EUR 6,35
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 12 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 1,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Les Aventures de Tintin, Tome 15 : Tintin au pays de L'or Noir : Mini-album Relié – 11 mai 2007


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 6,35
EUR 6,10 EUR 2,36

Tintin
La boutique Tintin
Découvrez la boutique Tintin et retrouvez-y tous les albums des aventures du célèbres reporter ainsi que les produits s'y rattachant.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Les Aventures de Tintin, Tome 15 : Tintin au pays de L'or Noir : Mini-album + Les Aventures de Tintin, Tome 14 : Le temple du Soleil + Les Aventures de Tintin, Tome 18 : L'affaire Tournesol
Prix pour les trois: EUR 28,25

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Amazon.fr

Le 10 janvier 1929, un jeune reporter fait son apparition dans Le Petit Vingtième, le supplément pour enfants du quotidien belge Le XXe siècle. Son nom ? Tintin. Accompagné de Milou, un jeune chien blanc, il part pour la "Russie soviétique". Son créateur, un certain Georges Remi, signe Hergé, pseudonyme inspiré par ses initiales. Après ce premier voyage en Russie, qui donne naissance à l'album Tintin chez les Soviets, le jeune reporter s'envole pour l'Afrique (Tintin au Congo), puis pour l'Amérique. Mais c'est Le Lotus bleu, publié dans Le Petit Vingtième dès août 1934, qui marque un tournant important dans l'œuvre d'Hergé. Celui-ci, après avoir rencontré Tchang Tchong-Jen, jeune étudiant chinois qui lui a ouvert les yeux sur l'Asie, va désormais se soucier de rigueur documentaire. Il va aussi s'efforcer de faire passer dans ses histoires un message d'humanisme et de tolérance. Le succès de son reporter à la houppe ne va cesser de grandir. Hergé lui fait parcourir le monde. Il teinte ses aventures d'onirisme (L'Étoile mystérieuse), flirte avec le surnaturel (Les Sept Boules de cristal), l'expédie même sur la lune.

Il donne à Tintin des compagnons d'aventure qui vont prendre une place essentielle : les Dupont/d (Les Cigares du pharaon), le capitaine Haddock (Le Crabe aux pinces d'or), le professeur Tournesol (Le Secret de la Licorne) ou Bianca Castafiore (Le Sceptre d'Ottokar). Hergé n'hésite pas à jouer avec ses personnages : Les Bijoux de la Castafiore montrent un Tintin dépassé par les événements, loin de son image traditionnelle. Jusqu'à l'œuvre ultime, laissée inachevée par la mort d'Hergé en mars 1983 : Tintin et l'alph-art, dont la dernière case montre le héros en bien fâcheuse posture...

Tintin a su séduire les jeunes comme les adultes. Grâce à la lisibilité de la narration et du dessin, la justesse des dialogues, le sens du rebondissement et de l'intrigue... Mais aussi le souffle de l'aventure, de l'amitié et de la générosité. Et, en plus, ce quelque chose d'indéfinissable qu'Hergé lui-même ne savait expliquer... Une bande dessinée universelle. --Gilbert Jacques --Ce texte fait référence à l'édition Relié .



Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,00
Vendez Les Aventures de Tintin, Tome 15 : Tintin au pays de L'or Noir : Mini-album contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Relié: 62 pages
  • Editeur : Casterman (11 mai 2007)
  • Collection : TINTIN PETIT FO
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2203006471
  • ISBN-13: 978-2203006478
  • Dimensions du produit: 23 x 0,9 x 17 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (15 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 27.799 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.1 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par jfarina17 sur 20 février 2009
Format: Relié
Album partiellement écrit avant le Crabe aux Pinces d'Or, en 1939, ce récit est resté inachevé jusqu'à sa parution en 1950, en raison du conflit mondial. C'est pourquoi, les personnages apparus dans les albums précédents : Tournesol et le Capitaine Haddock sont absents et on comprend la mobilisation de ce dernier puis sa réapparition à la fin de l'aventure.

A sa parution en 1950, une partie des pages fut la reprise de pages de la version inachevée (la partie maritîme et le passage faisant intervenir des Juifs de l'Irgoun et la Palestine occupée par les Britaniques).

L'édition de 1971 a fait disparaître le séjour de nos héros dans un état sous protectorat britanique qui allait devenir l'Israël et met en avant directement le conflit Bab El Ehr- Ben Kalish Ezab père du turbulent Abdallah qui n'hésite pas à faire les 400 coups, aussi bien à tintin & Haddock qui lui donneront une fessée qu'au Dr Müller provoquant pour ce dernier un accident.

Avec les Dupondt, l'humour est omniprésent : que ce soit à la "Simoun" (accident avec une dépanneuse)ou en Jeep (mirages et reprise d'un trajet qui fait que la jeep tourne en rond puis collision avec une mosquée à l'heure de la prière). On note une fin inattendue pour les Policiers qui attrappent une maladie capillaire que l'on reverra dans l'aventure lunaire.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par M. S. sur 26 décembre 2007
Format: Relié
"Tintin au pays de l'or noir" connut de nombreux avatars avant de prendre la forme qu'on lui connaît aujourd'hui. Commencé juste avant la guerre - l'ambiance de la "drôle de guerre" se retrouve dans la première partie de l'album -, il fut délaissé par Hergé pour être repris bien plus tard et paraître en 1950. En conséquence, Hergé dut modifier le scénario afin d'y inclure - tant bien que mal - des personnages apparus entre temps comme le Capitaine Haddock et le Professeur Tournesol.

Mais l'épisode le plus malheureux est bien entendu la "modernisation" qu'Hergé consentit à faire subir à cet album sous la pression de son éditeur anglais. "Tintin au pays de l'or noir" allait subir un sort pire que celui de "L'île noire" : en effet, si l'on peut déplorer l'affadissement de ce dernier suite à l'orgie de détails et à la modernisation intempestive (et anachronique, vu la place de l'album dans la chronologie tintinesque), c'est toute la contextualisation géopolitique que l'on perd avec la nouvelle version de "L'or noir". Exit la lutte entre Juifs et Arabes dans la Palestine des années 40 sous mandat britannique, exit les références à l'Irgoun, etc. Dans "L'or noir" ancienne version, on comprend que le Khemed est une Jordanie avec du pétrole (l'identification est encore plus évidente dans "Coke en Stock" puisqu'on y voit le site de Petra). La nouvelle version anéantit totalement le lien entre l'oeuvre et l'actualité, une spécialité d'Hergé depuis "Le Lotus bleu" et "L'oreille cassée".
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par princesse Mychkine sur 16 avril 2009
Format: Relié
La situation est grave. Une guerre mondiale menace d'éclater alors que l'essence n'arrête pas d'exploser. Tintin se retrouve donc aux Emirats Arabes où il découvre que les pipe line sont sabotés. Puis, Tintin est chargé de retrouver Abdallah, le fils de l'émir. Celui-ci se révèle être une vraie teigne, qui secoue notre héros et Haddock.
Durant tout l'album, les Dupont tournent en rond dans le désert et voient des mirages. Ils finissent par prendre des aspirines qui leur font pousser les cheveux à vitesse grand V et conduisent Tournesol à faire brûler Moulinsart. Tonnerre de Brest !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Pier TOP 100 COMMENTATEURS sur 7 février 2013
Format: Relié
Juste un peu d'histoire si vous le voulez bien... Cet album a connu beaucoup de versions avant sa forme définitive. Il commença à paraître le 25 septembre 1939 dans Le Petit Vingtième, à la suite du Sceptre d'Ottokar. Mais la guerre éclata. Le 9 mai 1940, les forces allemandes entrent à Bruxelles et interrompent la publication de Tintin au pays de l'Or noir et du Vingtième Siècle. L'aventure se trouve arrêtée à l'actuelle page 26 de l'album. Pendant la guerre, Hergé est engagé au Soir où il est chargé de créer un supplément jeunesse du même style que Le Petit Vingtième. Mais lorsque Le Soir-Jeunesse paraît, au lieu de continuer l'histoire interrompue, il en commence une nouvelle : Le Crabe aux pinces d'or.

Il faudra attendre la fin de la guerre et la création du journal Tintin pour que l'histoire se trouve reprise en une deuxième version. Le 6 septembre 1948, Tintin au pays de l'or noir se trouve repris. Mais Hergé devait prendre en compte plusieurs nouveaux éléments apparus pendant les autres albums : Haddock, Tournesol et le château de Moulinsart. Ainsi, c'est ce qui explique l'apparition du Capitaine à la page 3 puis son retour à la page 54. Pour pouvoir justifier cette quasi absence, Hergé fit parler Haddock pour lui. Le personnage essaie lors de son retour, d'expliquer son apparition tardive (un peu brouillon cela). Mais la course poursuite contre le docteur Müller l'empêchera de parler. Lorsqu'il a enfin la possibilité de s'exprimer, une plaisanterie d'Abdallah le met en colère et clôt définitivement les explications qu'il allait donner (cette fois, mille sabords !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?