Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus

Les Abîmes : Les eaux souterraines, les cavernes, les sources, la spéléologie Relié – 1976


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié, 1976
"Veuillez réessayer"
EUR 85,12

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés



Détails sur le produit

  • Relié: 578 pages
  • Editeur : Laffitte (1976)
  • Langue : Français
  • ASIN: B000TJR10E
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jacques de Schryver TOP 1000 COMMENTATEURS sur 28 décembre 2010
Format: Relié
Edouard Alfred Martel (1859-1938) est le pionnier par excellence de la spéléologie française. Personnage étonnant doué d'une mémoire exceptionnelle il fut premier prix au concours général de géographie (1877) avant de se diriger vers une carrière d'avocat. C'est en 1866 que nait sa vocation de spéléologue, en visitant les grottes de Gargas dans les Pyrénées. Il devient explorateur en 1888 en traversant le Bramabiau (Gard) avec des canoës démontables. Il explore ainsi, de cascades en cascades, sur deux kilomètres de longueur, la rivière du Bonheur, issue du Mont Aigoual.
Cette passion ne le quittera plus. Passionné de topographie et de dessin il transforme ses aventures en livres qui sont à la fois passionnants et détaillés, écrits avec un esprit méthodique et précis, tout autant qu'enthousiaste. De 1888 à 1893 il découvre et topographie 230 grottes et gouffres pour un total de 250 kilomètres de galeries en compagnie de Louis Armand, un de ses amis forgeron qui l'accompagnera dans le monde entier.
En 1895, il est le premier à descendre dans le gouffre de Gaping Gill, puits arrosé de 110 mètres. Il fonde à la même époque la Société de spéléologie et la revue Spelunca. Il abandonne son métier d'avocat d'affaire en 1899 pour se consacrer totalement à ses passions. Il meurt en 1938 dans son château de la Garde.
Ce recueil de plus de 500 pages reprend ses principales explorations et bien que presque introuvable, reste fort demandé par les spéléologues aussi bien que par les collectionneurs. Je vous souhaite de mettre un jour la main dessus.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?