undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles25
4,4 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:9,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Alors que les médias nous infligent sur tous les plateaux le bon docteur Salzmann avec ses remèdes de bonne femme, ce livre est curieusement passé sous silence. On y découvre un François Hollande loin du personnage médiatique et sympathique. Il apparait dévoré d'ambition mais d'une ambition stérile qui ne sait pas où elle va. Ce que nous découvrons de l'intérieur est effarant et effrayant.

Et pourtant cet homme qui n'a jamais rien fait (comme le disait Ségolène Royal "Est-ce que les Français peuvent citer une seule réalisation de François Hollande ?") est notre capitaine en ces temps si difficiles. Certains passages seraient drôles si nous n'étions pas sur le même bateau que ce personnage inquiétant par son incapacité à trancher.

On sort de cette lecture plus lucide mais saisi par une grande inquiétude. Au moins, on ne pourra pas dire que l'on ne savait pas.
44 commentaires|57 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juillet 2013
C'est une superbe et hilarante analyse du personnage en question, qui n'est bien sur pas à son avantage et qui apparait, débarassé de son camouflage médiatique, dans sa triste réalité. Tout cela avec un humour décapant et dévastateur.
A lire absolument avant d'entrer dans l'isoloir !
0Commentaire|24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juillet 2013
Déjà tout petit il avait l'art d'éviter les coups. Ensuite, braves études de bonne bourgeoisie ( petit détail amusant : il passe à Neuilly, une jeunesse beaucoup plus dorée que celle d'un certain Sarkozy ).
Ensuite, du culot, de l'opportunisme, un petit job chez Attali (Mitterand préfère Ségolène ),la Corrèze, des réseaux,et , pour finir le soutien de Chirac...... Personnage pas si sympathique que çà ,qui cache sous ses petites blagues,une ambition dévorante et un égo dévastateur.
11 commentaire|31 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 décembre 2013
Ce livre n'est certainement pas assez vendu, c'est dommage car cela permettrait à certaines et certains de mieux comprendre la personnalité d'un homme pour le moins complexe.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mai 2015
Excellent ouvrage comme la plupart des travaux de cet auteur.

Une analyse pathétique: comment une classe parisianiste de hiérarques "socialistes" (dont la ligne politique et sociale a été fixée dés 1981 par un aventurier François Mitterrand qui venait du..pétainisme et avait repris un parti en déshérence la SFIO) tente de conserver les postes électifs et un "pouvoir" indigent en maitrisant tous les outils de la communication publicitaire, du marketing, dans un but unique faire croire à une population décérébrée nourrie de stéréotypes et engluée dans ses problèmes quotidiens qu'elle fait beaucoup par de "fausses" réformes visant uniquement à fidéliser un électorat, alors que la France est à la traîne économique de l'europe que ses résultats comparés à ceux d'un david Cameron en Grande Bretagne sont minables...
ex du storytelling hollandien: il est trop sympa avec une sensibilité socialisante depuis toujours
avec une maman toute gentille de gooooche aussi qui aurait influencé fiston pour être trop sympa... et aimer tout le monde alors que papa georges était...d'action française et sur les listes de tixier vignancour en normandie, le hérault post seconde guerre de l'extrême droite....

Et notre "cher" culbuto n'a jamais vraiment eu des problèmes de fin de mois...grace au pognon de son papa ...qui est passé des cliniques en normandie...à l'immobilier à ...neuilly...

Au final cet ouvrage aurait pu avoir avoir un complément de titre avec la formule de montesquieu: "gouverner c'est faire croire".
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 août 2013
Très bien vu, correspond tout à fait à l'idée que je me faisait du personnage, me voilà donc confirmé dans mon analyse.
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juin 2013
Exact malheureusement A lire . Il y a encore tant à dire si vous saviez . Fuyons car la résistance se fera de l extérieur. Dedans la presse veille à ce que rien ne sorte . Seul Internet .......
0Commentaire|30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pas de parti-pris, pas de voyeurisme, pas de presse à scandale mais des faits, rien que des faits.
Et ce que nous lisons fait froid dans le dos!
De plus, l'auteur trouve le moyen de nous faire rire alors que nous avons envie de pleurer... Quel tour de force!!!
Le politiquement correct étant de mise, il est tout à fait respecté dans ce livre.
Il n'en reste pas moins que l'enfumeur nous a enfumé, nous enfume et nous enfumera... et qu'il suffit de changer deux petites lettres du titre pour crier tout haut ce que la plupart des Français pensent tout bas...(à vous de choisir vos deux lettres; plusieurs combinaisons sont possibles... mais le résultat reste le même!!!)
11 commentaire|33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2014
J'apprécie ce livre pour son commentaire, les idées de campagne et les changements réalisés depuis mai 2012. Je vois ainsi que mon opinion était juste avant le résultat des élections.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 septembre 2013
"Rédacteur en chef chez Carambar". C'est le futur que Serge Federbusch propose à François Hollande. Une boutade sévère qui en dit long sur l'opinion qu'a l'auteur du président des Français. Au-delà de la drôlerie, ce sont des accusations graves que porte Serge Federbusch à l'encontre du mou-président. La plus sérieuse est certainement de diviser les français. Bien davantage que son prédécesseur qu'il avait pourtant combattu sur ce thème: "La ploutophobie, détestation maladive des riches dont l'opinion française est infectée depuis des siècles, trouvait dans le candidat socialiste un excellent relais".
Louvoiements, évitement des décisions, manipulation, double (triple? quadruple?) langage, absence d'expérience du monde de l'économie et des relations internationales, le François Hollande de Serge Federbusch n'est ni un homme d'état, ni même un homme politique. Tout juste un apparatchik du Parti Socialiste.
Son gouvernement ne vaut pas mieux: "L'inaptitude du gouvernement des fumigateurs à affronter le monde est quasi consubstantielle à leur formation et à toute leur vie sociale et professionnelle".
Mais à qui la faute? La question est posée: "Si François Hollande a été éu en mai 2012, n'est-ce pas précisément parce que les Français désiraient être enfumés?". C'est le noeud du problème? Les Français ne savent pas et ne veulent pas remettre en cause leur modèle. Quel qu'en soit le coût. Et ils ne semblent pas avoir compris leur place dans le monde d'aujourd'hui. Les résultats sont inquiétants voire désastreux. Ni l'Europe, ni la finance n'en sont responsables. On a le sort - et le gouvernement - qu'on mérite.
11 commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)