Les Enfants du plastique et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Commencez à lire Les Enfants du plastique sur votre Kindle en moins d'une minute.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Les Enfants du plastique [Poche]

Thomas Clément
4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 4,99  
Broché EUR 17,50  
Poche --  

Notre boutique Le Livre de Poche

Notre boutique Le Livre de Poche
Découvrez tous les livres de Poche dans notre boutique dédiée.

Description de l'ouvrage

2 décembre 2009 Littérature & Documents (Livre 31054)
" Le micro grésille, on entend la haine qui dégouline, on entend aussi le chanteur se rouler par terre en beuglant des insanités. Mes managers se regardent, ils ne savent pas trop comment réagir. Est-ce une blague, un test, une épreuve, une sorte de bizutage ? Le morceau se termine dans un larsen infâme. Mathilde est devenue blanche comme son chemisier de directrice commerciale. - On ne va pas produire ça, Franck !?! " Tout semble réussir à Franck Matalo, puissant P-DG d'Unique Musique France. Alors pourquoi décide-t-il, à la surprise générale, de lancer Intestin, un groupe de punk-rock déjanté et incontrôlable, véritable pavé dans l'univers culturel aseptisé de l'année 2010 ?

Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Poche: 248 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (2 décembre 2009)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253121789
  • ISBN-13: 978-2253121787
  • Dimensions du produit: 17,2 x 11 x 1,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 1.115.668 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
En découvrir plus
Concordance
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Faites lire ça à Pascal Nègre 7 février 2006
Format:Broché
Alors, très vite j'ai compris que j'avais entre les mains le bouquin que j'aurais voulu avoir écrit moi-même. Pour tout amateur de musique un peu obsessionnel, 'les enfants du plastique' ouvre un dialogue sur le ton du tutoiement direct. Comme dans le métier, finalement.
Le propos du roman est savoureux, l'anticipation fine et parfaitement crédible. On reconnaît une foule de personna(ges/ités) que l'on adore détester.
Les deux premiers tiers de l'ouvrage sont proprement jubilatoire, la montée en force de la tornade provoqué par Franck Matalo est délicieuse.
Le seul bémol restera à la conclusion. La fin de la descente aux enfers de Matalo n'est pas vraiment satisfaisante par trop d'évidences manichéennes. La dichotomie vrais/purs contre marchands fossoyeurs auraient pu être affinée.
Enfin, Thomas Clément n'est pas (encore) Norman Mailer, et la profondeur de son personnage principal peine s'imposer. Clément a peut-être faillit en voulant en faire trop. Décrire les désillusions d'un post-adolescent qui ne s'est vu abattre ses propres rêves en devenant adulte, crise d'un père, d'un mari (je reste évasif pour ne rien déflorer)... tout ça dans un premier roman, c'est très (trop?) ambitieux.
Reste un magistral démontage de l'industrie self-suffisante du disque et de son futur proche, fort vraisemblable.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 un roman d'anticipation qui change 17 avril 2009
Par Carmy
Format:Broché
puisqu'il touche au monde de l'industrie musicale, qui, dans ce livre, est totalement formaté. Une plume incisive, beaucoup d'humour - les membres du groupe ont beau être "too much", quand ils ouvrent la bouche, c'est vraiment un festival - bref, comme il a été dit précédemment, une fois commencé, impossible de le lâcher.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 avoine et son nourrissent le cheval d'orgueil 20 mars 2007
Format:Broché
Un individu arrivé au sommet de la gloire fut-elle recouverte d'or et de lumière, de paillette et d'audiovision internationalisée, n'en reste pas moins qu'un homme, piètre humanoïde respirant, mangeant, déféquant, avec ce qu'il a de plus humain, son jugement sur lui même, cette capacité d'auto réguler ses sentiments superficiels, cette sensation d'impuissance face aux pressions du caeur resté sensible.

Bardé fleur de cuir, chaîné de liens virtuel, customisé d'agencement hip-mobiles-top-instantanés, les fanfreluches superficielles ne parviennent pas à dissimuler son moi perpétuel. Franck Matalo conduit volontairement son convoi vers un précipice glauque inéluctable, tel l'égout débouche inévitablement dans la fosse septique. Rien ne peut réveiller en lui cette part d'espérance tant qu'il n'aura pas accompli le deuil de son amour défunt. Le travail est long, nécessaire, et passe parfois, comme dans ce roman, par des frasques divagatrices tragiques. C'est beau la délivrance.

Ce roman respire, vit, pulse, vibre. L'écriture agréable me plonge dans un univers rock-n'rollesque inconnu, bien « torché » (rapport au groupe acclamé par les moutons). L'intrigue révèle une surprise sur la qualité musicale de l'auteur.

J'ai peur toutefois que cet auteur qui critique les goûts des jeunes, influencés par les médias, soit à son tour déjà dépassé et ne devienne vite un vieux ringard, obstinément tourné vers le passé.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent ! 19 juillet 2006
Format:Broché
Thomas Clément signe ici un premier roman qui "tient la route". Franck Matalo devient ce compagnon de route qui souhaite mettre en échec sa vie, se suicider professionnellement, mais à qui tout réussit. Même lorsqu'il lance le groupe Instestin, qui cumule les "pires" et qui transpire la nullité. Rien n'y fait, tout ce que touche Franck -vie de couple mise à part- se transforme en or.

Critique assez intéressante d'un futur proche toutefois peu probable, notament sur le plan des méthodes de production des années 2010, Les enfants du plastique nous amène à une reflexion qui n'est pas inutile sur nos valeurs morales et les évolutions de la société qui consomme la culture comme n'importe quel autre bien. Il y est même question de l'éradication du peer-to-peer, partage illégal de fichier sur internet, qui aurait, en 2010, été stoppé ! C'est dire le style SF de l'ouvrage :)

Le livre est bien écrit, le style est fluide et le ton pertinant. J'ai beaucoup aimé, même les passages les plus trashs qui pourront, j'en suis sûr, vous perturber. Je vous le conseillerais, ça se lit vite, c'est un roman sympa et agréable. Suffisamment bien pour m'avoir donné envie d'écrire un billet pour vous le dire !
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?