EUR 8,70
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le refus a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 2,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Le refus Broché – 7 août 2006


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 8,70
EUR 8,50 EUR 13,00

Fête des Mères Fête des Mères


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le refus + Etre sans destin + Kaddish pour l'enfant qui ne naîtra pas
Prix pour les trois: EUR 24,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Autobiographie romanesque à la troisième personne, Le Refus est la pièce centrale d'un triptyque de "l'absence de destin" également composé d'Etre sans destin et de Kaddish pour l'enfant qui ne naîtra pas. Le Refus est d'abord celui des éditeurs de la période stalinienne en Hongrie qui rejettent le roman Etre sans destin. Empêché de rendre publique son approche littéraire de l'expérience concentrationnaire, Kertész entre dans une sorte de douloureuse paralysie. Le Refus est ensuite celui de l'écrivain qui n'abandonne pas et reprend la plume. La deuxième partie du roman raconte l'histoire d'un personnage étrange qui revient dans sa ville après une longue absence et se confronte aux nouveaux maîtres du pays... Souffrance, lucidité, ironie, refus de tout totalitarisme : tels sont les éléments essentiels de l'œuvre d'Imre Kertész. Et telle est la valeur universelle de son art.

Quatrième de couverture

Voici la pièce centrale de ce qu'Imre Kertész appelle la trilogie de "l'absence de destin".

Le Refus est d'abord celui des éditeurs de la période stalinienne en Hongrie qui rejettent son roman Etre sans destin. Empêché de rendre publique son approche littéraire de l'expérience concentrationnaire, Kertész entre alors dans une sorte de paralysie, une existence de mort-vivant. Dans la première partie du roman, il décline les différents symptômes de sa douleur.

Le Refus est ensuite celui de l'écrivain qui n'abandonne pas et reprend la plume. La deuxième partie du roman raconte l'histoire de Kôves, personnage étrange qui revient dans sa ville après une longue absence et se confronte aux nouveaux maîtres du pays...

En mettant en scène ses aventures dans l'univers "socialiste réaliste", Kertész confère au stalinisme le caractère tragicomique d'une farce noire. Souffrance, lucidité, ironie, refus de tout totalitarisme : tels sont les éléments essentiels de l’œuvre d'Imre Kertész. Et telle est la valeur universelle de son art. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .



Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 2,00
Vendez Le refus contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 2,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 350 pages
  • Editeur : Actes Sud (7 août 2006)
  • Collection : Babel
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 274276285X
  • ISBN-13: 978-2742762859
  • Dimensions du produit: 18 x 2 x 11 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 3.945 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean Verlinde le 17 février 2013
Format: Broché Achat vérifié
Emboitement de récits et de perspectives, Le refus poursuit l'éclaississement de ce siècle ; ou plutôt contribue à nous en révéler la profonde obscurité. Mais il ne s'agit pas ici de pessimisme, ni d'optimisne, mais de la nécessaire opiniatreté à rester soi.
Ne serait-ce que pour ce seul ouvrage, le Nobel de littérature de kertesz serait justifié, tant par le thème, son traitement en récit, que par sa très profonde puissance littéraire.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean René TOP 500 COMMENTATEURS le 10 avril 2012
Format: Broché
La vie d'Imre Kertész, prix Nobel de littérature 2002, est marquée par l'absurdité du destin ou plus exactement de l'absence de destin. Juif hongrois d'origine modeste, il est déporté à Auschwitz en 1944 à l'âge de 15 ans. Seul survivant de sa famille et de ses proches, il retrouve Budapest en 1945 et commence à travailler dans un journal, mais est rapidement mis à l'écart par le régime communiste qui se durcit, perd pour cette raison ses emplois successifs, et se consacre dans la solitude à l'écriture et à des traductions de l'allemand. Ses écrits sont refusés par les éditeurs dans la Hongrie communiste et il devra longtemps garder pour lui seul son expérience de l'univers concentrationnaire face auquel son ironie, son humour tragique devant l'absurde, son refus, seront l'unique antidote autorisant une quelconque survie. Ce n'est qu'après 1985, et surtout après l'effondrement du rideau de fer que son oeuvre connaîtra un tardif succès et sera éditée et traduite. Le présent roman, autobiographique, raconte les tribulations de l'écrivain Köves, qui revient dans sa ville d'origine après une longue absence, constate que de nouveaux maîtres imposent leur loi au pays, et que le refus de ses manuscrits (dont il comprend peu à peu qu'il est organisé en sous-main) fait de lui un paria, un être sans existence. C'est une belle leçon de résistance qui provoque un sourire amer communicatif!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?