undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles7
4,4 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 novembre 2008
En éclairant l'ascencion d'un photographe de presse ambitieux, Serge Bramly livre un thriller haletant qui retrace les deux dernières décennies du XXe siècle. Enroulée autour de faits saillants - élection de F Mitterrand, morts de lady Di ou de P Beregovoy - l'intrigue dénude les fils reliant les castes au pouvoir. Au long d'un récit passionnant, les univers médiatiques, politiques dévoilent ainsi leurs liens avec les mondes opaques des services secrets ou des trafiquants d'armes. Remarquablement documenté, brillamment contruit, magnifiquement écrit, ce "Premier principe" est le grand livre de la rentrée.
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un titre un peu pompeux pour un roman flirtant avec les dessous noirs, donc affriolants, de la République Française de ces vingt dernières années. Un photographe qui traque une princesse qui périra dans un accident de voiture sous le pont de l'Alma, dont le voisin en Normandie est marchand d'armes et qui a un ami premier ministre qui se suicidera près d'un étang. Les noms des personnes publiques ne sont jamais cités pourtant vous voyez très bien de qui il s'agit, leurs décès ont fait l'objet de toutes les spéculations et alimentent encore la rumeur. Serge Bramly réussit le tour de force de les mettre en relations indirectes les uns avec les autres pour écrire un roman «Tout est vrai. Rien n'est vrai. C'est un roman. » qui nous emmène aux quatre coins du monde, de la garden-party de l'Elysée à la Russie et à la Chine en passant par l'ex-Yougoslavie, l'Iran et l'Irak. Guerres sales (mais qu'est-ce qu'une guerre qui ne serait pas sale ?), assassinats, trafic d'armes, pots de vin et corruption, agents secrets, mensonge à tous les niveaux et solitude pour tous. Un récit brillant où tout s'enchaîne magnifiquement, bien documenté et riche en détails, très bien écrit. Six cents pages qui se lisent avidement car vous aurez hâte d'arriver au dénouement de cette fresque dont la toile de fond est la France de l'ère Mitterrand. Un très bon thriller dont la grille de lecture se lit avec les lunettes de deux grands principes de la thermodynamique, l'entropie du second principe qui fait que dans un système clos le désordre ne va que croissant, alors que pour le premier tout corps placé à côté d'un corps froid finit par se refroidir.

« ... je me demande raisonnablement, pourquoi l'éternité future dont je serai exclu serait plus effroyable que les siècles innombrables qui ont précédés ma naissance. Je n'y apparais pas davantage. Il est moins odieux, murmurent cependant mes démons, de ne pas exister que de n'exister plus, d'être inconscient du monde que d'y être jeté pour une durée qu'on sait infinitésimale. C'est aussi injuste, cruel, que de vous priver d'une chose sitôt que vous y prenez goût. »
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je referme à l instant ce roman haletant !
Le titre énigmatique m avait au départ intriguée, la taille de l ouvrage un peu rebutée.
Toutefois, dès les premières pages, je me suis plongée dans ce livre avec délectation.
La construction originale, le sujet et la grande qualité de l écriture concourent à harponner le lecteur dès les premières lignes.
Ce livre est construit en deux parties distinctes.
La première partie place sous les yeux du lecteur les différents morceaux d un puzzle complexe.
On ne sait pas bien quel paysage va peu à peu se révéler...
La seconde partie met en scène un homme qui manipule le puzzle et tente d agencer les pièces de la manière la plus logique possible pour comprendre.
Cet homme est le narrateur. Il intervient de manière subtile dans la première partie. On s étonne de l intrusion du « Je » au beau milieu du récit, notre curiosité est titillée. On anticipe sur la suite : Qui est ce personnage ? Comment intervient-il ? Quand va-t-il apparaître vraiment ?
La période de l histoire contemporaine évoquée ne peut laisser indifférent : la gauche au pouvoir, la mort tragique d une princesse, le suicide d un Premier Ministre, le tout sur fond de trafic d armes et d espionnage. Ces éléments font écho dans notre mémoire.
Aucun personnage connu n est nommé et pourtant chacun est clairement identifié.
Comme le dit l auteur, « tout est vrai et rien n est vrai. » C est ce qui fait la force de ce roman si intrigant, et si captivant.
Le suspens est maintenu jusqu aux dernières pages. La fin ouverte est bienvenue car elle laisse le loisir d imaginer le devenir du narrateur.
Le style de l auteur est agréable. Malgré la densité du texte, il n y a pas de longueurs. On ne peut que rendre hommage au très grand travail de documentation.
J ai passé un excellent moment et compte bien découvrir d autres ouvrages de Serge Bramly.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 décembre 2008
Avec le temps,va, tout reviens grâce au talent de Serge Bramly, pour commencer son savoir est encyclopédique, tour a tour, photographe, ingénieur, espion, trafiquant d'armes, armateur, politique et j'en passe, rien ne lui semble étranger, mieux il en connaît toutes les ficelles.
Son roman nous fascine, nous informe, nous révèle, un monde que nous imaginions sans y croire vraiment .Il explose le secret défense, nous plonge dans la réale politique, les cabinets noirs, ou ceux qui exécutent on les mains plus propre que la conscience de ceux qui ordonnent.
De Lady D au dernier des portes flingues, la mort était au rendez vous des coups fourrés.
Un roman essentiel, a lire obligatoirement pour comprendre, hier, aujourd'hui et demain.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un roman de police ficition, où comment quelques individus dont les vies, a priori, ne devraient pas se rejoindre, se trouvent embarqués dans une manip tordue des services secrets pour effacer une bévue.
Un peu long, mais magnifiquement écrit et captivant. On vit avec les personnages, à travers le monde, et on se demande où l'auteur va les emmener, et nous avec. On n'est pas déçu, car voilà enfin un roman policier qui ne se termine pas sur une solution téléphonée, donc silence sur la fin du récit, il faudra lire pour savoir.
Chaleureusement recommandé, à lire en toutes circonstances.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voilà un roman particulier, écrit comme si l'auteur avait le don d'écrire dans différents styles, en unissant les histoires et les personnes, permettant les croisements et comptant sur notre tentation à la paranoïa pour lier le tout. L'ensemble est remarquable, l'histoire au premier degré se dévore... mais il s'installe peu à peu une amertume, un regret indiscible vis à vis de l'exercice, à la fois attachant et presque insuffisant. L'intérêt du lecteur par exemple risque d'être moins évident s'il est né après toutes ces années-là, lorsque Mitterrand était président, lorsque le ministère de l'Economie était au Louvre, lorsque Lady Diana était encore vivante. On comprend tout, on comprend vite, on devine encore plus (surtout la fin). Et puis, on voudrait bien, en tant que lecteur que l'auteur ne nous lache pas si vite, mais reste encore et encore à nous narrer les aventures romanesques de ces personnes touchants et détestables, nous grisant d'une valse sans fin. Mais non, et un dimanche en fin de mâtinée c'est bien triste que j'ai rangé ce livre dans ma bibliothèque.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 octobre 2013
Cela se lit comme un thriller à la différence que tout ou presque des évènements relatés s'appuient sur des faits vérifiés.
Le roman est construit comme le boléro de Ravel. C'est comme un grand cercle qui se referme petit à petit en intensifiant la partition dans un système d'entropie.
Au fil des pages, les liens entre les différentes affaires apparaissent et se resserrent...
C'est superbement écrit, narré et la fin vous laisse ce sentiment d'inachevé qui vous obsède encore longtemps après la lecture...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)