EUR 20,67
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Leopold Stokowski, Chef D... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Leopold Stokowski, Chef D'orchestre - Sibelius, Tchaikovski, Beethoven Import

5 étoiles sur 5 1 commentaire client

2 neufs à partir de EUR 20,67 2 d'occasion à partir de EUR 33,94

Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Interprète: Leopold Stokowski
  • Compositeur: Compilation, Leopold Stokowski
  • CD (11 avril 2003)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: BBC
  • ASIN : B00008OP28
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 359.521 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. I Allegretto
  2. II Tempo Andante, Ma Rubato
  3. III Vivacissimo-Attacca
  4. IV Finale. Allegro Moderato
  5. Introduction
  6. No. 3: Pas De Six-Variation IV: Canari Qui Chante
  7. No. 6: Valse
  8. No. 8: Pas D'action
  9. No.22: Polacca
  10. No.23: Pas De Quatre-Allegro Non Tanto
  11. No. 25: Pas De quatre-Adagio
  12. No. 28: Pas De Deux-Adagio
  13. No. 30: Finale-Apotheose
  14. Egmont: Overture, Op. 84

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Denis Urval COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 21 janvier 2011
Format: CD Achat vérifié
Leopold Stokowski fut un personnage egocentrique, un arrangeur des partitions des autres au goût souvent douteux. Mais ce n'est qu'une partie de l'histoire ; il fut aussi, à la différence de tant de ses confrères passés et présents, un musicien curieux de nouveauté (il assura de nombreuses premières auditions, dont plusieurs de première importance), et un chef qui savait, comme peu le savent, faire sonner un orchestre.

L'image, souvent, est parlante. Comparons comment il apparaît dans le film Carnegie Hall (1947) en maestro narcissique et échevélé (disponible sur YouTube), et les vidéos de ses concerts tardifs, qui le montrent en sage qui impose le respect, et dont le moindre geste est chargé de sens.

Oeuvre aimée du chef, la seconde symphonie de Jean Sibelius est donnée aux Proms en 1964 avec le BBC Symphony. Koussevitzky, ToscaniniSymphony 2, Ansermet, Rozhdestvensky, Osmo Vänskä, les interprètes mémorables de cette musique sont nombreux. Et pourtant, après un début qui peut paraître hésitant, et malgré une restitution sonore moyenne, que de choses rares et passionnantes dès l'Allegretto initial ! Fluidité du discours, impétuosité, capacité à galvaniser l'orchestre qui éclate à chaque « sommet », élégance dans le ralenti de la coda.

Ecoutons les pizz qui ouvrent le mouvement suivant : comme Szell à Tokyo, qui passe pourtant pour le sommet du brio dans cette musique, a l'air raide et constipé comparé à ce qu'on entend sortir à ce moment-là de la caverne du Royal Albert Hall!
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x99ba8294) étoiles sur 5 1 commentaire
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x16470d08) étoiles sur 5 A treat for lovers of Stokowski in his late phase 4 janvier 2009
Par Un client - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Reviewing the riveting Sibelius Second on this CD, all that Fanfare magazine can muster is a sniffish cooment -- "It has a certain charisma, I suppose" -- before panning the whole disc. What they hate is Stokowski's many tempo fluctuations, a hallmark of his conducting style. I think it works incredibly well, however. This is thrice-familiar music, and the moment I hear the first bar I can anticipate everything to follow. Not here, however. Aftr an alarmingly slow start, Stokowski gets deeply involved with every bar, and the result grips the listener's attention. The recording is in mono from a Proms concert in Royal Albert Hall on Sept. 15, 1964, when the conductor was 82. You must expect somewhat muffled sonics, but the balance is good, and overall the sound is faithful enough to convey what the performance is about. The BBC Sym. Orch. plays well, but a true virtuoso orchestra would have served the conductor's grand gestures better, espcially in the very slow buildup of the finale. If those constraints don't rule out a purchase, this is fascinating music-making.

In 1965 Stokowski made a garish Phase-4 recording for Decca of excerpts from Sleeping Beauty. Alongside that project came this broadcast performance from Kingsway Hall using the same New Philharmonia Orch. This was music close to Stokowski's heart -- there's a historical recording on Cala that captures some of his best Tchaikovsky on disc. But the Decca recording was grotesquely manipulated, by both conductor and engineers, so I was apprehensive here. As it happens, we veer too far the other way -- the stereo recording is distant and dull. But Stokowski remains an ardent advocate of Tchaikovsky's great ballet score as grand symphonic music. In the midst of such abundant energy, which sometimes explodes with excitment, there's less room for nuance, however.

The CD is fille out generously with a mono account of the Egmont voer. from 1973 (Stokowski also made a later studio recording for Decca). Beethoven is one place where Stokowski's romantic spirit crosses too many lines, to my ears, but in this phase of his long carer he turned into a "straight" interpreter, and so despite its sonic limitations, this is a middle-of-the-road reading that ends on the boisterous side with braying horns and squealing piccolo. A stunning reading if you factor in that Stokowski was 91 at the time.
Ce commentaire a-t-il été utile ? Dites-le-nous

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?