undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

6
4,3 sur 5 étoiles
Les Hauts de Hurlevent
Format: BrochéModifier
Prix:9,95 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 novembre 2012
La version abrégée permet aux collégiens qui ne sont pas forcément de grands littéraires, d'aborder ce livre et de le comprendre, malgré de nombreux personnages;
En tant qu'adulte j'ai également apprécié, mais j'avoue avoir préféré la version normale, car je suis une lectrice avertie.
A recommander pour les collégiens en classe de 3ème ou pour les lycéens qui aiment lire, car sinon ils risquent d'abandonner rapidement. C'est une bonne version pour établir une fiche lecture .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce roman n'est pas une histoire d'amour ; ce n'est pas une histoire de vengeance ; ce n'est pas un livre romantique. La «lecture sociale» veut en faire la revanche de l'orphelin opprimé sur la bourgeoisie rurale installée ; tel n'est, à l'évidence, pas le cas non plus...
Ce roman est un livre sur le mal.
C'est aussi un livre sur la contagion du mal, sa fascination, son emprise, sa puissance, ses dégâts...
On n'est guère étonné qu'Émilie Brontë ait été fille de pasteur. Son discernement non seulement psychologique mais « spirituel » est remarquable. D'où un roman sans faille, implacable et exhaustif.
Catherine et Heathcliff ne s'aiment pas d'amour; ce sont des âmes sœurs (« Il est plus moi-même que je ne le suis ») : l'ego de caprices (« 'j'essaierai de briser leurs coeurs en brisant le mien... ») et l'ego de domination (« je le tiens mieux que ne me tenait son coquin de père, et je l'ai fait descendre plus bas »)...
Il est trop facile de mettre le comportement d'Heathcliff sur le compte d'une revanche alors qu'il est l'expression mécanique et implacable du mal qui réside en lui. Au demeurant, il est clair que sa démarche ne relève pas simplement d'une revanche ou d'une vengeance et ne se limite à l'évidence pas à l'être qui l'a délaissé (et qui en avait d'ailleurs parfaitement le droit). Elle ne commence pas non plus à partir de ce moment-là ; l'épisode des deux poulains est déjà parfaitement révélateur de la nature d'Heathcliff et ne ressortit en rien au choix postérieur de Catherine... S'en prendre aux enfants et pendre lentement la chienne d'Isabella ne s'inscrit pas simplement dans une démarche de vengeance ; c'est le choix du mal, l'engagement délibéré dans le libre cours d'une nature mauvaise.
C'est là la grande force de ce roman, son originalité aussi : loin de retracer seulement le scénario d'un amour déçu et de sa vengeance, il nous relate, dans une description psychologique non seulement fine mais presque imperceptible, et certes, principalement à l'occasion d'un amour déçu et de sa vengeance, l'essence mauvaise qui habite certains êtres.
Évidemment, nous préférerions le nier ou l'occulter ; il est plus confortable de s'abriter derrière le concept de Rousseau : l'homme est bon, c'est la société qui le déprave...
Emily Brontë, elle, ne concède rien à la facilité.
Heathcliff finira « habité», ayant, au bout du compte, fait, spirituellement, son entrée dans le monde du mal. Mais les enfants de l'ego et de la lâcheté, délivrés de l'emprise dudit Heathcliff, laisseront poindre l'Amour. Non l'amour passion, de l'ego, mais l'Amour don, de l'humilité, apprise par l'humiliation subie...
Ce livre est prenant et passionnant. Il n'est pas spécialement plaisant et ne m'a pas spécialement plu. Pour autant, c'est juste un chef-d'oeuvre...

La présente édition est remarquable. Elle permet de lire, dans leur substantifique moelle, des romans dont le tribut à leur époque est une longueur peu nécessaire. A moins que vous ne soyez sur terre pour lire des pages et des pages, les classiques abrégés sont pour vous. J'y ai notamment relu le Père Goriot et découvert Les Chouans de Balzac. J'avais déjà lu, par ailleurs, une bonne demi-douzaine de Balzac et, récemment, la Duchesse de Langeais. La lecture de Balzac en abrégé m'a non seulement fait pleinement retrouvé le goût, la force et l'écriture de Balzac mais en a même fait ressortir la quintessence...
Je vous conseille notamment Moby Dick (plus de 750 pages sinon) et L'homme qui rit de Victor Hugo. Bonne lecture utile !
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 juillet 2011
Magnifique. Sans repère de temps, de lieu ou d'époque, on ressent bien les relations dans un voisinage restreint et toute la fantastique passion amoureuse. Tant les détails et la façons d'amener le sujet...passionnant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 9 février 2013
format tres pratique et jolie couverture
les hauts du hurlevent sont un classique de la littérature anglaise a lire absolument
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 19 février 2012
livraison rapide livre tout neuf en super état .
c'est bien la commande passé le titre l'auteur pas d'erreur .
merci
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Grâce à la Bibliothèque du collectionneur, je continue mon exploration des classiques de la littérature anglaise.

Après Charlotte, me voici donc aux prises avec sa soeur Emily.

J'avoue avoir eu du mal à entrer dans l'histoire... Il m'a bien fallu arriver au quart du livre pour vraiment m'imprégner. J'étais au tout début un peu perdue, ne comprenant pas forcément où l'auteur voulait en arriver, me mélangeant un peu les pinceaux avec le nom des personnages (je ne sais pas vous mais moi, c'est quelque chose qui m'arrive souvent avec les romans anglophones). Et puis, au fil des pages, je me suis laissée prendre par cette histoire faite d'amour, de haine, de vengeance, de rancune. Emily Brontë arrive d'une manière magistrale à dépeindre les émotions humaines les plus intenses. Vous avez bien et bel affaire ici à un chef d'oeuvre!
M. Lockwood a envie de s'isoler de la société à laquelle il appartient. C'est pourquoi il vient de louer Thrushcross Grange, une imposante propriété située dans un coin désolé du nord de l'Angleterre. Il compte y passer quelques mois et, afin d'être immédiatement en bons termes avec son propriétaire, un certain M. Heathcliff, il décide d'aller le saluer chez lui, à Hurlevent. Mais Lockwood ne reçoit pas l'accueil escompté. En fait, il a plutôt l'impression que sa présence dérange les habitants de l'étrange demeure.Pas découragé pour autant, Lockwood décide de rendre une seconde visite à Heathcliff. Malheureusement pour notre brave héros, une tempête de neige l'empêche de quitter Hurlevent où il doit passer une nuit qu'il n'oubliera sans doute jamais…
Lockwood fait un rêve dans lequel un fantôme, celui de la propriétaire de la chambre où on l'a logé, une certaine Catherine Earnshaw tente de pénétrer dans la pièce en brisant la fenêtre. Cette aventure semble bouleverser Heathcliff quand Lockwood la lui relate... De retour dans sa location, Lockwood désire en apprendre plus sur son étrange propriétaire et sur la mystérieuse Catherine. Et, justement, Ellen Dean, sa gouvernante, connaît tout ce beau monde depuis sa plus tendre enfance, puisqu'elle a été élevée à Hurlevent avec Heathcliff, Catherine et Hindley, le frère de cette dernière. Priée de raconter tout ce qu'elle sait de cette étrange famille, Mrs Dean se lance dans un récit où la passion le dispute au surnaturel. Voici le point de départ.

Heathcliff fut recueilli par le vieux M. Earnshaw lorsqu'il était encore et ramené à Hurlevent. Il est très mal accueilli par Hindley et ces deux-là se détesteront toute leur vie. En revanche, il s'entend vite très bien avec Catherine qui, à son contact, devient une véritable sauvageonne. Et, alors qu'ils grandissent, cette belle amitié se transforme en passion dévorante...

Ces deux-là se sont aimés très fort, trop fort même et le feu de leur passion mutuelle les a détruits. Il a consumé les forces physiques de Catherine, l'a réduite à l'ombre d'elle-même et a fini par la tuer. Heathcliff, quant à lui, en est devenu fou. Furieux d'être séparé de Catherine par le mariage de celle-ci avec le jeune Linton, d'abord et par la mort ensuite, Heathcliff donne l'impression d'avoir perdu la tête le soir même du décès de Catherine. S'il a survécu physiquement à sa bien-aimée, il est néanmoins mort en même temps qu'elle et le monde des vivants l'importe peu…
J’arrête là ne voulant pas vous gâcher le plaisir de découvrir ce roman absolument fabuleux.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Les Hauts de Hurle-Vent
Les Hauts de Hurle-Vent de Emily Brontë (Poche - 1 juillet 1974)
EUR 5,60

Hurlevent
Hurlevent de Emily Brontë (Broché - 3 mars 2005)
EUR 7,00

Les Hauts de Hurle-vent
Les Hauts de Hurle-vent de Emily Brontë (Broché - 18 juillet 2014)
EUR 9,71