• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Le temps où nous chantion... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par brl5
État: D'occasion: Bon
Commentaire: EMBALLAGE SOIGNE, ENVOI RAPIDE ET GARANTI
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Le temps où nous chantions Poche – 2 avril 2008

4.5 étoiles sur 5 21 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 11,10
EUR 11,10 EUR 1,73


Découvrez notre boutique 10/18.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Le temps où nous chantions
  • +
  • Gains
  • +
  • Trois fermiers s'en vont au bal
Prix total: EUR 31,20
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

DÉCEMBRE 1961

Quelque part dans une salle vide, mon frère continue de chanter. Sa voix ne s'est pas encore estompée. Pas complètement. Les salles où il a chanté en conservent encore l'écho, les murs en retiennent le son, dans l'attente d'un futur phonographe capable de les resti­tuer.
Mon frère Jonah se tient immobile, appuyé contre le piano. Il a juste vingt ans. Les années soixante ne font que commencer. Le pays finit de somnoler dans sa feinte innocence. Personne n'a entendu parler de Jonah Strom en dehors de notre famille - du moins ce qu'il en reste. Nous sommes venus à Durham, en Caroline du Nord, nous voilà dans le vieux bâtiment de musique de l'université de Duke. Il est arrivé en finale d'un concours vocal national auquel il niera par la suite s'être jamais inscrit. Jonah se tient seul à droite du centre de la scène. Il se dresse sur place, il tremble un peu, se replie dans le renfoncement du piano à queue, c'est le seul endroit où il soit à l'abri. Il se penche en avant, telle la volute réticente d'un violoncelle. De la main gauche, il assure son équilibre en s'appuyant sur le bord du piano, tout en ramenant la droite devant lui, comme pour tenir une lettre étrangement égarée. Il sourit : sa présence ici est hautement improbable, il prend une inspiration et chante.
Pendant un moment, le Roi des Aulnes est penché sur l'épaule de mon frère, il lui murmure une béné­diction mortelle. L'instant d'après, une trappe s'ouvre dans les airs et mon frère est ailleurs, il fait naître Dowland du néant, un zeste de culot enchanteur pour ce public amateur de lieder, abasourdi, sur lequel glis­sent des rets invisibles :

Le temps s'immobilise et contemple cette jeune femme au beau visage,
Ni les heures, ni les minutes ni les ans n'ont de prise sur son âge.
Tout le reste changera, mais elle demeure semblable,
Jusqu'à ce que le temps perde son nom, et les cieux reprennent leur cours inévitable.

Deux couplets, et son morceau est terminé. Le silence plane dans la salle, il flotte au-dessus des sièges comme un ballon à l'horizon. L'espace de deux mesures, même respirer est un crime. On ne saurait survivre à cette surprise, sauf en la chassant à coups d'applaudissements. La bruyante reconnaissance des mains relance le temps, la flèche file vers sa cible, et mon frère vers ce qui l'achèvera.

Présentation de l'éditeur

Une grande fresque et une vision aussi panoramique qu'intimiste de l'Amérique des soixante dernières années. Le Temps où nous chantions suit le parcours de trois enfants métis issus d'un père juif allemand et d'une mère noire, et dont l'éducation fut entièrement consacrée à la musique. Il y a Joseph, pianiste virtuose, Jonah, enfant prodige à la voix d'ange, et enfin Ruth la rebelle qui rejettera les valeurs familiales pour rejoindre les Black Panthers. Sur fond d'une bande son plurielle (de Schubert à la Motown, jusqu'au Rap) et d'émeutes raciales, Powers pose la douloureuse question : peut-on exister hors des catégories raciales auxquelles nous réduit la société ?

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par mary VOIX VINE le 19 juin 2008
Format: Poche Achat vérifié
Enorme roman dans tous les sens du terme: par sa taille (plus de mille pages) et par son contenu.
Roman multiple: roman d'un amour hors normes, roman sur la musique, roman sur le temps, sur la famille, sur le racisme. Un demi-siècle de vie aux USA: c'est aussi un roman terriblement ancré dans une période historique.
La musique est omniprésente, elle est le ciment qui soude les personnages, mais elle est aussi un facteur de leur intégration dans un monde d'intolérance: l'art comme moyen d'abolition des sectarismes. Les magnifiques pages où elle est au premier plan n'ont rien de rebutant, bien au contraire, on l'entend presque! Magie de l'écriture.
Le temps est aussi un des personnages pricipaux de ce roman, et l'auteur joue sans cesse avec son élasticité, aussi bien dans la structure de son récit que dans son contenu.
Et puis, il y a les personnages, émouvants, attachants, tous dotés d'une personnalité marquante, si vrais qu'on les croirait réels.
Plus simple d'abord que "Trois fermiers s'en vont au bal", c'est un superbe roman qu'il faut prendre le temps de lire , sans hâte, pour s'imprégner de son ambiance et en retirer un vrai plaisir.
Remarque sur ce commentaire 33 sur 34 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Livre dense, extrêmement ambitieux, et au final une grande réussite. Il faut ne pas prendre peur devant l'épaisseur du volume, et accepter de se plonger dans cette histoire incroyable et virtuose : on traverse alors 50 ans d'histoire américaine, vue à travers le destin (musical) de 2 frères nés d'un père blanc et d'une mère noire. On y voit les ravages du racisme, et on y entend surtout beaucoup de musique. Le style et la construction sont impressionnants de maîtrise, et révèlent un auteur exceptionnel... Un grand roman.
Remarque sur ce commentaire 13 sur 13 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Denis Urval COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 11 août 2010
Format: Poche
Le narrateur, dont les parents sont respectivement un physicien juif allemand en exil, et une femme noire américaine, raconte l'histoire d'une famille unie par la passion du chant, la sienne, et celle de son frère Jonah, qui devient un des plus grands ténors de son temps, et une énigme dans une Amérique encore prisonnière de ses préjugés raciaux.

S'il y a une qualité que le prolifique romancier américain Richard Powers n'a pas, c'est la légèreté, ou le sens de l'économie. Le lecteur avait-il vraiment besoin de développements scientifico-métaphysiques, et au fond quel rapport entre la seconde loi de la thermodynamique et le métissage : sans doute aucun. Mais il y a deux sortes de grands écrivains : ceux qui sont grands tout le temps, ceux qui le sont par intermittence - et ne sont pas forcément moins grands pour cela. Après tout, il y a des passages atroces dans Balzac, qui reste Balzac. Powers est admirable lorsqu'il raconte l'Amérique d'hier, un concert à Washington de Marian Anderson en 1939 (chanteuse noire qui devait devenir une des cantatrices les plus respectées de l'univers du classique), l'échec de la mère de Jonah lors d'une audition où sa couleur de peau tue ses chances de se faire reconnaître et de faire carrière. The time of our singing n'est pas seulement un des plus beaux romans sur la musique qui aient été écrits (voir le chapitre Mon frère en Orphée où la description de la Juilliard school et de la vie musicale américaine en remontrerait à bien des supposés spécialistes).
Lire la suite ›
2 commentaires 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Comment peut-on oser écrire comme ça? Que peut ressentir un écrivain quand il accouche d'un livre d'une telle force, d'une telle ampleur. Ce n'est pas un roman, c'est un chef d'oeuvre, animé d'un souffle puissant, qui emporte le lecteur et le laisse, passez-moi l'expression, sur le cul. Oser prendre à bras le corps l'histoire de l'Amérique, du peuple noir, la musique, les musiques, toutes les musiques, du chant lyrique au rock, en passant par le jazz, le blues ... Faire, l'espace de quelques pages faire revivre Einstein, Martin Luther King. Entraîner à sa suite le lecteur au coeur de la grande marche de washington. Le faire toucher du doigt ce que fut, pour les scientifiques de l'époque la mise au point de la bombe atomique. Le temps où nous chantions, c'est cela, et mille fois plus encore. Des écrivains de cette trempe, il n'y en a que quelques-uns dans chaque génération. Assurément, Richard Powers est l'un d'eux.
3 commentaires 4 sur 4 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Quand David Storm ( immigrant juif allemand ) tombe amoureux de Delia Daley (noire américaine ) près du Lincoln Memorial à Washington , ils feront de leur vie une infraction aux lois en vigueur.
David ( Da ) , professeur de physique à Columbia , " en orbite au-delà de la nébuleuse du Crabe " , à qui son épouse reprochera sa contribution dans l'élaboration de la bombe atomique.
Delia qui vit pour la musique et élève ses enfants en vue du jour où tous les gens seront au-delà de la couleur de peau.
Ils donneront naissance à Jonah , Joey et Ruth .
Jonah , qui ressemble à un Arabe au teint diaphane et lumineux , un métèque , un demi-sang .
Mais Jonah est un prodige dont la voix est une obsidienne transperçant la soie, qui remportera l'America's Next Voice ; pour qui la musique classique et le chant sont aussi indispensables que de respirer .
Joey , son frère ( le narrateur ) l'accompagne dans son irrésistible ascension.
Pour ces deux-là , la musique est leur bail , leur acte de propriété , leur domaine sacré .
Mais les obstacles ne vont pas manquer ;la couleur de peau comme un casier judiciaire où est consigné le crime intime de leur famille .

Sublissime saga familiale qui croisera la route de Rosa Parks ; John Coltrane , Miles Davis , Martin Luther King, Malcom X , les Black Panthers; Robert Kennedy et Rodney King.

Le Poisson et l'Oiseau peuvent tomber amoureux mais ils n'ont pas de mot en commun pour désigner de près ou de loin le nid.
Pourtant , l'Oiseau peut faire son nid sur l'eau et le Poisson peut voler .
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?