undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles11
4,5 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Livre dense d'une agrégée de philosophie qui est aussi une grande spécialiste des questions de stratégie internationale, directrice au Commissariat à l'Energie Atomique (CEA). L'ouvrage est un habile mélange de réflexion philosophique et de géo-politique. Aucun catastrophisme mais une saine mise en garde sur l'état du monde en 2005 et les dangers - bien réels mais souvent niés - liés à l'endormissement et au retrait de l'Europe, aux tensions et problèmes non résolus en Asie qui font de cette région une poudrière, à la montée en puissance de la Chine et au rôle majeur qu'elle entend jouer très bientôt sur la scène internationale, à la corruption et à la gangstérisation de la Russie, au terrorisme et aux risques croissants de prolifération nucléaire.
Ce qui est particulièrement intéressant dans la démonstration de Thérèse Delpech, c'est que contrairement à ce que l'on pourrait croire depuis le 11 septembre 2001, le plus grand péril pour la paix dans le monde n'est peut-être pas là où on le croit. C'est bien plus en Asie autour des questions de Taïwan, du Pakistan, de la Corée et du réarmement de la Chine, que se trouvent les vraies menaces d'un conflit mondial ; davantage que dans les tensions du monde musulman.
Cet essai démontre que l'Europe n'est plus le centre de gravité des affaires stratégiques mondiales. Il alerte sur les bouleversements majeurs qui ont, avec la fin de la guerre froide, profondément déstabilisé l'équilibre du monde. Finalement, sa lecture permet d'éclairer un peu le présent car comme le soulignait Tocqueville : "En politique, ce qu'il y a souvent de plus difficile à apprécier et à comprendre, c'est ce qui se passe sous nos yeux"
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 janvier 2007
Loin du sensationnel, une reflexion sur les moteurs du retour sans fin de la barbarie dans notre monde moderne. Un diagnostique puissant, pessimiste sans doute, mais comme le note l'auteur, les pessimistes ont fait plus pour la paix que les vendeurs de lendemains qui chantent.

A lire de toute urgence
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mars 2007
Dans ce livre, T Delpech se situe indéniablement dans la filiation d'un Raymond Aron. Son diagnostic est lucide et souvent pessimiste (cf. sur la Russie notamment et sur la complaisance de l'Europe à son égard). Et l'ouvrage est vraiment passionnant pour ceux qui s'intéressent aux RI. L'auteur traite de l'ensemble des conflits ce qui permet d'avoir une vision très globale. J'ai apprécié les "comparaisons historiques" avec le début du siècle. Ce livre sur "le retour de la barbarie" est à mettre en parallèle à l'essai classique de George Mosse sur la "brutalisation des sociétés" bien que portant sur un tout autre registre.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 novembre 2005
Sont-ce les effets pervers de la democratie qui empechent nos politiques de gerer autrement qu à l aune du journal de vingt heures??
L auteur evoque les signes precurseurs des desastres du siécle ecoulè pour mettre en garde contre les dangers qui guettent la planéte en ce debut de 21eme siécle.Terrorisme,proliferation nucleaire et hegemonisme chinois,entre autres,dans la quasi indifference européenne.
0Commentaire|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2007
Dans ce livre, T Delpech se situe indéniablement dans la filiation d'un Raymond Aron. Son diagnostic est lucide et souvent pessimiste (cf. sur la Russie notamment et sur la complaisance de l'Europe à son égard). Et l'ouvrage est vraiment passionnant pour ceux qui s'intéressent aux RI. L'auteur traite de l'ensemble des conflits ce qui permet d'avoir une vision très globale. J'ai apprécié les "comparaisons historiques" avec le début du siècle. Ce livre sur "le retour de la barbarie" est à mettre en parallèle à l'essai classique de George Mosse sur la "brutalisation des sociétés" bien que portant sur un tout autre registre.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 février 2012
Dans un recueil plein de références, facile à lire Thérèse Delpech développe l'idée peu réjouissante, que le Monde, au lieu d'avancer vers un plus grand consensus entre les nations à l'aune d'une mondialisation galopante, oubliant les enseignements de l'Histoire, les retenues que la religion chrétienne nous a inculquées et utilisant toute la puissance des découvertes scientifiques, nous emmène vers un ou des affrontements dont la férocité n'aura aucun égal alors que dans le même temps, l'Europe peine à se rassembler et refuse de se donner les moyens d'intervenir pour imposer ses vues en matière de politique internationale.
Elle s'appuie pour démontrer cette idée sur l'emballement des horreurs constatées depuis 1905 dans les guerres mais aussi les déchainements de violences provoqués par les régimes totalitaires d'Europe et d'Asie pour imposer aux populations récalcitrantes leurs idéaux sanguinaires. Elle développe l'idée que les tenants et les aboutissants de toutes les décisions prises par nos gouvernants sont tellement complexes qu'ils sont incapables de prévoir l'avenir et que cette situation angoissante mine le moral de notre société déjà malade.
Enfin, elle explique les dangers qui seront sans doute ceux que nous rencontrerons d'ici à 2025 avec la montée en puissance des forces militaires et des appétits territoriaux de la Chine, de l'Inde, du Pakistan et de l'Iran. Donnant ainsi une preuve au déplacement du centre de gravité des intérêts américains de l'Atlantique au Pacifique.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Les amateurs des questions internationales connaissent bien Thérèse Delpech qui a déjà à son actif quelques bons livres sur ces problématiques. Elle s'était cantonnée jusque-là à des ouvrages sur des thématiques bien précises (la question nucléaire iranienne notamment). A travers ce livre, elle ouvre son univers sur l'évolution vers l'ensauvagement du globe entier. Si la tâche semblait difficile, autant rassurer les sceptiques, l'auteur a parfaitement réussi à cerner l'état des Relations Internationales en ce début de XXI° siècle.

Quiconque l'a déjà lu sait que la rhétorique est toujours assez guerrière et cet ouvrage n'en démord pas : plutôt que courber l'échine, faisons la guerre ! Si on peut parfois douter de certains argumentaires inutilement bellicistes, force est de constater que l'attentisme cher à l'Europe actuelle a par le passé occasionné de tragiques destinées, comme les nombreux exemples cités par l'auteur le démontrent.

En prenant l'année 1905 comme référence pour expliquer les signes annonciateurs de la Première Guerre Mondiale, Delpech s'oblige parfois à des "pirouettes" intellectuelles qui apparaissent parfois fallacieuses. Pour autant, sa tentative de transposer en 2005 (année de rédaction du livre, je suis un peu en retard dans mes lectures !) ce qui est intervenu en 1905 est souvent judicieuses. Et il apparaît important de tenter de remuer un peu les démocraties européennes qui ont tendance à vouloir le maintien de la paix par tous les moyens, alors même que ces moyens peuvent créer une guerre bien pire plus tard.

En résumé, un très bon essai, certes assez pessimiste mais pas fataliste pour autant quant au devenir du monde.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Excellente vision de l'état du monde et des grands défis qui nous attendent. Pour ma part j'aurais opté pour une autre hiérarchie des dangers (ce qui explique les 4 étoiles), mais cet essai passionnant ouvre les yeux sur de tristes réalités qu'il faut connaitre pour mieux les affronter...Pas recommandé aux autruches qui par peur ou lacheté ne veulent pas voir ce qui se passe nautour de nous... et chez nous!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mars 2015
Concis mais bien documente, de lecture aise (je l'ai lu en une journee), L'Ensauvagement est a lire absolument. Les dix annees qui ont suvi la premiere edition du livre (2005) renforcent le jugement, pessimiste mais helas realiste.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 janvier 2007
Ce livre est écrit avec une passion qui se ressent à la lecture. La première grande utilité de ce livre est le rappel des horreurs qui ont émaillé le vingtième siècle et le rappel de la façon dont ces horreurs ont été gommées ou édulcorées par l'idéologie dominante, en France... Ce livre est également courageux car il ose montrer que le reflux des religions laisse un vide dangereux pour les sociétés modernes. L'avenir de l'humanité est dans l'éthique. L'auteur n'est pas le seul à le dire, mais il faut un certain courage ! Ce livre est un livre passionnant, paradoxalement à mi chemin entre l'essai géopolitique, le manuel d'histoire et l'essai philosophique... Seul regret : j'aurais trouvé fantastique que l'analyse relate l'évolution du pourcentage de la population mondiale tuée par des guerres, du moyen âge à nos jours... Car il est probable que l'industrialisation des moyens de destruction cache une moindre belliquosité des sociétés modernes
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus