Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Les Soeurs de Gion

Isuzu Yamada , Yoko Umemura , Isuzu Yamada , Yoko Umemura    Tous publics   DVD
4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Vous cherchez un DVD, un Blu-ray ou une Série TV?

DVD, Blu-ray & Séries TV en promotion
Découvrez toutes nos promotions DVD, Blu-ray & Séries TV.

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Isuzu Yamada, Yoko Umemura, Benkei Shiganoya, Eitaro Shindo, Taizo Fukami
  • Réalisateurs : Isuzu Yamada, Yoko Umemura, Benkei Shiganoya, Eitaro Shindo, Taizo Fukami
  • Format : PAL
  • Audio : Japonais (Dolby Digital 2.0 Mono)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.33:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Carlotta Films
  • Date de sortie du DVD : 19 mars 2008
  • Durée : 67 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • ASIN: B0014WSWIA
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 46.357 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Descriptions du produit

Synopsis

Dans le quartier de Gion réservé aux geishas vivent Umekichi et Omocha, deux soeurs que tout oppose. Si la première est d'une éducation traditionnelle et accepte sa soumission au désir masculin, la seconde réfute sa condition de prostituée. Quand un ancien client proche d'Umekichi emménage chez elles suite à la faillite de son magasin, Omocha imagine un plan machiavélique et met à profit sa théorie sur les hommes...

Descriptions du produit

Dans le quartier de Gion réservé aux geishas vivent Umekichi et Omocha, deux s&oeligurs que tout oppose. Si la première est d'une éducation traditionnelle et accepte sa soumission au désir masculin, la seconde réfute sa condition de prostituée. Quand un ancien client proche d'Umekichi emménage chez elles suite à la faillite de son magasin, Omocha imagine un plan machiavélique et met à profit sa théorie sur les hommes...

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Commentaires en ligne 

3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.7 étoiles sur 5
4.7 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un premier chef d'oeuvre de Mizoguchi 7 avril 2008
Par zybine, amateur éclairé TOP 100 COMMENTATEURS
Deux soeurs occupent une maison de geishas à Gion, le quartier des plaisirs de Kyoto. L'aînée croit aux traditions de son métier ; la cadette a conscience de son avilissement et choisit de tirer parti de la faiblesse des hommes pour se constituer son pécule. La première refusera un homme riche pour rester fidèle à son ancien protecteur, tombé dans la misère ; la seconde rejettera un amoureux sincère et pauvre pour lui préférer son patron ; à la fin, toutes deux finiront seules et sans argent, les hommes qu'elles pensaient servir ou dont elles pensaient se jouer les ayant abandonnées ou rejetées.
Fulgurante réussite que ce court film (70 mns) de 1935. Toutes les oeuvres ultérieures de Mizooguchi sont déjà là et jamais, je pense, le maître n'a fait preuve d'une aussi admirable concision. Le scénario est remarquablement construit, sans que l'architecture d'ensemble n'apparaisse trop lourde ou démonstrative ; tout l'art mizoguchien de la mise en scène est déjà là (rareté des plans rapprochés, admirables plans séquences, épure qui interdit tous les mots ou mouvements inutiles). La scène finale (avec le cri du coeur de la cadette : "Pourquoi faut-il que ce métier existe ! ") est bouleversante. Ce DVD bien restauré (mais sans que ça soit parfait évidemment, vu l'âge du film) est à acquérir toutes affaires cessantes.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sous le signe de l'argent 12 janvier 2011
Par D. André TOP 100 COMMENTATEURS
Achat vérifié
Réalisé dans les années 30, ce film parlant de Mizoguchi ne figure pas parmi les plus connus de son auteur. Il mérite amplement sa redécouverte. Comme d'habitude, l'auteur japonais s'intéresse aux rapports sociaux de classe et de sexe qui structurent la société japonaise. A travers un histoire que n'aurait pas renié Maupassant, Mizoguchi montre la place de l'argent dans les relations humaines. La première scène, qui débute par une mise aux enchères et une querelle familiale, est à cet égard édifiante. Le film dresse aussi le portrait de deux geishas aux attitudes divergentes. En prime, quelques bonus intéressants.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Seules contre tous 4 janvier 2009
Par Ghost Dog
Dans cette période d'avant-guerre très particulière d'un Japon qui se militarise et envahit peu à peu l'Asie après une crise économique sans précédent, Mizoguchi pose sa caméra dans le quartier des divertissements de Gion, à Kyoto, pour y décrire la vie de 2 sœurs geishas que tout oppose : l'aînée, Umekichi, croit dans les traditions et les conventions relatives à son métier, restant en retrait, polie avec des gens encombrants et ne cherchant pas à s'enrichir sans l'avoir mérité ; la cadette, Omocha (qui signifie « jouet » en japonais), est beaucoup plus directe et sans concessions : puisque la société n'est basée que sur l'argent, elle va aller le débusquer où il se trouve, c'est-à-dire chez les hommes aisés, quitte à les arnaquer en leur faisant miroiter un statut de protecteur ou un mariage.

Mizoguchi dépeint ici une situation complexe. Les hommes ne semblent en effet plus vraiment attirés par le quartier des geishas (peut-être ont-ils d'autres choses en tête, comme la guerre ?). Conséquence, la vie devient très dure pour les 2 sœurs qui accumulent les dettes. Enfermées dans leurs statuts qui ne leur laissent que peu de choix pour s'en sortir, l'une est tentée par l'acceptation de la misère en attendant des jours meilleurs, tandis que l'autre ne s'avoue pas vaincue face à cet état de fait. Elle le payera très cher.

Une nouvelle fois, les hommes n'ont pas le beau rôle. L'un se sert de la dot de sa femme pour monter un commerce, puis fait faillite et doit vendre tous ses biens.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?