• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: livre d'occasion en très bon état. Vendeur professionnel, envoi sous 24 heures maximum. Article systématiquement vérifié et testé.
Amazon rachète votre
article EUR 8,40 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'effroyable tragédie : Une nouvelle histoire de la campagne de Russie Broché – 21 janvier 2012


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 24,00
EUR 20,00 EUR 14,95

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

L'effroyable tragédie : Une nouvelle histoire de la campagne de Russie + Le Combat de deux Empires : La Russie d'Alexandre Ier contre la France de Napoléon (1805-1812)
Prix pour les deux : EUR 49,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Marie-Pierre Key, professeur d'histoire russe et soviétique à
l'université Paris 1-Sorbonne, est l'auteur d'une biographie
d'Alexandre 1er (Flammarion, 2009) traduite en plusieurs
langues.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 8,40
Vendez L'effroyable tragédie : Une nouvelle histoire de la campagne de Russie contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 8,40, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 390 pages
  • Editeur : Flammarion; Édition : Editions Flammarion (21 janvier 2012)
  • Collection : Au fil de l'histoire
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2081228327
  • ISBN-13: 978-2081228320
  • Dimensions du produit: 24,1 x 2,6 x 15,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 20.032 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

28 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile  Par jean-marie lambert TOP 100 COMMENTATEURS sur 18 février 2012
Format: Broché Achat vérifié
Marie-Pierre Rey nous offre ici une synthèse réussie des connaissances actuelles sur la campagne de 1812.Le mérite de ce livre est son équilibre:le point de vue russe est aussi bien renseigné que le français (ce qui n'est pas si courant,cf Damamme).Le rôle de la violence dans ce qui est peut-être la première "guerre totale" est non seulement décrit mais explicité,et si Mme Rey se défend de faire de l'histoire-bataille ses courts récits des campagnes militaires mettent parfaitement les affrontements en perspective.La "conversion idéologique" du tsar Alexandre,dont l'auteur a écrit une belle biographie ,est bien mise en évidence;en revanche,les motivations de Napoléon ne sont pas approfondies comme elles le méritent.
Brillante analyse de l'importance de 1812 dans la conscience nationale russe.
Les chapitres sur les forces en présence et l'étude de la décomposition progressive de la Grande Armée sont novateurs-tout comme l'accent mis sur d'autres épisodes que Moskowa-Moscou-Bérézina.Il est par ailleurs rare de lire un ouvrage qui ne sombre pas dans l'hagiographie bonapartiste.
Même si Mme Rey explique son choix des actuels noms de lieux ,j'avoue être gêné par l'anachronisme d'appeler Koenigsberg Kaliningrad...
A recommander pour ceux qui souhaitent bénéficier d'une étude actualisée même si parfois cursive;le sous-titre "nouvelle histoire" est néanmoins inutilement racoleur,et l'illustration de couverture d'une grande banalité...
La référence demeure le remarquable ouvrage de Curtis Cate,même s'il est déjà ancien.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
23 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile  Par Stéphane TOP 1000 COMMENTATEURS sur 28 mars 2012
Format: Broché
1812 - 2012 : l'année du bicentenaire de la Campagne de Russie va sûrement voir l'éclosion de livres relatifs à ce qui restera une des plus grandes tragédies de l'épopée napoléonienne.
Cette campagne, ce n'est pas une campagne comme les autres, et l'auteur nous le fait bien savoir. Ce n'est pas une campagne éclair, ponctuée d'une victoire décisive sur un adversaire qui demanderait aussitôt la paix... Ce n'est pas seulement l'armée russe qui est en guerre, mais toute la Nation russe, qui entre dans une sorte de transe mystique. Qui sont les soldats russes? Ce sont des fantômes, c'est tout le monde et personne à la fois. Le moujik misérable du village le plus reculé, en incendiant son isba et privant ainsi le grognard d'un abri, participe autant au combat que le fier Cosaque qui harcèle les arrières de la Grande Armée. Multiplié à l'infini, l'incendie se fait ouragan. Car c'est cela qui attendra Napoléon : des cendres, un territoire vidé de ses habitants qui reculent à chaque fois que la Grande Armée avance. Le combattant russe est rude : l'indécise bataille de Borodino (restée connue sous le nom de la Bataille de la Moskova chez nous, avec son Prince, le Maréchal Ney) est une victoire à la Pyrrhus... L'Aigle a reçu un coup fatal, il se vide de son sang jusqu'à Moscou, et c'est les ailes brisées qu'il prendra le chemin de la retraite. L'armée française occupe Moscou un peu plus d'un mois, puis c'est le calvaire du retour.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ludwig Jean Sébastien TOP 50 COMMENTATEURS sur 7 août 2014
Format: Broché
En 1812, alors que presque toute l'Europe continentale est sous sa domination, Napoléon 1er rassemble la Grande Armée qu'il a renforcée par de nombreux contingents venus de Pologne, Suisse, Autriche, Allemagne et autres lieux et se lance à l'assaut de la Russie. Face à lui, le tsar Alexandre 1er organise la résistance avec des forces comparables en nombre sous les ordres de Barclay de Tolly, de l'impétueux prince Bagration et surtout du vieux général Koutousov. Mis à part la sanglante et inutile bataille de Borodino, peu de véritables affrontements titanesques mais plutôt une guerre d'usure et de partisans faite de replis stratégiques et surtout de l'emploi systématique de la terre brûlée. Alexandre 1er profite de l'immensité de son territoire pour prendre peu à peu le dessus sur son adversaire avancé loin de ses bases et confronté à d'insolubles problèmes de logistique et de ravitaillement. Il organise l'incendie gigantesque de Moscou, sa sainte capitale, qui marque le point d'arrêt de la campagne de Russie et le début de la fin de l'Empire français.
« L'effroyable tragédie » est un document de recherche historique qui mérite bien son titre. On y découvre que cette campagne peu glorieuse dépassa en horreur toutes les précédentes. Des centaines de milliers de braves grognards partis vers l'est ne revinrent de cet enfer glacé que quelques pauvres milliers d'éclopés et de traumatisés.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?