EUR 6,97
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Les Égarés a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 0,65 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Les Égarés Broché – 19 décembre 2013


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 6,97
EUR 3,63

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Les Égarés + Les Feux follets (Les Egares 2) + Les Pardonnés (Les Egarés 3)
Prix pour les trois: EUR 20,69

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

S***, une Cité-État imaginaire, une dictature policière, quelque part en Europe. Lydia Hagen vit dans la nostalgie de son passé. Un jour, à l'issue d'une de ses errances nocturnes, elle fait la connaissance de Marina Zaïetseva, qui, mue par l’ambition, convoite Iouri Stoltz, premier adjoint du ministre de l’Ordre, possible futur chef de l'État et traqueur obsessionnel des terroristes qui veulent anéantir l'ordre établi. Zaïetseva fait son possible pour s'attirer les faveurs de Stoltz. Mais celui-ci se prend d'intérêt pour Lydia Hagen, qui se laisse dominer corps et âme. Manipulations, conflits d'intérêts, rivalités politiques, attentats terroristes, relations de domination-soumission, complots, quêtes de reconnaissance sociale ou affective, assassinats, voici les composantes principales de ce roman. Les Égarés est le premier roman d'une trilogie.

Biographie de l'auteur

Françoise Nore est licenciée en Lettres et docteur en Linguistique. Elle est professeur de FLE (Français Langue Étrangère) et vit à Paris. En ce qui concerne ses écrits, elle est auteur de romans et de nouvelles, ainsi que d'ouvrages de linguistique, plus particulièrement de lexicologie. Ses centres d'intérêt sont nombreux : la musique (classique et métal), la photographie, le cinéma, les mathématiques, l'ésotérisme, l'architecture, l'Histoire, l'ethnologie, la géographie, les sciences. Comme elle le dit volontiers, la littérature doit s'inspirer des autres arts et savoirs pour s'enrichir – ce n'est pas une découverte, des écrivains prestigieux l'ont affirmé il y a bien longtemps, mais elle aime le rappeler. Ne jamais s'enfermer dans son travail de création littéraire mais rester continûment ouverte sur les autres savoirs, tel est son credo. C'est ainsi que l'on peut trouver, au hasard de ses œuvres de fiction, des références légères ou des clins d'œil plus appuyés à ces différents domaines.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 0,65
Vendez Les Égarés contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 0,65, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 126 pages
  • Editeur : CreateSpace Independent Publishing Platform; Édition : 1 (19 décembre 2013)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 1494723646
  • ISBN-13: 978-1494723644
  • Dimensions du produit: 15,2 x 0,7 x 22,9 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (14 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 414.495 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Licenciée en Lettres et docteur en Linguistique, Françoise Nore est à la fois traductrice et professeur de Français Langue Étrangère. Elle est l'auteur d'une trilogie romanesque (Les Égarés, Les Feux Follets et Les Pardonnés) qui se déroule dans un pays imaginaire d'Europe de l'Est.

Parallèlement à son travail de création littéraire, Françoise Nore fait de la recherche en linguistique et écrit également des ouvrages traitant de lexicologie et d'étymologie.

Elle alimente en outre un site consacré à la littérature et à la linguistique, dans lequel elle insère des extraits de ses romans, mais aussi des poèmes, des articles linguistiques et de courts textes en prose :


http://www.francoisenore.com/

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
12
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 14 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par roy sandrine le 24 août 2014
Format: Format Kindle Achat vérifié
Le roman " Les Égarés", j'ai l'impression de l'avoir lu en apnée, comme ça, sans pouvoir reprendre mon souffle tant l'atmosphère de ce livre est à la fois oppressant et chargé de poésie. C'est le mariage improbable de Kafka, Dostoïevsky et Barbey d'Aurevilly; un feu d'artifice d'images, d'odeurs, de sensations aussi dérangeantes qu'ensorcelantes.
Les personnages ne sont jamais décrits et pourtant, mon esprit les a imaginés aussi nettement que si je les avais vus sur un écran de cinéma. La ville pèse, la ville étouffe, la ville prend possession de tout et de tous et l'odeur du cuir a plané durant toute ma lecture.
La maîtrise de la langue est portée à un niveau que peu d'auteurs atteignent, l'actualité de l'histoire est intemporelle. Ce livre est un diamant dont la pureté m'a ébloui et dont l'éclat demeure et demeurera encore longtemps.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bernard Fripiat le 22 novembre 2013
Format: Format Kindle Achat vérifié
Ce livre est une leçon de style, à conseiller à tout apprenti écrivain. La description d'une société totalitaire est excellente. Elle nous donne une idée de ce qu'aurait donné le communisme s'il avait été économiquement efficace. La psychologie des personnages est très subtile et le roman se termine sur un coup de théâtre étonnant. À la fin, on a vraiment envie de savoir ce que vont devenir les personnages. Une réussite !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ecrivayon le 18 mars 2014
Format: Broché Achat vérifié
La ville est nuit, la ville est pluie, la ville est noire, la ville est triste, la ville est seule. La ville ne dort pas. Elle pèse. L'atmosphère est oppressante sous le manteau de neige qui s'abat. Les vieilles demeures sont grises, les intérieurs sont lourds. Manipulations, intrigues, basses besognes s'ourdissent dans les couloirs aux tapis feutrés, dans les boudoirs, au milieu des canapés et des tentures au velours vieillissant, dans les tavernes glauques, dans les vapeurs de schnaps et de vodka. La ville boit. La ville a noyé dans le port tous les espoirs d'un peuple opprimé par la dictature et la soumission. De toute éternité.
Se révolter ? Jusqu'où ? La mort ? Prendre le pouvoir ou sauver sa peau ? Vous vous laisserez entraîner dans cette ville qui sent la déchéance et la corruption, dans les rues où règnent les ombres obliques des réverbères et les yeux bouffis par l'alcool. Car le décor est remarquablement planté par l'auteure. Il est précis, dentelé, détaillé, cynique, acerbe, un rien sophistiqué, un rien baroque, tous ingrédients qui collent bien à l'histoire. La ville vous ouvrira les portes d'un intrigue avec des personnages avides de pouvoir, parfois d'idéal, d'amour aussi peut-être, de reconnaissance. D'espoir ?
Ne ratez pas cette immersion, c'est une visite que vous n'oublierez pas !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par plume d'encre le 12 février 2014
Format: Broché Achat vérifié
S*** a beau être imaginaire, elle n'en possède pas moins une "réalité" rendue tangible par le pouvoir évocatoire de l'écriture de Françoise Nore. C'est une ville hybride, à moitié germanique par son romantisme noir, que n'aurait pas renié un "jeune Werther", et à moitié slave, par son pessimisme à fleur de pierre. Cette cité-état peut être considérée comme un personnage à part entière dans le récit, sans doute le personnage le plus important. Fortement enracinée dans le passé, elle semble immuable, construite pour durer ad vitam aeternam. Depuis des siècles, les hommes ne font que passer à travers elle : "On pouvait mourir, les pierres ne bougeraient pas."
Face à cette pérennité de la pierre, toute action humaine relève de la vanité. Et pourtant, il y a dans cette ville de S*** des hommes et des femmes qui se débattent, pauvres insectes, pour laisser une empreinte. Ils rivalisent pour une place au soleil en politique, se blessent au jeu de la domination-soumission, ou se perdent dans des actions terroristes qu'ils croient justes.
Tout au long de l'histoire s'opposent deux forteresses ; celle, immatérielle, du passé, avec sa cohorte de souvenirs que l'on ne doit pas laisser s'effriter — car leur mort signifierait le dépouillement ultime, menant droit à une insupportable solitude — ; et celle, bien réelle, de S***, décrite comme un fantôme de pierre prisonnier d'une nuit quasi perpétuelle, mêlée de brouillard, de pluie glacée ou encore de neige. La forteresse de pierre semble plus solide que celle du passé.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par ache le 21 décembre 2013
Format: Format Kindle
Des noms russes dans des rues allemandes, et parfois un nom allemand sur une perspective russe, la noirceur palpable d'une vieille ville de l'Est, le joug d'une dictature froide, la suspicion, tiens peut-être une éclaircie, non juste une illusion. Et puis la soumission au tortionnaire, l'esthétique SM. C'est diablement bien écrit, c'est sombre, angoissant. Puis les personnages se dévoilent, le bourreau aurait-il une âme? Et la victime, élégante descendante d'une noble lignée, tend sa nuque, à la recherche du plaisir que procure le châtiment. Style très maîtrisé.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?