment des intérêts mêmes de la communauté juive.
la question qui s'impose à la lecture de ce livre est bien évidemment le maintien de B KOUCHNER à la tête d'un ministère régalien. S'il est vrai qu'il est l'un des symboles éloquents de l'ouverture voulue par le président SARKOZY, les révélations de l'ouvrage sont telles que le maintien de ce personnage à la tête des affaires étrangères de la France est un scandale permanent. A quand sa sortie?
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Péan nous avait déjà libéré du mythe du Monde comme "quotidien de référence" du trio Minc, Plenel et Colombani, devenu la Pravda du régime.
Il nous démythifie aujourd'hui, avec sa méticulosité habituelle, le soi-disant "préféré des Français", l'inventeur des "bombardements humanitaires", accoucheur de l'Etat maffieux du Kosovo, qui utilise l'humanitaire comme nouvel arme d'un colonialisme au service de l'Empire.
Une citation suffit pour décrire le personnage, pages 276 et 277 :

« Bernard, c''est bel et bien la haine du gaullisme et de la philosophie politique qu''il sous-tend : les valeurs de la Révolution française, de la Convention au Conseil national de la Résistance ; celles d''une indépendance nationale honnie au nom d'un cosmopolitisme anglo-saxon, droit-de-l''hommiste et néolibéral (...) Objet d''une telle détestation, notre pays ne mérite plus, du coup, d''avoir une diplomatie ni une défense autonomes et souveraines. D''après cette « contre-idée de la France », notre vieux pays peut fort bien se passer d'un ministère des Affaires étrangères fort et indépendant, puisqu''il s'agit de suivre fidèlement les grandes impulsions venues de Washington. »

Merci Pierre Péan de mettre les pendules à l'heure sur ce personnage, qui peut bien hurler au nazisme, comme le font tous ses congénères à la moindre critique. Les faits sont là.

Merci Pierre Péan, continuez!
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Péan nous avait déjà libéré du mythe du Monde La Face cachée du Monde : Du contre-pouvoir aux abus de pouvoir comme "quotidien de référence" du trio Minc, Plenel et Colombani, devenu la Pravda du régime.
Il nous démythifie aujourd'hui, avec sa méticulosité habituelle, le soi-disant "préféré des Français", l'inventeur des "bombardements humanitaires", accoucheur de l'Etat maffieux du Kosovo, qui utilise l'humanitaire comme nouvel arme d'un colonialisme au service de l'Empire.
Une citation suffit pour décrire le personnage, pages 276 et 277 :

« Bernard, c''est bel et bien la haine du gaullisme et de la philosophie politique qu''il sous-tend : les valeurs de la Révolution française, de la Convention au Conseil national de la Résistance ; celles d''une indépendance nationale honnie au nom d'un cosmopolitisme anglo-saxon, droit-de-l''hommiste et néolibéral (...) Objet d''une telle détestation, notre pays ne mérite plus, du coup, d''avoir une diplomatie ni une défense autonomes et souveraines. D''après cette « contre-idée de la France », notre vieux pays peut fort bien se passer d'un ministère des Affaires étrangères fort et indépendant, puisqu''il s'agit de suivre fidèlement les grandes impulsions venues de Washington. »

Et voilà, le docteur K ne fait aujourd'hui que de mettre ce projet en pratique!

Merci Pierre Péan de mettre les pendules à l'heure sur ce personnage, qui peut bien hurler au nazisme, comme le font tous ses congénères à la moindre critique. Les faits sont là.

Merci Pierre Péan, continuez!
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2014
Je pense que l'auteur est sûr de ses sources. En tout cas il les et de nos oligarques explique.

On se doutait que K. n'était pas un saint, mais à ce point là on ne l'imaginait pas. Il est vrai que nous découvrons tous les jours les vilaines manœuvres de nos politiciens professionnels et de nos oligarques. A vous dégoûter de tous - ou presque...Il serait temps de changer tout ce petit monde...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pean... mouais, mais là il se lâche sur le héros de la nation, juste derrière Yannick, mais devant Nagui, et Patrick. belle carrière, superbe diplomate, qui a quand même mis au point une sécurité sociale au Gabon...parce qu'initialement je crois qu'il était médecin. les serbes ont du apprécier.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)