Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les Nus et les Morts Relié – 9 juin 1950


Voir les 14 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Cuir/luxe
"Veuillez réessayer"
EUR 57,50
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 13,48
Relié, 9 juin 1950
EUR 38,00 EUR 15,99
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 3,49
Cartonné
"Veuillez réessayer"
EUR 12,00

Il y a une édition plus récente de cet article:

Les Nus et les Morts
EUR 26,40
(6)
En stock.

bonnes résolutions 2015 bonnes résolutions 2015

--Ce texte fait référence à l'édition Broché.

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Provocateur, iconoclaste, talentueux, Norman Mailer a été l'un des enfants terribles de la littérature américaine tout comme l'observateur subversif d'un pays dont il n'a cessé de condamner les dérives. Lorsqu'il publie Les Nus et les Morts en 1948, il n'a que vingt-cinq ans mais a déjà vécu l'expérience de la guerre. Traduit en 25 langues, ce récit fulgurant de réalisme et de révolte, qui met en scène des hommes envoyés en mission derrière les lignes japonaises pour conquérir une petite île du Pacifique Sud, connaît un retentissement immédiat. Couronné par le prix Pulitzer, il marque l'entrée en littérature mais aussi dans la légende d'un des plus grands romanciers américains. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Quatrième de couverture

Dans ce roman, un des meilleurs qui aient été écrits sur la seconde guerre mondiale, Norman Mailer nous montre l'horreur, la futilité et la vanité de la guerre. Un peloton de soldats américains débarque à Anopopéi, île du Pacifique. Les Japonais défendent l'île et c'est l'invasion, la longue bataille, la souffrance et la mort qui guette à chaque pas. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.


Détails sur le produit

  • Relié: 664 pages
  • Editeur : Albin Michel (9 juin 1950)
  • Collection : Litt.Generale
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2226021604
  • ISBN-13: 978-2226021601
  • Dimensions du produit: 20 x 12,8 x 4,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 823.324 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par fawnes le 28 avril 2007
Format: Relié
La guerre est toujours un moment de vérité. Mailer (c'est son premier grand texte) nous donne à voir une espèce de microcosme des Etats-Unis, dans une situation extrême où les solidarités sont dictées par un simple calcul de survie, où l'on se trouve à l'exact antipode de ce qui s'appela jadis "esprit chevaleresque"; où la guerre, dans sa grossièreté, agit comme un extraordinaire révélateur de la grossièreté des hommes, avec certaines caractéristiques propres à ce pays déconcertant qu'est "l'Amérique". Terriblement marqué par son expérience personnelle de la guerre, Mailer se livrait ici, c'est probable, à un exercice de catharsis, mais non exclusif d'une réflexion sur l'identité américaine, ni d'une autre plus profonde et plus grave sur les ténèbres de l'humanité.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par ben.chauve le 25 février 2004
Format: Relié
Recit de guerre nous plongeant dans l'intimite de quelques GIs ou les relations personnelles sont dissequees avec merveille par l'auteur. Ce livre denonce la guerre en general et la hierarchie militaire en particulier. Les personnages sont tres attachants et interessants grace en particulier aux biographies. Et les exploits guerriers sont superbement decrits. Bref un roman interessant a tout point de vue.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gerard Müller TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE le 23 janvier 2012
Format: Broché Achat vérifié
Les nus et les morts / Norman Mailer/
L'action de ce roman touffu et très long, au réalisme saisissant, le premier de Norman Mailer, paru en 1950, se déroule durant la seconde guerre mondiale dans le Pacifique Sud. L'auteur fut lui-même soldat lors de cette bataille contre les japonais pour la prise de l'île d'Anopopéi. Il évoque non seulement les faits de guerre et leur horreur mais encore et surtout le quotidien de tous ces hommes ordinaires avant qu'ils ne partent à la guerre et leurs terribles souffrances et leurs terreurs durant la guerre elle-même, avec un souci surprenant du détail. C'est un récit d'hommes. C'est un livre de guerre, mais qui parle surtout des hommes.
J'ai été particulièrement marqué dans la première partie par la description du champ de bataille après l'assaut initial qui décima les troupes japonaises. La ballade macabre de quelques soldats parmi les carcasses métalliques et humaines et d'un réalisme frappant et terrifiant.
Quelques phrases clefs dans la bouche du général Cummings dès le début : « Peu importe le type d'homme que vous me confiez ; il suffit que je l'aie assez longtemps sous mes ordres pour le frapper de crainte. Chaque fois que l'on commet dans l'armée ce que vous appelez une injustice, le soldat qui en pâtit se fait peu à peu à l'idée de sa propre infériorité' Une armée fonctionne d'autant mieux que vous craignez vos supérieurs et que vous méprisez vos subordonnés' Dans l'armée, le concept de la personnalité, de l'individualité, n'est qu'un obstacle. » C'est net et clair.
Lire la suite ›
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?