Acheter d'occasion
EUR 25,00
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par livrenomade
État: D'occasion: Bon
Commentaire: LISEZ BIEN TOUT AVANT D'ACHETER: -[ Bon Etat couv et dos tachée int bon ]-TITRE: Le pus de la plaie (Guérin, Raymond). Le Tout Sur le Tout. Année: 1982. 123 pages. in8. Broché. IMAGE POSSIBLE SUR DEMANDE. précisez ref: 29347.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le pus de la plaie Broché – 1 janvier 1982

4 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 25,00
Cartonné
"Veuillez réessayer"

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

In-8 broché, 123 pages, dos bruni, bon état.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Léo de VOIX VINE le 29 octobre 2010
Format: Broché
Raymond Guérin est né à Paris en 1905. Après des études à Poitiers et quelques stages dans des Palaces parisiens qui lui inspireront L'Apprenti, il s'installe comme agent d'assurance à Bordeaux quelques années avant la guerre. Il la passe, en partie, dans un camp de représailles, période retracée dans Les poulpes. Il meurt à Bordeaux en 1955.
Dans Le pus de la plaie il raconte la maladie qui le taraude, le néantise, depuis le camp de représailles. Quand il a encore la force d'écrire il tente de mettre des mots sur les maux. La douleur ne lui laisse que peu de répis, surtout depuis l'écriture de Les poulpes, bataille dans laquelle il a laissé beaucoup de force.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?