EUR 6,35
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 11 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Ajouter au panier
Amazon rachète votre
article EUR 1,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus

Les Aventures de Tintin, Tome 6 : L'oreille cassée : Mini-album Relié – 16 août 2006


Voir les 6 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 6,35
EUR 4,99 EUR 1,68

Tintin
La boutique Tintin
Découvrez la boutique Tintin et retrouvez-y tous les albums des aventures du célèbres reporter ainsi que les produits s'y rattachant.


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Les Aventures de Tintin, Tome 6 : L'oreille cassée : Mini-album + Les Aventures de Tintin, volume 5 : Le Lotus bleu + Les Aventures de Tintin, Tome 7 : L'île Noire
Acheter les articles sélectionnés ensemble



Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,00
Vendez Les Aventures de Tintin, Tome 6 : L'oreille cassée : Mini-album contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Relié: 62 pages
  • Editeur : Casterman (16 août 2006)
  • Collection : TINTIN PETIT FO
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2203003081
  • ISBN-13: 978-2203003088
  • Dimensions du produit: 22,2 x 16,4 x 1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (16 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 137.059 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne 

4.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Barthel Damien TOP 1000 COMMENTATEURS on 3 novembre 2010
Format: Relié
Paru dans un premier temps en 1937 (noir & blanc) puis refait en couleurs en 1943, L'Oreille Cassée est, avec Le Lotus Bleu et L'Affaire Tournesol (et Tintin Au Pays Des Soviets), l'album le plus politisé de la série Tintin entière. Se passant en grande majorité au San Theodoros, petit pays d'Amérique du Sud imaginaire, l'album met en scène pour la première fois le général Alcazar, et on y découvre aussi deux autres personnages qui reviendront dans Tintin Et Les Picaros : l'explorateur Ridgewell et le général Tapioca (ce dernier n'apparaît pas physiquement, on ne fait qu'entendre parler de lui). La guerre du Chaco, qui, dans les années 30, a opposé la Bolivie et le Paraguay, est ici implicitement évoquée via la guerre que le San Theodoros et le Nuevo Rico se font, à cause du pétrole. D'autres allusions, surtout dans la version d'origine, sont présentes.

Conciliant à merveille l'humour, les rebondissements et l'action, L'Oreille Cassée, superbement bien dessiné (contrairement aux précédents, aucune case, ici, n'a été vraiment refaite, il a juste été colorisé, principalement) et écrit, est un des fleurons de Tintin, un des meilleurs tomes de la série, et tout simplement un de mes préférés, y compris un de mes albums de BD, en règle générale (tous styles, auteurs, séries, époques, nationalités confondues), préférés au monde. Une vraie merveille riche en détails et en humour, à lire sans modération !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE on 21 février 2008
Format: Relié
Le Mal, Tintin va l'éprouver. L'une des dernières images de ce remarquable album est celle des deux malfrats emportés par des diables ailés, fourchus, dans un univers de feu : l'enfer.

Après "Le Lotus bleu" qui nous avait montré un Tintin luttant contre des trafiquants de drogue (suite des "Cigares du Pharaon") qui, avec et malgré toute sa candeur, parvenait à démasquer l'hypocrisie des coloniaux (tant américains que japonais), leur brutalité derrière une fausse politesse maniérée, l'environnement de la police (plus triste que celui campé par les Dupondt), Tintin nous amuse en Amérique latine.

"Vive le général Alcazar, c'est un sacré lascar !". La scène, pourtant terrible du peloton d'exécution, interrompue par des colonels en habits d'opéra pro-Alcazar ou pro-Tapioca est d'un grand humour. Elle sera reprise dans le dernier album "Tintin et les Picaros" y compris le passage ... extraordinaire de l'apéritif !

"Veuillez nous excuser, Monsieur : un petit contre-temps... En attendant, si nous allions prendre l'apéritif ? (...) A votre santé !"

Tintin nous dévoile les pratiques inhumaines du célèbre et véridique marchand d'armes Basile Zaharoff (dans l'album "Basil Bazaroff"), des pétroliers américains et anglais prêts à créer une guerre de toute pièce pour vendre leurs armes et s'assurer l'exploitation de gisements pétroliers. La manipulation de la foule est très bien dessinée.

Une très belle histoire ... Un immense Tintin.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Philomèle TOP 50 COMMENTATEURS on 13 juin 2013
Format: Relié
Après les splendeurs du "Lotus bleu", Hergé revenait, avec "l’Oreille cassée", à un projet et à une réalisation plus modestes : le scénario est une sorte de chasse au trésor dont l’épisode principal et le plus intéressant, après un prologue bruxellois qui fleure bien ses années trente et une traversée de l’Atlantique animée, se situe en Amérique du sud, où Tintin devient l’aide de camp du pittoresque général Alcazar, sur fond de guerres absurdes entre des républiques bananières, coups d’Etat à répétition, manœuvres souterraines de grandes sociétés capitalistes internationales avides de s’emparer du pétrole, et contrats entre des dictateurs d’opérette et des marchands de canons sans scrupule (le personnage de Basil Bazaroff est une allusion transparente au réel et célèbre marchand d’armes Basil Zaharoff). La dernière partie, avec la rencontre de l’explorateur Ridgewell et de la tribu des Arumbayas dans la forêt amazonienne, est plus conventionnelle.

Il y a bien sûr de bonnes idées, des notations politiques très justes, et de bons gags (la maladresse de l'assassin lanceur de couteau, ou l'hilarité de Tintin, complètement saoul, face au peloton d’exécution). On remarque au passage la contribution d’un perroquet malicieux, et les nombreuses misères infligées à Milou (notamment à sa queue).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents

Rechercher


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?