undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles11
4,5 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 mars 2013
Je ne vais pas partir sur une analyse de l oeuvre, je ne pense pas que c est utile. Juste quelques renseignement sur CE produit car cette page Amazon est vraiment mal fait.
L apercu du livre est en anglais, or il est bien en francais si vous le commandez.
De plus, il contient les 3 premiers livres, c est a dire le Tome I : Fantine, Tome II : Cosette et Tome III : Marius.
Je ne sais pas pourquoi il n y a pas ces precisions dans la description, on a l impression d acheter uniquement le tome 1... j espere que ca aidera quelqu'un.
0Commentaire|24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 3 juillet 2012
`Les misérables' ont 150 ans ! En effet, la première édition date de 1862.

L'oeuvre compte environ 1500 pages, 5 parties : Fantine, Cosette, Marius, L'idylle rue Plumet et l'épopée rue Saint-Denis, et Jean VALJEAN ; pour une histoire qui s'étale sur une vingtaine d'années.
Un héros, Jean VALJEAN, va côtoyer de nombreux personnages, qui vont déterminer son existence comme il va bouleverser la leur.

En outre, la bataille de Waterloo, le couvent du Petit-Picpus à Paris, ou la révolution de juillet 1830 sont l'occasion pour l'auteur de se livrer à de longues digressions détaillées, pour des conclusions historique, philosophique ou politique.

Les suppléments de l'édition POCKET en 3 volumes contiennent, en plus d'une préface et de brefs commentaires en bas de page (le plus souvent la traduction de locutions latines), une 6ème partie composée d'extraits - analysés - représentatifs de l'oeuvre (18 pages), et d'un dossier historique et littéraire (126 pages).

Véritable livre-somme du XIXème siècle en France, ce roman est désormais une référence pour moi.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2013
Me vient l'idée de lire les Misérables, enfin, à 48 ans, va savoir pourquoi. Je vais donc sur mon site de commerce en ligne préféré (Amazon) et passe 1/4 d'heure à comprendre comment trouver le texte intégral en poche (non sans faire un détour par le site Folio pour être tout à fait sûr). Finalement je me rends compte que seul le tome 2 est disponible (plus que 10 exemplaires!), c'est tout de même étrange de vouloir acheter le tome 2 sans le tome 1. Et tout à coup me prend l'envie d'ouvrir une porte et d'entrer dans une petite librairie, d'y trouver quelqu'un de disponible et passionné à qui je pourrais parler, de sentir l'odeur du papier, et de bien d'autres choses encore dont je serais bien incapable de parler. C'est ce que je vais faire. Merci Victor.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'immensité convient au monde hugolien. Immense, ce chef d'oeuvre de la Littérature au style lyrique, exalté, sublime à force de se placer au-delà de toutes les conventions d'écriture et de narration. Mettez en regard le terrible monde balzacien (et Dieu sait si Balzac est grand), étriqué, petit, aveuglé par la soif du gain, le magnifique monde stylistique de Flaubert (et personne ne peut s'aligner sur la magnificence stylistique de Flaubert-relisez l'Education Sentimentale cet invraisemblable roman qui ne raconte rien, dont la Force réside toute entière dans le Style), le sublime monde ciselé de Stendhal (Fabrice Del Dongo dans la Chartreuse), le monde torrentiel et social de ce géant qu'était Emile Zola (Les Rougon-Macquart, cette terrible fresque déterministe du III ème Empire) et enfin, ce monde physique sensuel, physique et desespéré de Maupassant (relisez l'implacable arrivisme de Duroy dans "Bel-Ami", ressentez la sensualité des pages à fleur de peau d'une peau brulée par le soleil de la Méditerrannée dans "Sur l'eau") et voyez ce qu'a d'unique le monde Hugolien, ce Souffle venu du Grand Large, le Ton prophétique de cet homme qui aimait l'Humanité, cette Fraternité pour tout ce qui souffre en ce bas monde. C'est une sorte de Jupiter tonnant bienveillant, de Dieu d'attention et de bonté, de Frère de Compassion, que ce superbe écrivain.

Et puis, il y a des figures humaines élevées au rang de symbole, Javert, l'homme de l'Ordre perdu quand l'Homme de L'Ombre le sauve, détruisant toutes les valeurs auquel il croyait, Fantine, Figure de misère et de Douceur opprimée, Cosette, cette enfance perdue, malmenée, abaissée, Thénardier, l'Infamie faite bipède (lisez ce Waterloo vu par Thénardier...On est loin de Fabrice ou de "Waterloo, Waterloo, morne plaine ...et du "Et la Garde Impériale entra dans la fournaise"), Marius,L'Espérance incarnée dans la Foi Républicaine, et surtout, surtout, survolant comme un Aigle tout cet univers, la sublime figure de Jean Valjean, bagnard engoncé dans sa perte, racheté par l'Eveque de Digne et se hissant au niveau du rang inégalé de Juste.

Oui, Hugo est Grand, et ce qu'il nous reste de lui, c'est ce Souffle qui fait des Misérables un livre à part, unique et intemporel.
0Commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 septembre 2008
Le roman montre à travers les personnages principaux le reflet de la situation sociale en France au début du 19ème siècle. Survivre est très dur pour les moins biens lotis, de fait qu'un petit vol (d'un pain ou de quelques pommes pour avoir à manger) est puni gravement. Une fois prisonnier, cette image est collée au personnage pour le reste de sa vie. Les gens sont vite catalogués par leur rang social.

On découvre plusieurs personnages, qui représentent particulièrement le bon (Jean Valjean, Fantine, l'évêque Myriel) voire le méchant côté de l'humanité (les Thénardier, Javert).

Un classique passionnant qui reste toujours d'actualité.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 décembre 2004
Si je devais partir sur une île désterte, c'est sans aucun doutes Les Misérables que j'emporterais avec moi! J'en suis à ma cinquième lecture de ce livre depuis l'âge de quinze ans et à chaque étape de ma vie j'en découvre une nouvelle dimension tant il est complexe et dense. L'histoire est si prenante qu'on ne peut pas le lâcher, et les personnages sont si vivants qu'ils font presque partie de la famille. HEUREUSEMENT qu'il est si épais!!!
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juillet 2013
L'écriture d'Hugo est toujours aussi agréable et on reste baba devant ce chef-d'oeuvre du XIXè siècle !
Très bonne lecture !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 25 novembre 2007
Après avoir vu plusieurs adaptations cinématographiques et lu quelques éditions en extrait des "Misérables", je me suis plongée dans l'oeuvre intégrale avec une certaine appréhension au vu des 1800 pages à parcourir: crainte des longues digressions et d'une intrigue interminable.
Ce chef-d'oeuvre n'a pourtant aucun de ces défauts. J'ai bu les paroles de cet écrivain de talent avec un immense plaisir. Ses images, sa capacité à capter avec autant de vérité l'âme humaine bouleversent. Ce roman historique, psychologique, social et engagé est complet. Victor Hugo a mis près de 20 ans à le mûrir et à l'enfanter. C'est une réussite !
Il parle de la guerre de Waterloo avec une grande précision, mais aussi de l'insurrection de 1832, sans oublier le « Paris occulte » du XIXème siècle, ses égouts que Jean Valjean arpente pour sauver malgré lui, Marius, l'amant de Cosette, dans un ultime acte de foi, de sacrifice et d'amour.
Ses portraits sont également époustouflants, ceux de la prostituée et mère Fantine, pourtant symbole d'innocence ou de sa fille Cosette, livrée aux abominables Thénardier, cupides et profondément misérables.
Mais ce roman est avant tout la narration du rachat de Jean Valjean, perpétuellement traqué pour avoir volé un pain, avoir fui les galères et n'avoir pas rendu la pièce du petit Gervais. S'ensuit une interrogation profonde sur la justice humaine. Pourquoi, après avoir purgé sa peine, doit-on être continuellement traqué et regardé comme un criminel ? Hugo ne peut retenir ses quelques paroles : "Libération n'est pas délivrance. On sort du bagne, mais non de la condamnation".
Profondément engagé, l'écrivain se bat pour une société meilleure, plus égalitaire et plus humaine. A travers l'exemple de Fantine, femme humiliée ou de Gavroche, gamin de Paris, abandonné par les Thénardier ses parents, Victor Hugo prône les valeurs du socialisme, en refusant le communisme ("Le partage égal tue l'émulation") : "La philosophie sociale est essentiellement une science de la paix.(...) Elle procède par voie de réduction, retranchant de tout la haine". Il lutte pour une société de droit où l'ignorance sera bannie et l'enseignement donné à tous. L'égalité commence pour lui par l'éducation du peuple.
Mais aucun récit ou aucun avis ne peut résumer toute la saveur de ce roman, son souffle et sa grandeur. Laissons donc la parole au divin Hugo : "L'amour est une respiration céleste de l'air du paradis".
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ben oui, on peut aussi être fasciné par un classique de la littérature française ! Je dois dire que je suis bien content de n'avoir pas lu celui-ci durant mes études, vu le talent qu'ont nombre de profs de français pour dégoûter les élèves des livres qu'ils "étudient" !

Les Misérables, pour moi, c'est le cheminement d'une âme depuis l'obscurité la plus ténébreuse jusqu'à la lumière. Une âme touchée par la grâce, à travers un évêque dont le portrait détaillé occupe plus de 100 pages du livre, afin de donner à sa rencontre avec Jean Valjean toute la mesure nécessaire. Une œuvre magnifique.

Note : quand se décidera-t-on à faire lire aux lycéens les premiers poèmes des Contemplations, merveilleusement printaniers, pleins de jeunes amours et de romantisme, plutôt que de leur soumettre ceux écrits après le décès de sa fille, empreints de tant de douleurs ?...
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 septembre 2014
Ce livre contient Fantine, Cosette et Marius alors que je n'avais besoin que de Fantine.
Dommage que ce ne soit pas indiqué dans le descriptif.
Tous les descriptifs des livres sont trop succincts, on manque d'informations.
La prochaine fois, j'irai en magasin.

Les délais annoncés sont fantaisistes : Commande du 10 septembre, délai annoncé 1er octobre, puis 19 septembre et en fait, livraison le 18 septembre...
Le mode de livraison "rapide" de l'est pas vraiment, même s'il s'est amélioré !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,90 €