undrgrnd Cliquez ici Baby RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 mars 2012
La première partie est le récit de la catastrophique expédition de mai 1996, et du sauvetage héroïque de Beck Weathers (du point de vue de Beck, les mêmes événements ayant été décrits par Krakauer dans "tragédie à l'Everest").
Mais la deuxième partie est le récit de l'itinéraire personnel de Beck (depuis son enfance), de sa passion pour l'alpinisme (et de son impact sur ses relations familiales), et de sa rédemption finale (il a payé le prix fort pour exorciser ses démons personnels). C'est en perdition au sommet de l'Everest qu'il a réalisé (mais un peu tard) quelles étaient les vraies valeurs dans sa vie.
Le livre est écrit à plusieurs voix, les points de vue des amis et de la famille de Beck s'intercalant (brièvement) avec le récit, et apportant des éclairages variés sur les événements décrits.
Passionnant et instructif de bout en bout, un livre qui fait réfléchir, et pas seulement un récit d'aventures (bien que celles-ci soient aussi très présentes, bien sûr).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce livre raconte comment Beck Weathers a miraculeusement survécu à la catastrophe de 1996 sur l'Everest, catastrophe dont Jon Krakauer a tiré son best seller "into thin air". C'est donc un témoignage de plus sur l'accident. L'ouvrage est cependant beaucoup plus que cela, car il raconte surtout en détail comment l'auteur avait, pendant plusieurs années, sacrifié sa vie de famille et peut être même sociale, à un objectif unique : faire l'éverest. Médecin non alpiniste, Beck Weathers, représente d'une certaine façon l'archétype du touriste sportif qui décide qu'il lui faut l'Everest. Son obsession l'oblige à un programme pluri-annuel d'expéditions et d'entraînement drastique (qui lui a certainement sauvé la vie), mais l'éloigne progressivement de sa famille et au premier chef de son épouse. L'ouvrage est certainement écrit comme une sorte d'expiation, de supplique et aussi de remerciement. Au col sud, sa défaillance puis sa renaissance, semblent lui avoir procuré une expérience mystique. Il est certes revenu vivant, handicapé et même en partie défiguré, mais surtout intérieurement changé. C'est principalement ce qu'il veut transmettre et expliquer, en remerciant enfin avec gratitude sa femme et sa famille de ne pas l'avoir abandonné pendant sa quête égoïste. Et puis maintenant qu'il est dépendant d'eux, il veut leur rendre grâce de le chérir encore, à l'inverse de ce que lui même aurait certainement fait quelques mois plus tôt.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus