undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
  • Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 2 à 4 semaines.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Les Bretonnismes a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par BetterWorldBooksFr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Ships from the UK. Former Library book. Shows some signs of wear, and may have some markings on the inside. 100% Money Back Guarantee. Your purchase also supports literacy charities.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les Bretonnismes Broché – 9 novembre 2010


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 10,14
EUR 9,40 EUR 1,71

Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Les Bretonnismes + Les bretonnismes 2 de retour ! + Ils sont fous ces Bretons ! : Trousse de survie pour découvreur des Armoriques
Prix pour les trois: EUR 35,28

Certains de ces articles seront expédiés plus tôt que les autres.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Editeur : Skol Vreizh Date de parution : 2011 Description : In-12, 100 pages, broché, occasion, très bon état Envois quotidiens du mardi au samedi. Les commandes sont adressées sous enveloppes bulles de marque Mail Lite. Photos supplémentaires sur simple demande. Réponses aux questions dans les 12h00. Merci



Détails sur le produit

  • Broché
  • Editeur : Skol Vreizh (9 novembre 2010)
  • Collection : LINGUISTIQUE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2915623732
  • ISBN-13: 978-2915623734
  • Dimensions du produit: 16 x 16 x 1 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (22 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 62.993 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

18 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par la mouette le 21 décembre 2010
Format: Broché Achat vérifié
Ce livre correspond à ce que je voulais et bretonne ou plutôt léonarde moi-même j'ai appris des choses!
A déguster avec un café, une crêpe,du beurre et un couteau pour manger avec!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par clara le 25 mars 2011
Format: Broché
Hervé Lossec nous livre ici non pas que des expressions traduites du breton et utilisées couramment en français, mais aussi l'histoire d'une langue. Cette langue apprise par mes parents avant le français a bercé mon enfance et ma jeunesse. De la même génération de l'auteur, ils parlaient breton devant nous pour s'entretenir de sujets d'adultes. Mais le cerveau à force d'être chatouillé par ces sonorités, les a comprises. Et, au bout de quelques sannées, nous étions capables de comprendre une conversation. Les carottes étaient cuites pour mes parents...
Quand nous nous disputions avec me saeurs, on nous disait d'arrêter de faire du reuz, qu'on était des tagnous ou des torr-penn. A l'école, on se moquait entre nous en faisant biz' à la carrotte. On faisait attention de tomber (et je le fais toujours..), on n'était jamais fâché avec son voisin ou rarement...
Sens être une bretonnante, j'emploie des bretonnismes couramment : prendre les ribines, hopopop. Et je crois que mon mari continuera toujours d'aller faire de l'essence. Que voulez-vous, on a ça dans nos gènes...
La preuve, cours d'anglais entre les fififilles. "Comment tu traduis maman est fatiguée ? Tu dois le savoir, elle le dit souvent. Ah oui, et ne me réponds pas : Mum is skuizh ! "
Sans honte mais avec fierté, je continuerai à utiliser des bretonnismes. Une façon pour moi de rendre aussi hommage et justice à mon père : pour chaque coup de règle reçu sur les doigts quand il parlait breton à l'école...
Un livre drôle et très instructif !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par majanissa TOP 1000 COMMENTATEURS le 15 février 2011
Format: Broché
Ne cherchez pas le mot "Bretonnisme" dans le dictionnaire, ça n'existe pas. Comme l'explique Hervé Lossec, il existe le "gallicisme, anglicisme, latinisme mais point de bretonnismes !" .

Alors bon comment ça, on ne parle pas bien la France en Bretagne? Et bien en effet, en lisant ce petit livre, je me suis rendue compte que le breton influençait fortement notre façon de parler et je ne m'étais jamais rendu compte que mon français comportant des erreurs grammaticales introduites par le breton. J'ai été ébahi d'apprendre à quel point je parlais mal le français ;).
Le livre regroupe également toute une série d'expressions, mots d'origine bretonne que l'on utilise dans la vie de tous les jours. Nous savions que le français avait emprunté des mots à l'anglais, à l'espagnol, à l'arabe mais vous découvrirez qu'en plus de volez nos recettes (pirates), les français nous volent également nos mots .
J'étais évidemment consciente d'utiliser du breton dans mon langage courant, par exemple les patates crignes ou Krichen pour Mr maja, grignouse, strouilhon, pegement.
Il y a d'autres mots que j'estimais français comme la cuche mais qui sont en fait d'origine bretonne. Et des tournures bretonnes en utilisant des mots français. Combien de fois je n'ai pas dit : "J'ai envoyé ça avec moi" au lieu de dire "j'ai amené ça avec moi". Je dis également souvent à ma fille, tu veux une paille pour boire avec? ou encore "j'ai mes parents à manger ce midi" et ainsi de suite.
Tant d'exemples dans ce petit livre fascinant et même des exercices pour apprendre à parler bien la France ;). Il est si passionnant qu'on ne s'étonne qu'il ait eu un si grand succès.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jord TOP 100 COMMENTATEURS le 3 mai 2014
Format: Broché
"Hervé Lossec" est un écrivain qui écrit à la fois en français et en breton né à Lesneven dans le Finistère.
Son livre "Les Bretonnismes", avec des illustrations collant très bien aux textes du caricaturiste inzinzacois "Joël Auvin", alias "Nono", a eu tellement de succès que la première édition s'est vendue à une vitesse affolante en 2009 qui a pris de court "Skol Vreizh", obligeant l'éditeur à en ressortir plusieurs autres exemplaires (cette édition bretonne à souvent le nez fin pour dégoter des futurs petits Best-Sellers). Et à peine ce petit livre écrit, il fut suivi un an plus tard par une suite intitulée "Les Bretonnismes de retour", un peu moins interressant.
Il ne m'a pas appris que je parlais mal le français en utilisant, ou même écrivant, des phrases avec une tournure grammaticale traduite mot à mot du breton, je le savais déjà pour avoir été souvent repris par mes camarades quand j'ai travaillé cinq ans à Paris. Par contre il m'a fait découvrir des bretonnismes d'autres régions dont j'ignorais l'existence ainsi que la présence de faux bretonnismes que je pensais être locaux mais dont l'emploi était attesté ailleurs que dans ma région: du genre "j'ai été" au lieu de "je suis allé".
Je comprends le succès vertigineux qu'a eu ce livre.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?