Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 6,02

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Les Couleurs de l'infamie [Broché]

Albert Cossery
4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
Prix : EUR 13,20 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mardi 5 août ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché EUR 13,20  

Description de l'ouvrage

12 octobre 1999 Littérature française/Joëlle Losfeld
Nouvelle édition en 2000
--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Les Couleurs de l'infamie + Mendiants et orgueilleux + Une ambition dans le désert
Prix pour les trois: EUR 39,00

Certains de ces articles seront expédiés plus tôt que les autres.

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Revue de presse

Après 15 ans de silence, Albert Cossery lance un dernier cri littéraire : "Les couleurs de l'infamie". Cettefois-ci, le recit prend place dans l'Egypte contemporaine, que Cossery décrit à merveille. Nous retrouvons le héros cossérien, lucide et maniant la dérision avec maestria : un journaliste censuré et sans le sou, qui décide d'habiter le mausolée de ses parents : "Après des années de séparation d'avec ses parents, Karamallah éprouvait le plaisir de se retrouver avec les siens, mais sans les différends et les altercations qui surgissent toujours dans toute réunion entre vivants."

Une partie du roman a donc lieu dans la Cité des Morts du Caire qui, suite à la crise du logement de cette ville tentaculaire, a été envahi par les sans-logis. Un petit arrangement avec les morts qui soulage tout le monde. Aux côtés de Karamallah, " ce prophète de la dérision qui vivait dans un cimetière " : Ossama, un jeune voleur plein d'avenir, qui s'habille comme les riches pour mieux les voler, et Nimr, son maître, qui penche plutôt pour la rapine traditionnelle en guenilles.

La rencontre de ses trois personnages donne à Cossery l'occasion de nous délecter de certaines pensées de haut vol, comme celle d'Ossama, qui analyse le larcin en tant que vertu patriotique, se hissant ainsi au rang de militant nationaliste : " J'ai le sentiment que par mon activité je contribue à la prospérité du pays, puisque je dépense l'argent subtilisé aux riches dans divers commerces qui sans moi et mes pareils iraient vers leur déclin. "

Ajoutez à cela un promoteur immobilier sans scrupules qui construit des "maisons jetables" - qui s'effondrent sur leurs habitants faute de béton -, et vous aurez un livre drôle et croustillant comme sait les écrire Cossery. -- Olivia Marsaud -- -- Afrik.com --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Quatrième de couverture

Un voleur habile, intelligent et ironique - de ceux qu'affectionne particulièrement Albert Cossery - trouve dans le portefeuille d'une crapule de promoteur une lettre qui prouve sa responsabilité dans l'effondrement d'un immeuble qui provoqua la mort de dizaines de pauvres gens. Aussitôt une association de voleurs philosophes met au point une stratégie pour faire passer l'envie aux escrocs officiels d'abuser de leur pouvoir.Après un silence d'une quinzaine d'années, Albert Cossery nous livre son dernier roman dont l'action se passe au Caire en partie dans la nécropole aménagée en lieu d'habitation. Tous les thèmes de prédilection d'Albert Cossery y sont abordés : haine des nantis, ironie à l'égard du pouvoir et désir de voir triompher les seuls êtres qui méritent sa considération : ceux qui ont compris que la vie était ailleurs que dans la possession de biens matériels.

Détails sur le produit

  • Broché: 142 pages
  • Editeur : Joëlle Losfeld; Édition : Editions Joelle Losfeld (12 octobre 1999)
  • Collection : Littérature française/Joëlle Losfeld
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2844120288
  • ISBN-13: 978-2844120281
  • Dimensions du produit: 22 x 15 x 1,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 144.727 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.7 étoiles sur 5
4.7 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une fable cocasse 11 juin 2009
Par NMK TOP 1000 COMMENTATEURS
Un jour, Ossama, petit voleur du Caire habillé comme un dandy pour mieux approcher les riches qu'il détrousse, dérobe un portefeuille dans lequel il découvre une lettre. Cette lettre est une trouvaille magnifique: elle implique un promoteur immobilier et le frère du ministre des Travaux Publics dans la construction d'un immeuble qui s'est effondré seulement trois mois après avoir été inauguré, tuant ainsi une cinquantaine de personnes. Comprenant qu'il tient une bombe entre ses mains mais ignorant comment la faire «correctement» exploser, Ossama se met à la recherche de son ancien maitre (j'entends par là "maitre dans le métier de voler"!), Nimr, afin de lui demander conseil.
Celui-ci le présente au lettré Karamallah qui vit dans la mausolée de ses parents dans la Cité des morts du Caire en attendant que «ses différents» avec le gouvernement «se diluent dans l'immense malheur universel». Or, Karamallah, dans sa sagesse, comprend que le «banditisme dans les hautes sphères d'une société est une péripétie admise dans tous les pays du monde» et que le peuple égyptien ne pensera même pas à condamner ces crapules puisqu'il est trop habitué à ce genre de faits-divers. Les trois compères philosophes décident donc par conséquent de mettre en place un stratagème pour utiliser cette lettre de la façon la plus ironique et distrayante possible, stratagème qui se moquera dans un éclat de rire final de la face corrompue du pouvoir.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 jubilatoire ! 2 août 2008
Par Djab
Format:Broché|Achat vérifié
un « petit » roman tel que je les aime : bien écrit, l'auteur nous emmène dans les ruelles du Caire et dans ce cimetière qui est, selon moi, l'un des endroits les plus fascinants de cette ville extraordinaire. Une peinture malheureusement réaliste de la société égyptienne contemporaine, la plume de l'auteur nous emporte dans un rire final libérateur.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Un plaisir inaltérable 9 janvier 2014
Par PHLD
Achat vérifié
Pour ceux qui n'ont jamais lu Cossery, je conseillerai ce petit ouvrage comme une première dose homéopathique! On est toujours charmé par les romans de Cossery! Charmé par cette langueur orientale qui nous remplit les narines de parfums épicés, mais aussi cette dérision qui fustige les puissants, menteurs, voleurs et vaniteux!
Et puis après vous lirez les autres car vous ne pourrez plus vous passer de cette écriture fluide, sans prétention, qui nous parle de la sagesse des humbles que l'occident a perdue!
Cossery est un grand écrivain qui est mort malheureusement trop méconnu !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?