undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles11
4,5 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:24,99 €+ 2,79 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1983. Un Français de 18 ans, Ariel Brenner, réussit un concours pour rentrer au Mossad, les services secrets israéliens. Devenu espion pour Israël, il ne reverra sa famille que 4 ans plus tard, après la perte de beaucoup d’illusions.

Ce long film de 2h30 est découpé en trois parties : la formation d’Ariel au Mossad donne un aperçu des méthodes de recrutement et d'entraînement des services secrets modernes. Suivent alors deux missions auxquelles participe Ariel, qui sont inspirées de deux affaires réelles : la destruction de la centrale atomique d’Osirak (1981) et la trahison au profit d’Israël de Jonathan Pollard, un agent américain de la NSA.

Autant le dire tout de suite, on est loin ici de James Bond et de Nikita. Bien que l’intrigue soit romancée, il y a de la part d’Eric Rochant une volonté de réalisme proche notamment du cinéma de Melville. Le rythme du film est lent, la tension est constante et au-dessus du film plane un concept terrible jamais énoncé : la raison d’état. Le Mossad est-il présenté de façon fantasmée, caricaturale ? Ce n’est pas ce qu’en dit Frédéric Encel, un Docteur en géopolitique, lors d’un entretien passionnant de 20 mn, présent dans les suppléments. En plus des scènes coupées, d’un intérêt inégal, on trouve sur ce deuxième DVD un documentaire de 52 mn auquel participent le producteur, le réalisateur et les principaux acteurs du film.

Les acteurs, justement, sont remarquables : ils contribuent, par leur jeu sobre, à la pesanteur menaçante de l’ambiance. Yvan Attal fait irrésistiblement penser au jeune Al Pacino et Sandrine Kiberlain crève l’écran par sa fragilité, son élégance et sa séduction. La musique, quant à elle, est lancinante et colle parfaitement au film, que ce soit l’Asturia ou la composition originale de Gérard Torikian.

Il manque peu de choses pour que ce grand film soit un chef d’œuvre, à mon sens : peut-être est-ce la fin qui cloche un peu, peut-être que le découpage est un peu haché ou que les sous-entendus ne sont pas assez explicites à la première vision. Peu importe : on prend plaisir à se plonger dans la noirceur des Patriotes et l’on devine que ce plaisir se répétera, voire s’amplifiera au fur et à mesure qu’on le reverra. Ce qui est après tout la meilleure des raisons pour l’acquérir !
0Commentaire|34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 22 novembre 2010
Le meilleur film de Rochant avec le culte "Un monde sans pitié", mais dans un registre nettement... différent. Avec Les Patriotes, le réalisateur se politise, plonge dans les arcanes du Mossad, et signe le meilleur film d'espionnage du cinéma français depuis "Le dossier 51" de Deville, plus de 15 auparavant.

Scénario brillant d'un très grand réalisme, tension soutenue et acteurs inspirés (Yvan Attal, Sandrine Kiberlain, Emmanuelle Devos et Jean-François Stévenin, véritable quatuor du film). Un film-vérité, quasi documentaire, inspiré de deux affaires réelles, et qui étrille le plus puissant des services secrets de la planète.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2001
Un film exceptionnelL. D'une sensibilité et d'une subtilité rare. Yvan Attal nous plonge dans un monde curieux, cruel, avec un talent naturel ...
Bravo Yvan ... un vrai Film intelligent ... joué par des comédiens intelligents ... Etonnant non ??? A voir Absoluement ...
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Avec « Les patriotes » Eric Rochant réalise un film d'espionnage réaliste, presque documentaire, sur le parcours d'Ariel, un jeune juif français joué par Yvan Attal, qui intègre les services secrets israéliens, dans l'objectif de servir un cause en laquelle il croit profondément.

Loin des scénarios stéréotypés, à l'antipode des films d'action classiques, « Les patriotes » est un aeuvre qui s'attache surtout au parcours initiatique de son héros, en abordant les méthodes de recrutement du Mossad, sa formation, puis deux missions - inspirées de faits réels - dans lesquels il est impliqué. Le film aborde aussi la doble-vie de son héros dans ses rapports avec sa famille qui ne sait rien de ses activités.

Le personnage de Marie-Claude (Sandrine Kiberlain), call-girl et femme fatale, sert quant à lui de fil rouge mystérieux aux différents chapitres de ce film long (plus de 2 heures) et passionnant.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Intrigue réaliste, acteurs réalistes, film réaliste à mille lieux des clichés éculés des james bond et autres derniers films français voulant se rapprocher du terrain; par ailleurs, ce réalisme ne gâche en rien le scénario de ce film passionnant!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'essaie de ne pas être trop exagéré dans mes commentaires et en l'occurence Les Patriotes est pour moi la référence du film d'espionnage.
On est très loin d'un James Bond mais dans la reconstitution de missions du Mossad (services secrets israëliens souvent présenté comme les meilleurs au monde) au travers du recrutement et de l'évolution de l'un des ses agents - Ariel Brenner, joué par un Yvan Attal époustouflant de justesse.
Le côté réaliste est accentué par le fait que les missions qui servent de trâme au scénario sont des missions qui ont réellement existées.
Loin du pathos ou du superhéros, les agents secrets constituent méthodiquement l'ensemble des pièces de leurs missions où la manipulation est leur quotidien.

Eric Rochant filme l'histoire avec une image léchée, digne des grandes productions américaines, un rythme et une mise en scène incroyable.

Un TRES TRES grand film TROP injustement méconnu.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2001
Il est étonnant que ce film soit aussi peu connu, il est remarquable. L'histoire est celle d'une unité du Mossad qui manipule un employé d'un organisme français. A la fois un film d'action et un film de grande qualité, une combinaison plutôt rare. Excellente prestation de Sandrine Kiberlain.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 février 2015
"Avant de partir sur le terrain, nous avons droit à une petite séance ciné. Au programme, Les Patriotes, le film d'Eric Rochant avec Yann Attal et Sandrine Kiberlain. Pour le service, c'était le film le plus réaliste sur la vie d'agent et sur la solitude pendant les missions. Quand la lumière s'est rallumée, Roland nous a dit : " N'oubliez jamais que la vie d'agent, c'est pas James Bond et les cocktails en smoking, c'est plutôt ce que vous venez de voir."

Pierre Martinet "DGSE : Service Action - Un agent sort de l'ombre"
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 février 2013
Un excellent film sur les services de renseignement et la manipulation des sources. Ce film n a pas eu le succès qu il méritait au moment de sa sortie alors qu il est passionnant et les acteurs excellents.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 décembre 2013
Une relation efficace d'un engagement dans le Mossad avec sa part de désillusion. La fin est un peu décevante côté mélo.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,99 €
6,56 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)