undrgrnd ValentinB Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Commencez à lire Les Misérables tome 1 (Classiques t. 9633) sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible
 

Les Misérables tome 1 (Classiques t. 9633) [Format Kindle]

Victor Hugo , Nicole Savy , Guy Rosa
4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)

Prix livre imprimé : EUR 6,90
Prix Kindle : EUR 6,49 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Économisez : EUR 0,41 (6%)
Le prix Kindle a été fixé par l'éditeur

App de lecture Kindle gratuite Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 6,49  
Broché --  
Poche EUR 6,90  
Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !




Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .

Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté

Cette fonction d'achat continuera à charger les articles. Pour naviguer hors de ce carrousel, veuillez utiliser votre touche de raccourci d'en-tête pour naviguer vers l'en-tête précédente ou suivante.

Descriptions du produit

Amazon.fr

C'est un tel classique qu'on a toujours l'impression de l'avoir déjà lu... ou vu : avec Michel Bouquet dans le rôle de Javert, ou bien Depardieu. Relire donc Les Misérables, publié par Victor Hugo en 1862, offre le plaisir de la reconnaissance et du recommencement. Toujours on sera emporté par la tension romanesque du livre, ses figures inoubliables, ses langues multiples - n'oublions pas que Hugo est le premier à introduire l'argot et la langue populaire dans le français écrit -, ses histoires et son temps. De la récidive malheureuse de Jean Valjean, frais libéré du bagne, à sa progressive rédemption, de l'enfance désastreuse de Cosette à son idylle avec Marius, de la figure sacrificielle de Fantine aux personnages sinistres de Thénardier et de Javert, le roman propose une belle leçon d'humanité vivante. "Je viens détruire la fatalité humaine, écrit Hugo, je condamne l'esclavage, je chasse la misère, j'enseigne l'ignorance, je traite la maladie, j'éclaire la nuit, je hais la haine. Voilà ce que je suis et voilà pourquoi j'ai fait Les Misérables." Un plaisir de lecture qui se poursuit par le volume 2. --Céline Darner

Présentation de l'éditeur

Edition enrichie (préface et notes)

Tant qu’il existera, par le fait des lois et des mœurs, une damnation sociale créant artificiellement, en pleine civilisation, des enfers, et compliquant d’une fatalité humaine la destinée qui est divine ; tant que les trois problèmes du siècle, la dégradation de l’homme par le prolétariat, la déchéance de la femme par la faim, l’atrophie de l’enfant par la nuit, ne seront pas résolus ; tant que, dans de certaines régions, l’asphyxie sociale sera possible ; en d’autres termes, et à un point de vue plus étendu encore, tant qu’il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourront ne pas être inutiles.
Hauteville-House, 1er janvier 1862.
Victor Hugo.

Présentation et notes de Guy Rosa.

Commentaires de Nicole Savy.

 


Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1640 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 941 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (25 mai 2012)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B0093KEI9W
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Non activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°124.939 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)

En savoir plus sur l'auteur

Né le 26 février 1802 et mort le 22 mai 1885, est un poète, dramaturge et prosateur romantique considéré comme l'un des plus importants écrivains de langue française. Il est aussi une personnalité politique et un intellectuel engagé qui a joué un rôle majeur dans l'histoire du XIXe siècle.

Il est poète lyrique avec des recueils comme Odes et Ballades (1826), Les Feuilles d'automne (1831) ou Les Contemplations (1856), mais il est aussi poète engagé contre Napoléon III dans Les Châtiments (1853) ou encore poète épique avec La Légende des siècles (1859 et 1877).

Il est également un romancier du peuple qui rencontre un grand succès populaire avec notamment Notre-Dame de Paris (1831), et plus encore avec Les Misérables (1862). Au théâtre, il expose sa théorie du drame romantique dans sa préface de Cromwell en 1827 et l'illustre principalement avec Hernani en 1830 et Ruy Blas en 1838, mais aussi Lucrèce Borgia et Le Roi s'amuse.

Son œuvre multiple comprend aussi des discours politiques à la Chambre des pairs, à l'Assemblée constituante et à l'Assemblée législative, notamment sur la peine de mort, l'école ou l'Europe, des récits de voyages (Le Rhin, 1842, ou Choses vues, posthumes, 1887 et 1890), et une correspondance abondante.

Ses choix, à la fois moraux et politiques, durant la deuxième partie de sa vie, et son œuvre hors du commun ont fait de lui un personnage emblématique, que la Troisième République a honoré à sa mort le 22 mai 1885 par des funérailles nationales, qui ont accompagné le transfert de sa dépouille au Panthéon de Paris, le 31 mai 1885.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
4.3 étoiles sur 5
Meilleurs commentaires des clients
73 internautes sur 78 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LES COMMENTAIRES ASSASSINS 28 juin 2009
Par X Darracq
Format:Poche
Ce livre est évidemment un chef-d'œuvre. Lisez-le.

Cependant, il est encore des gens qui n'ont pas une seule fois visionné les diverses adaptations cinématographiques de ce roman et ignorent ainsi l'histoire et ses protagonistes. Alors, là, ATTENTION ! les commentaires de monsieur Guy Rosa (professeur à Paris VII - Denis Diderot) peuvent vous en POURRIR la lecture !
La prose de ce monsieur, qui a l'impudence de squatter les bas de pages, se venge du trop de talent de monsieur Hugo et si certaines de ses interventions peuvent être utiles et instructives (précisions historiques) la plupart s'avèrent dispensables, au pire détestables : paraphrases pédantes du texte original qui prennent le lecteur pour une andouille, interprétation personnelle des intentions de l'auteur ; le sommet de l'ineptie et de l'injure à l'auteur (et à l'intelligence du lecteur) étant quand cet monsieur s'autorise à DÉFLORER L'INTRIGUE et les événements ou personnages à venir !
Cela vous paraît incroyable ? impossible chez une personne d'une si grande intelligence, d'une si grande érudition ?
Tenez, un exemple parmi tant d'autres : page 529, un bébé pleure ; Hugo se garde bien d'en préciser l'identité. Eh bien figurez-vous que dans son annotation de bas de page, ce M. Guy Rosa (Porichinelle le maudisse !), va carrément la dévoiler ! Je cite : "cette traduction (...) salue l'entrée en scène de ******** " !
Ce *******, est un personnage important qui ne réapparaîtra dans le roman que quelques 300 pages plus tard (page 818) !
Hugo voulait nous faire un coup de théatre, M.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Signaler un abus
29 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Stéphane
Format:Poche
Ce commentaire se réfère à l'édition "Le livre de Poche" en 2 volumes.

Nous avons là le roman-siècle par excellence. C'est le roman de tout le XIX° siècle : la grandeur d'âme, la misère, les affres de la conscience, la beauté absolue, la laideur non moins absolue, le Roi, l'Empereur, le soldat, le courage, l'espoir.
Le grand, le sublime, cotoie le petit, l'affreux.
Nous avons là un roman total, qui a su capter le monde qui lui était contemporain. Lisez, relisez ces pages intemporelles, qui résonnent toujours à nos oreilles en ce début de siècle. Finalement, les choses changent, le contexte est différent, mais les hommes ne sont ils pas les mêmes?
Je ne reviendrai pas sur cet ouvrage, à lire bien évidemment, même si sa longueur peut en rebuter plus d'un... Ce n'est pas un classique pour rien! Ce n'est pas un des romans français les plus lus au monde pour rien!

Par contre, et cela a été dit de façon très juste dans un des commentaires précedents: LES NOTES DE BAS DE PAGE SONT ASSASSINES. Le personne qui les a écrites, visiblement imbu de sa science et de sa connaissance de l'oeuvre de Hugo, se moque complètement du lecteur qui découvre cette oeuvre. Quel mépris absolu! L'auteur de ces commentaires se permet de dévoiler la suite de l'intrigue avec une suffisance renversante : dès les premiers chapitres, on sait que tel ou tel personnage va mourir à la fin.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Signaler un abus
17 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Méfiez-vous de notes de bas 21 février 2012
Par George D
Format:Poche
Bonjour,

Au lieu d'écrire du contenu du livre qui est incontestable, je voudrais alertir les lecteurs d'éviter lire si possible les notes de bas de page du fait que quelques-unes dénoncent l'évolution de l'intrigue même du dénouement du roman. Je le considère comme une outrage envers cette oeuvre emblématique de Victor Hugo.

Merci!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Signaler un abus
Vous voulez voir plus de commentaires sur cet article ?
Ces commentaires ont-ils été utiles ?   Dites-le-nous

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique