Le musée de la Sirène (La Bleue) et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 5,10
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le musée de la sir... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le musée de la sirène Poche – 4 janvier 2007


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 5,10
EUR 4,59 EUR 0,73

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le musée de la sirène + Le Pull-over rouge + Le magasin des suicides
Prix pour les trois: EUR 17,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Annabelle, timide trentenaire, est peintre. Un soir, elle vole la petite sirène qui nage dans l'aquarium d'un restaurant chinois et l'installe dans sa salle de bains. La créature grandit, embellit, s'affirme comme une artiste incroyablement douée, et devient quelque peu envahissante... Une fable envoûtante, triste et joyeuse à la fois - l'histoire d'une femme qui réapprend à vivre.

Biographie de l'auteur

Cypora Petitjean-Cerf est née en 1974. Le Musée de la sirène est son premier roman.


Détails sur le produit

  • Poche: 113 pages
  • Editeur : Points (4 janvier 2007)
  • Collection : Points
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2757801201
  • ISBN-13: 978-2757801208
  • Dimensions du produit: 18 x 1 x 11 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 389.876 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.8 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
3
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par F. Le Goff le 24 novembre 2005
Format: Broché
Voici les trois mots qui, pour moi, pourraient définir ce livre:
- originalité de l'histoire où l'on suit la vie d'une "kidnappeuse" de sirène
- angoisse(s) de l'héroïne qui parviennent à s'exprimer via cette sirène qui fait vraiment preuve d'empathie pour sa nouvelle amie / maîtresse
- tout cela très bien raconté grâce à une écriture légère, sans complication qui permet au lecteur de passer un très bon moment (trop court peut être)
A recommander
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Florinette TOP 500 COMMENTATEURS le 28 mars 2007
Format: Broché
Un soir Annabelle plonge le bras dans l'aquarium d'un restaurant chinois pour y dérober une petite sirène. Arrivée chez elle, elle l'installe dans le lavabo. Voilà comment débute la houleuse cohabitation avec la gentille petite sirène qui n'est pas si docile que cela. Elle a son caractère la petite peste et sait montrer les dents en faisant les gros yeux quand quelque chose ne lui plaît pas. Mais heureusement pour Annabelle, cette femme poisson s'assagit, se civilise en grandissant.

Du lavabo, elle prend place dans la baignoire, multiplie les talents, elle chante divinement bien et surtout réalise de magnifiques tableaux sous l'oeil attendri de sa maîtresse artiste-peintre. Submergée par tant de beauté et d'émotion, Annabelle ne peut plus garder un tel secret et décide d'en parler à ses élèves à qui elle donne des cours de dessin.

Avec l'aide de Francis, qui la soutient dans tout ce qu'elle entreprend, elle décide de commercialiser les peintures de sa petite protégée par le biais d'un marchand d'art. C'est le début d'un avenir florissant qui s'annonce pour la petite sirène ; ses oeuvres s'arrachent à prix d'or, elle fait la une de tous les journaux, l'argent coule à flot' Mais, le Chinois, se jugeant propriétaire, veut lui aussi une part du gâteau.

L'avenir se teinte de gris pour Annabelle qui ne vit que pour sa sirène, au péril de son propre équilibre, jusqu'à en devenir agoraphobe « La sirène s'abreuve à ma vie, sans que j'essaie de me défendre », car elle a oublié que la séduction d'une sirène peut devenir dangereuse'...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Florinette TOP 500 COMMENTATEURS le 28 mars 2007
Format: Poche
Un soir Annabelle plonge le bras dans l'aquarium d'un restaurant chinois pour y dérober une petite sirène. Arrivée chez elle, elle l'installe dans le lavabo. Voilà comment débute la houleuse cohabitation avec la gentille petite sirène qui n'est pas si docile que cela. Elle a son caractère la petite peste et sait montrer les dents en faisant les gros yeux quand quelque chose ne lui plaît pas. Mais heureusement pour Annabelle, cette femme poisson s'assagit, se civilise en grandissant.

Du lavabo, elle prend place dans la baignoire, multiplie les talents, elle chante divinement bien et surtout réalise de magnifiques tableaux sous l'oeil attendri de sa maîtresse artiste-peintre. Submergée par tant de beauté et d'émotion, Annabelle ne peut plus garder un tel secret et décide d'en parler à ses élèves à qui elle donne des cours de dessin.

Avec l'aide de Francis, qui la soutient dans tout ce qu'elle entreprend, elle décide de commercialiser les peintures de sa petite protégée par le biais d'un marchand d'art. C'est le début d'un avenir florissant qui s'annonce pour la petite sirène ; ses oeuvres s'arrachent à prix d'or, elle fait la une de tous les journaux, l'argent coule à flot' Mais, le Chinois, se jugeant propriétaire, veut lui aussi une part du gâteau.

L'avenir se teinte de gris pour Annabelle qui ne vit que pour sa sirène, au péril de son propre équilibre, jusqu'à en devenir agoraphobe « La sirène s'abreuve à ma vie, sans que j'essaie de me défendre », car elle a oublié que la séduction d'une sirène peut devenir dangereuse'...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Rene Grandjean le 4 septembre 2005
Format: Broché
Ce roman, plutôt bref (103 pages de 28 lignes) pourrait s'apparenter à une nouvelle, mais il n' en est pas une. Il lui manque, en effet un peu de densité. Voici un récit dont la trame n'est pas sans rappeler quelque conte de Pouchkine. Ici le poisson d'or est devenu sirène et le palais de de la tzarine sera, en final, édifié à Trouville, dans l'entretemps les ingrédients du merveilleux sont rue des Saints-Pères, comme par hasard. Paris reste une valeur sûre pour localiser toutes les aventures romanesques, c'est commode pour l'auteur, mais lassant pour le lecteur. De même, l'influence de la rédaction d'un grand journal féminin se fait sentir de manière assez caricaturale, mais est-ce bien intentionnel ou plus simplement fortuit ? Affaire de relations. Le style est convenable, sans vulgarité, par moment sensible, en toute circonstance de bon aloi, sans grand panache, mais sans faiblesse. Une gentille histoire, pas trop compliquée, plutôt bien tenue qui permet, d'une seule traite, de passer un moment d'oubli loin des réalités prosaïques du siècle. Pour un premier roman, cette bluette, n'est pas négligeable. Encourageons la.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?