La Chute des géants et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 11,20
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 5,19 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Le siècle, Tome 1 : La chute des géants Poche – 4 janvier 2012


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 11,20
EUR 11,20 EUR 8,20

Lire ce livre en version originale

Livre_Version_Originale
Découvrez ce livre en version originale en cliquant ici.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le siècle, Tome 1 : La chute des géants + Le Siècle, Tome 2 : L'Hiver du monde + Le siècle, Tome 3 : Aux portes de l'éternité
Prix pour les trois: EUR 47,30

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Extrait

22 juin 1911

Le jour où le roi George V fut couronné à l'abbaye de Westminster à Londres, Billy Williams descendit pour la première fois à la mine, à Aberowen, dans le sud du pays de Galles.
En ce 22 juin 1911, Billy fêtait ses treize ans. Son père le réveilla. La méthode de Da était plus efficace que tendre. Il lui tapota la joue, à un rythme régulier, fermement, avec insistance. Billy dormait à poings fermés et, pendant quelques instants, il essaya de l'ignorer, mais les petites claques continuaient impitoyablement. Il éprouva un élan de colère puis se rappela qu'il devait se lever, qu'il voulait même se lever. Il ouvrit les yeux et s'assit d'un bond.
«Quatre heures», annonça Da avant de sortir de la chambre et de descendre bruyamment l'escalier de bois.
Aujourd'hui, Billy commençait à travailler. Il serait apprenti mineur, comme la plupart des hommes de la ville l'avaient été à son âge. Il regrettait de ne pas se sentir tout à fait dans la peau du personnage. Mais il était bien décidé à ne pas se ridiculiser. David Crampton avait pleuré la première fois qu'il était descendu au fond et on l'appelait encore Dai Ouin-ouin, alors qu'il avait déjà vingt-cinq ans et était la vedette de l'équipe de rugby de la ville.
En ce lendemain du solstice d'été, la petite fenêtre laissait passer la lumière claire de l'aube. Billy se tourna vers son grand-père, allongé à côté de lui. Les yeux de Gramper étaient ouverts. Il était toujours éveillé quand Billy se levait; il disait que les vieux, ça ne dort pas beaucoup.
Billy sortit du lit. Il ne portait que son caleçon. Par temps froid, il gardait sa chemise pour dormir, mais cette année-là, la Grande-Bretagne bénéficiait d'un bel été et les nuits étaient douces. Il tira le pot de chambre rangé sous le lit et en ôta le couvercle. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Revue de presse

Ken Follett, l'auteur des Piliers de la Terre quitte le Moyen Âge pour étudier les ravages du XXe siècle, dans La chute des Géants. le siècle I...
Si Ken Follett a choisi de traiter le siècle des deux guerres mondiales, c'est aussi pour que les jeunes n'oublient pas les épreuves endurées par leurs aînés. «Cette histoire est celle de nos parents et de nos grands-parents», glisse celui qui naquit à Cardiff en 1949. Puis il souligne que pour créer le personnage de Billy, un Gallois qui fut mineur dès l'âge de 16 ans, il s'est inspiré de son grand-père maternel...
Outre une sensibilité sociale qui traverse tout le roman, Ken Follett réussit à éclairer avec brio la Grande Guerre, ou encore la révolution ­russe. Les personnages de fiction, issus de milieux sociaux variés, se mêlent avec justesse aux événements historiques. Le romancier glisse «qu'un bon roman historique permet de mieux comprendre l'histoire qu'un simple manuel». Une affirmation qui n'est pas choquante dans la mesure où Ken Follett a fait appel à huit historiens pour vérifier que son texte respectait bien la réalité des événements décrits. (Blaise de Chabalier - Le Figaro du 30 septembre 2010)

Changement de décor et d'époque, mais la même technique toujours, celle qui consiste à disposer des personnages fictifs sur le grand échiquier de l'histoire et à les laisser mener le jeu jusqu'à la fin de la partie. "Tous les événements historiques évoqués sont réels (j'ai fait appel à huit historiens pour me relire), mais ils sont vécus à travers le regard et les passions de personnages inventés."...
Follett sait exactement ce qu'il fait. À force de traiter ses 9 millions de lecteurs en maîtres, en vivant l'écriture comme un sacerdoce à leur service - "Je n'écris que pour mes lecteurs. Je veux qu'ils soient entièrement engagés avec moi" -, à force de les soigner autant qu'eux l'admirent, Follett ne peut que réussir ses coups. À une méthode imparable s'ajoutent cet insatiable désir de divertir et le souci permanent des moindres émotions de ceux qui le lisent. Technique et instinct, besogne et sensibilité, Ken et Follett : l'équation est parfaite, et les romans fabuleux. (Marine de Tilly - Le Point du 30 septembre 2010) --Ce texte fait référence à l'édition Broché .


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 5,19
Vendez Le siècle, Tome 1 : La chute des géants contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 5,19, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 1056 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (4 janvier 2012)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253125954
  • ISBN-13: 978-2253125952
  • Dimensions du produit: 10,9 x 4,3 x 17,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (199 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 51 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Ken Follett, né au pays de Galles en 1949, compte parmi les plus grands auteurs de best-sellers et de thrillers d'espionnage (L'Arme à l'œil, Les Lions du Panshir, Le Réseau Corneille, Le Troisième Jumeau...), mais c'est avec ses romans historiques Les Piliers de la terre et Un monde sans fin qu'il a connu ses plus grands succès : vingt millions d'exemplaires vendus à travers le monde. Plusieurs de ses livres ont été adaptés au cinéma. Il vit à Stevenage, en Angleterre, avec son épouse. Son dernier roman, La Chute des Géants, premier volume d'une trilogie, est paru aux Éditions Robert Laffont en 2010.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

20 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par kachémax TOP 500 COMMENTATEURS sur 25 août 2012
Format: Poche Achat vérifié
Après Les piliers de la terre et Un monde sans fin, j'ai profité des vacances pour me plonger dans cette nouvelle fresque historique de plus de 1000 pages, aux caractères tout petits. J'ai trouvé ce roman moins "roman" que les 2 précédents. Les personnages sont toujours aussi attachants,extrêmement bien décrits et ils vous font passer une multitude de sentiments, mais parfois, les détails historiques et politiques sont un peu trop poussés et font perdre le rythme au roman.

Par contre, il est clair que j'ai énormément appris quant aux engrenages qui ont amenés à cette guerre, les imbrications des différents pays pendant et vers la fin du conflit. C'était vraiment très intéressant. Pour le coup, ce roman historique est donc parfois un peu trop historique et pas assez roman. J'ai souvent attendu avec beaucoup d'impatience le retour de Billy le mineur, sa soeur Ethel la domestique, Maud la rebelle de la noblesse, Grigori et Lev, les deux frères russes orphelins...

Une autre petite déception est de ne pas avoir rencontré de personnages français. Ils sont anglais, allemands ou russes , mais il m'a manqué un peu de France : on ne fait que la traverser. C'est un peu dommage.

Mais j'attends toutefois la suite avec grande impatience !!!
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Courrier des lecteurs TOP 1000 COMMENTATEURS sur 22 août 2014
Format: Poche
Est-il loisible, quand on prétend écrire un roman historique, de raconter la prise du Palais d'hiver de St Petersburg sans la moindre allusion au croiseur Aurore ? Est-il honnête de présenter le Chemin des dames comme une victoire allemande à l'arraché, de taire cette lutte acharnée, ces mois de souffrance (pensez à la Chanson de Craonne :"nous sommes tous condamnés, nous sommes les sacrifiés") pour faire croire à une une rapide victoire allemande ? Est-il normal de raconter la première guerre mondiale sans dire un mot des combattants français (un million de morts, quand même !) et pour laisser entendre que ne se battaient vraiment que les soldats anglais... La première guerre mondiale a été trop terrible pour être traitée de façon aussi partiale.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
79 internautes sur 84 ont trouvé ce commentaire utile  Par Laurie Trainor sur 18 janvier 2012
Format: Poche Achat vérifié
Ceux qui ont aimé "les pilliers de la terre" ou "un monde sans fin" se précipiteront sur cette nouvelle fresque historique de Ken Follett. Le cannevas en est le même, à savoir les destins croisés de plusieurs familles de milieux différents acteurs et victimes de leur époque. Cette fois-ci, nous sommes au début du XXème siècle, et nous assistons à la montée de tension entre les pays européens puis à la première guerre mondiale.

Cette nouvelle fresque est magistrale. Elle nous mène du fond d'une mine de charbon au pays de Galle, en passant par un manoir anglais, les bas-fonds de Moscou, les salons berlinois ou le bureau ovale. On ne peut que s'attacher à la belle Lady Maud (bien sûr, elle ressemble à Aliéna ou à Caris!), aux frères Pechkov (qui nous rappellent Ralph et Merthin Fitzgerald...) ou à Billy et Ethel Williams.

Certes, les ficelles des pavés historiques de Ken Follett commencent à être bien connues. Cette fois-ci, cependant, la puissance romanesque est telle que je me suis prise à espérer que la guerre n'aurait pas lieu! Et comme je l'ai écrit dans un autre commentaire, je suis comme un enfant: j'aime qu'on me raconte la même histoire en la modifiant un peu à chaque fois...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Esteve Geneviève sur 17 juin 2013
Format: Poche Achat vérifié
Pour moi qui ai du mal à lire des livres d-histoire pure, les livres de Ken follet me permettent de la vivre à travers des personnages qui captivent l'intéret.
Mon seul regret est que seul le côté anglais de la guerre y est évoqué, par exemple il y est très peu parlé de Verdun
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Josiane Parier sur 8 septembre 2013
Format: Format Kindle Achat vérifié
se lit avec beaucoup d'intérêt et un attachement aux personnages nombreux et cohérents quoique parfois un peu simplifiés dans leur psychologie.
On apprend beaucoup de détails de la vie quotidienne mais aussi que l'auteur a un parti pris subjectif sur l'histoire il n'aime ni Churchill ni les français et cette constatation vaut pour ce livre et sa suite car il ne leur donne quasiment aucune place dans son histoire des deux guerres mondiales.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
56 internautes sur 62 ont trouvé ce commentaire utile  Par Vavou sur 17 octobre 2010
Format: Broché Achat vérifié
Cinq familles au moment de la première guerre mondiale. Des milieux sociaux différents, il y a cent ans.
En imaginant cet enfant de treize ans descendre pour la première fois dans la mine, en vivant la vie des soldats du front, en comprenant l'histoire de ses femmes valeureuses, en rêvant des amours impossibles entre un allemand et une anglaise à la veille du conflit, en lisant le sort des russes à l'époque des tsars, j'ai réalisé les innombrables changements sociaux dont nous avons la chance de bénéficier.
Ken Follet sait nous suspendre à ses écrits, même s'il y a parfois de petites longueurs sur les pourparlers de guerre.
lisez ce livre, c'est notre Histoire.
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?