Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les Droits de l'enfant Poche – 17 novembre 2002


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 17 novembre 2002
"Veuillez réessayer"
EUR 4,00 EUR 0,19

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Extrait

LE REFUS DES DISCRIMINATIONS

Article 2 : le droit à la non-discrimination
«Tous les droits énoncés par la Convention doivent t'être accordés, quelle que soit ton origine ou celle de tes parents, de même qu'à tous les autres enfants, filles et garçons.
«Les États ne doivent pas violer tes droits et doivent les faire respecter pour tous les enfants.»
Cet article reprend, en les appliquant aux enfants, les articles 1 et 7 de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 qui proclament l'égalité de tous les hommes à la naissance et devant la loi. Le concept de dignité est lié à celui de respect, respect de soi et respect des autres. Notre dignité d'être humain peut, en effet, être menacée à la fois par des violences physiques et par des atteintes morales et psychologiques.
En France, la dignité de chacun est garantie par la loi, c'est un droit mais aussi un devoir vis-à-vis de soi-même et vis-à-vis des autres. La non-discrimination est un principe inscrit dans le préambule de la Constitution et le racisme est considéré comme un délit. La loi protège les immigrés comme les étrangers qui sont victimes d'actes de xénophobie ou de racisme. La législation française est bâtie sur les grands textes fondateurs de la République comme les lois qui, à la fin du XIXe siècle, ont organisé l'école républicaine et sur une série de lois plus récentes comme celle du 1er juillet 1972 qui permet de réprimer des actes discriminatoires comme le refus de vendre ou de louer un appartement ou d'embaucher une personne pour des raisons raciales ou religieuses, ou la loi Gayssot de 1992 qui réprime les thèses négationnistes.
L'État a créé des services pour défendre les personnes qui s'estiment être victimes de discriminations. Le 16 mai 2000, il a mis en place un numéro vert, le 114. Les situations où les jeunes ressentent le plus les discriminations concernent surtout l'emploi, le logement et les relations avec la police. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Quatrième de couverture

La situation des enfants dans le monde reste une préoccupation majeure à l'aube du XXIe siècle.
La Convention internationale relative aux droits de l'enfant de 1989, publiée ici pour la première fois dans son intégralité, offre un repère indispensable à tous.
Françoise Martinetti, professeur agrégé d'histoire, nous propose une analyse neuve et abondamment documentée du texte simplifié des Droits de l'enfant, élaboré par l'Unicef.
Ses éclairages permettent d'apprécier ce que dit la loi et de faire le point sur la situation des enfants à différentes échelles, en France, en Europe et dans le monde, afin de confronter droit et réalité.


Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?