undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Les Aventures de Tintin, ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Les Aventures de Tintin, Tome 22 : Vol 714 pour Sydney Relié – 4 mai 1993


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 45,96 EUR 48,42
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 10,95
EUR 8,50 EUR 4,46

Boutique BD Boutique BD

--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Les Aventures de Tintin, Tome 22 : Vol 714 pour Sydney + Les bijoux de la Castafiore + Les Aventures de Tintin, Tome 19 : Coke en stock
Prix pour les trois: EUR 32,85

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

Le 10 janvier 1929, un jeune reporter fait son apparition dans Le Petit Vingtième, le supplément pour enfants du quotidien belge Le XXe siècle. Son nom ? Tintin. Accompagné de Milou, un jeune chien blanc, il part pour la "Russie soviétique". Son créateur, un certain Georges Remi, signe Hergé, pseudonyme inspiré par ses initiales. Après ce premier voyage en Russie, qui donne naissance à l'album Tintin chez les Soviets, le jeune reporter s'envole pour l'Afrique (Tintin au Congo), puis pour l'Amérique. Mais c'est Le Lotus bleu, publié dans Le Petit Vingtième dès août 1934, qui marque un tournant important dans l'œuvre d'Hergé. Celui-ci, après avoir rencontré Tchang Tchong-Jen, jeune étudiant chinois qui lui a ouvert les yeux sur l'Asie, va désormais se soucier de rigueur documentaire. Il va aussi s'efforcer de faire passer dans ses histoires un message d'humanisme et de tolérance. Le succès de son reporter à la houppe ne va cesser de grandir. Hergé lui fait parcourir le monde. Il teinte ses aventures d'onirisme (L'Étoile mystérieuse), flirte avec le surnaturel (Les Sept Boules de cristal), l'expédie même sur la lune.

Il donne à Tintin des compagnons d'aventure qui vont prendre une place essentielle : les Dupont/d (Les Cigares du pharaon), le capitaine Haddock (Le Crabe aux pinces d'or), le professeur Tournesol (Le Secret de la Licorne) ou Bianca Castafiore (Le Sceptre d'Ottokar). Hergé n'hésite pas à jouer avec ses personnages : Les Bijoux de la Castafiore montrent un Tintin dépassé par les événements, loin de son image traditionnelle. Jusqu'à l'œuvre ultime, laissée inachevée par la mort d'Hergé en mars 1983 : Tintin et l'alph-art, dont la dernière case montre le héros en bien fâcheuse posture...

Tintin a su séduire les jeunes comme les adultes. Grâce à la lisibilité de la narration et du dessin, la justesse des dialogues, le sens du rebondissement et de l'intrigue... Mais aussi le souffle de l'aventure, de l'amitié et de la générosité. Et, en plus, ce quelque chose d'indéfinissable qu'Hergé lui-même ne savait expliquer... Une bande dessinée universelle. --Gilbert Jacques

Présentation de l'éditeur

64 PAGES --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.



Détails sur le produit

  • Relié: 62 pages
  • Editeur : Casterman; Édition : CASTERMAN (4 mai 1993)
  • Collection : Les aventures de Tintin
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2203001216
  • ISBN-13: 978-2203001213
  • Dimensions du produit: 22,5 x 0,9 x 30,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (18 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 5.569 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par encre bleue TOP 100 COMMENTATEURS le 8 février 2013
Format: Relié
Juste un peu d'histoire si vous le voulez bien... Cet album marque un retour à l'aventure. Il commence à paraître en septembre 1966 dans le journal Tintin, soit quatre ans de plus après la fin des Bijoux de la Castafiore. Cette aventure ressemble beaucoup à un règlement de compte, avec les retrouvailles d'un grand nombre de protagonistes de la série. On retrouve Rastapopoulos que l'on croyait noyé à la fin de Coke en stock et son ami Allan. Même si leur but avoué (forcer Carreidas à donner sa fortune) prouve bien leur méchanceté, ils apparaissent plutôt pitoyables et grotesques. Ainsi Rastapopoulos se couvre de bosses et Allan perd son dentier. Hergé déclara même qu'il les considérait, lors de la création de cette BD comme des pauvres forbans plutôt que comme des redoutables personnages imposants.

Une nouvelle figure arrive dans cette aventure. C'est le richissime Lazlo Carreidas, l'homme qui ne rit jamais. Carreidas est un milliardaire propriétaire d'avions puis de compagnies pétrolières au Sani-Cola. C'est Marcel Dassault qui inspira Hergé pour la création du personnage. Mais Carreidas est un personnage assez paradoxal. Il est impossible de le ranger dans la catégorie "bon-mauvais". Il est parmi les bons de l'histoire, mais c'est un tricheur, qui n'a sans doute pas acquis sa fortune uniquement par le travail. D'ailleurs, lorsque le sérum de vérité agit sur lui, il se vante de tous ses méfaits et rivalise avec Rastapopoulos.

Vers la fin de l'histoire, on découvre Mik Ezdaditoff qui communique par télépathie avec les personnages.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gérard Thuillier le 13 mars 2013
Format: Relié Achat vérifié
Depuis ma retraite j'ai décidé de racheter les BD que j'avais acheté à mon fils et qu'il à emporté quand il est partis chez lui.
J'ai toujours autant de plaisir à relire c'est BD qui m'offre un moment de lecture distrayant.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hervé J. COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS le 22 février 2010
Format: Relié
"Vol 714 pour Sydney" c'est le tintin que j'aime le mieux parce que celui d'avant je l'ai lu chez mon tonton et je l'ai pas aimé, sauf quand le capitaine Haddock il se fait piquer par une guêpe et qu'il a le nez tout rouge comme une patate. Mais la castafiore elle chante tout le temps et ça fait trop de bruit. Celui d'encore avant, je le sais parce que c'est écrit sur une pancarte à la fin du tintin, c'est " tintin au tibet" et je l'aime bien parce qu'il se passe dans la neige et ça me rappelle quand on va au ski avec mon papa mais le gorille il me fait peur et dans l'avion il restait un nounours et ma mère elle m'a dit que c'était à un enfant qu'était mort alors j'ai pleuré.

La couverture de "Vol 714 pour Sydney" elle fait peur aussi mais elle est très belle. J'aime bien le nouveau tintin parce qu'il commence dès le début et que j'ai bien rigolé quand le capitaine Haddock il crache son diabolo-menthe dans les fleurs et après elles sont mortes. Après ils vont en avion qui appartient à un monsieur qui est pauvre et ils jouent à la bataille navale comme moi avec mon cousin. L'avion il est vachement beau on dirait le concorde en plus petit et moi j'aimerais bien en conduire un comme ça quand je serai grand mais ma mère elle m'a dit que je pourrai pas parce qu'il faut que je mette des lunettes. Après y'a des méchants qui les obligent à aller sur une île et ils veulent que le monsieur pauvre il dise où il a mis ses sous. Mais il veut pas le dire et ils s'énervent et ils tuent milou mais tintin il le retrouve quand même parce qu'il est pas mort.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 5 février 2008
Format: Relié
J'aime beaucoup cette aventure de Tintin qui le conduit à côtoyer un très riche, Laszlo Carreidas, aussi avare qu'épouvantable de caractère. L'avarice de l'homme est légendaire et tellement pertinente pour ceux, qui comme moi, ont à travailler avec certaines personnes fortunées.

Le capitaine Haddock, pris de pitié pour le pauvre bougre "Tout seul ... Abandonné de tous... L'authentique malheureux qui réussit à s'enrhumer jusque sous les Tropiques !..." lui glisse avec la discrétion qui sied à la noble générosité un billet de 5 dollars. Quelle histoire ! ... ce milliardaire se balade ensuite dans l'aéroport avec le billet de banque pendant au coin de son chapeau : rire partagé avec Laszlo.

L'humour est bien l'une des marques de fabrique de Hergé.

A nouveau, Tintin nous confirme dans cet opus qu'il ne connaît pas la vengeance, quand, croyant que Milou est mort, une larme coule sur sa joue droite il répond au Capitaine Haddock qui s'époumone :

"- Mais soyez tranquille Tintin ! Si nous sortons d'ici, nous leur ferons payer cher leur lâcheté, à ces pirates, à ces...
- Hélas ! capitaine, ce n'est pas çà qui nous rendra ce pauvre petit Milou !"

Tintin humaniste ; c'est tout le trésor de Hergé que de nous apprendre les grandes valeurs de l'humanité dans une superbe aventure.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?