Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Leftoverture
 
Agrandissez cette image
 

Leftoverture

22 mai 2001 | Format : MP3

EUR 9,19 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 6,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
5:23
30
2
4:47
30
3
3:28
30
4
6:26
30
5
4:26
30
6
3:37
30
7
6:53
30
8
8:25
30
9
4:43
30
10
6:41
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 22 mai 2001
  • Date de sortie: 22 mai 2001
  • Label: Epic/Legacy
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 54:49
  • Genres:
  • ASIN: B0026XKPRM
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 24.029 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 7 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par leto le 24 novembre 2003
Format: CD
Album de 1976, Leftoverture est essentiel à plusieurs niveaux. D'abord il contient le premier hit du groupe : "Carry on Wayward Son", mais surtout il marque un virage progressif dans la discographie du groupe : "Magnum Opus" est une longue pièce sublime. Fourmillant de jams instrumentaux et d'harmonies vocales, ce Kansas-là propose des morceaux très fouillés et s'impose comme le précurseur du hard-fm mais aussi du metal progressif actuel. Un must.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par PAQUES Pierre. le 6 février 2014
Format: CD
Pour le morceau Magnum Opus je suis un peu en accore avec le fait qu'il soit un peu lourd sur l'album, même s'il reste une belle création...alors que, dans le fabuleux live "Two For The show"...wouaou...il prends toute sa dimention !!!

Sinon, comment choisir entre Point of Know Return et Leftroverture ?...on choisi pas, on prend les 2 ;)
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Religionnaire le 21 septembre 2008
Format: CD
Après trois albums, le succès de Kansas est toujours jugé insuffisant. La pression croissante exercée sur la paire de compositeurs Livgren/Walsh les déstabilise au point que Livgren comparera l'expérience de l'écriture de Leftoverture à celle d'avoir une arme braquée sur sa tempe. Il compose tout de même cet album presque intégralement avec un souci particulier pour rendre ses créations mélodiques accessibles, dirigeant ainsi son groupe tout droit vers la spirale de l'arena rock. Le désappointement des hautes instances du label quant à l'absence de tube après trois albums prend officiellement fin avec "Carry On Wayward Son". Ce titre aux allures parodiques, qui n'est même pas répété une seule fois avant l'entrée du groupe au studio, bénéficiera encore de passage radio trente ans plus tard. Il offre cette alternance de passages musclés et de phases plus sirupeuses, typique de la tradition fédératrice de l'arena rock, tout en conservant un niveau de sophistication bien supérieur à la moyenne du genre.

Résigné à laisser tomber une grande partie de ses aspirations progressives, le groupe parvient tout de même à inclure une suite de plus de huit minutes à la fin de l'album. Ce "Magnum Opus" est malheureusement la plus piètre performance de ce type réalisée par le groupe, cachant derrière son imposante ouverture une suite de remplissages ramollis et barbants.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par DUNCANIDAHO TOP 500 COMMENTATEURS le 27 mai 2011
Format: CD
Quatrième album de Kansas, c'est ce disque qui lui permettra d'atteindre la notoriété qu'il mérite amplement.
Le début de l'album démontre à la perfection toute l'ambivalence de ce groupe hors du commun qui n'a pas choisi la solution la plus simple pour se faire connaître ; entre le hard rock puissant de "Carry on my Wayward Child "(remarquez comment les chorus Kerry Livgren se fondent dans l'architecture du deuxième guitariste Rich Williams) et le très mélodieux "The Wall" transcendé par la voix splendide de Steve Walsh.
Toute la musique du groupe repose sur une base rock, qui possède la puissance de feu des meilleurs groupes de hard rock, le tout enrobé de chamarrures progressistes, héritées des grands groupes de la progressive britannique.
Mais jamais sa musique ne sera pompeuse et surchargée, car Kansas se sont tous d'excellents musiciens et la paire Livgren/Walsh de bien avisés musiciens et compositeurs.
Vous pourrez donc vous esbaudir sur les superbes "Questions of my Childhood" enluminé par le violon de Robby Steinhard, "Miracles of Nowhere" porté à bout de bras par la bondissante rythmique Dave Hope/Phil Ehardt ou le mélancolique "Cheyenne Anthem".
Reste "Magnus Opus" qui clôt ce disque (du moins dans la version d'origine, sans les bonus), une pièce ambitieuse qui a cependant pris un « petit coup de vieux ».
Un album, servi par la production lumineuse de Jeff Glixman, qui réserve toujours des surprises, que l'on écoute toujours avec bonheur et qui EST le classique du groupe avec le prochain "Point of Know Return".
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique