ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Les Tours de Samarante [Broché]

Norbert Merjagnan
3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (10 commentaires client)
Prix conseillé : EUR 20,30
Prix : EUR 19,29 LIVRAISON GRATUITE En savoir plus.
Économisez : EUR 1,01 (5%)
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le samedi 26 avril ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche EUR 7,51  
Broché, 13 mars 2008 EUR 19,29  

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez toutes les nouveautés en précommande à -5% et livrées gratuitement.

Description de l'ouvrage

13 mars 2008 Lunes d'encre
Autour de la cité de Samarante sur laquelle veillent six tours mystérieuses, s'étend l'aliène, une étendue sauvage, aride, inhospitalière.
C'est par là que la guerre viendra il n'y a pas d'autre accès. Au coeur de la ville vivent Cinabre, une préfigurée aux pouvoirs effrayants, bientôt poursuivie par les tueurs de Endocène, et Triple A, qui rêve d'escalader les tours. C'est vers eux, sans le savoir, que se dirige Oshagan, le grand guerrier, porteur de la plus puissante des armes, une forme- de guerre disparue depuis mille ans. Quand-ces trois êtres entreront en collision, alors trembleront les Tours de Samarante.
Les Tours de Samarante est le premier roman de Norbert Merjagnan, un récit âpre, d'une rare ambition stylistique, dans lequel le monde tombe en morceaux, la guerre enfle sur chaque horizon et les hommes attendent le Seuil : le passage de l'humanité à une nouvelle espèce biogénique.

Après dix ans passés dans l'Internet au siège d'un grand établissement financier, Norbert Merjagnan a quitte son travail et Paris pour la région nantaise, où il se consacre désormais à sa famille et à l'écriture

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Extrait

De vieilles armes

Konstantin Krisnov, commandant dans le cinquième corps du seigneur de guerre Draj'Ter Zalmine, se gratte une fois de plus le talon droit, là où sa peau ravinée par le froid se déchire en crevasses. Son officier de liaison, un garçon singulièrement méthodique, lui a apporté la confirmation de l'ordre de mission. Selon toute apparence, l'état-major n'a tenu aucun compte des documents que Krisnov a transmis la veille. La cible n'est pas militaire. Le camp nomade n'abrite plus aucun guerrier depuis au moins trois jours. «Quelle bande de fumiers !» crache-t-il entre ses lèvres pour la énième fois. Ses doigts viennent d'arracher un épais lambeau de peau morte. De l'autre côté de la grotte, ses hommes attendent, blottis contre la roche, ensuqués par le froid, prêts à tout pour bouger, se réchauffer le corps, pour peu que lui, leur chef, veuille bien enfiler ses chaussettes et ses bottes et donner au peloton l'ordre de marche. Ils pourraient bien geler, si ça ne tenait qu'à lui. Non pas qu'il apprécie les tribus U'Fzull. Parmi toutes les peuplades nomades qu'il a côtoyées, les U'Fzull lui ont toujours répugné, avec leurs coutumes arriérées de montagnards. Tout juste s'ils ne donnent pas à bouffer leurs prisonniers aux chiens. Mais Krisnov aime à croire qu'il lui reste un peu d'âme, assez pour vivre, et il pressent qu'une boucherie de femmes et d'enfants, même empestant le lait de chèvre, n'a rien de fameux pour le sommeil lourd, absolument noir dont il rêve pour plus tard, quand son tour viendra et que la guerre l'aura définitivement quitté. Il a envoyé valdinguer, tout à l'heure, le garçon méthodique avec sa gueule astiquée et ses yeux aussi fastidieux qu'un rapport. Il aurait dû lui fondre le crâne d'un tir de souffleur. Il reste moins d'une heure, maintenant, avant que l'aube n'étende sa lumière sur les flancs des montagnes. Pour être à pied d'oeuvre le moment venu, la troupe devrait lever le camp tout de suite. Il empoigne brusquement une chaussette, puis l'autre, après viennent les bottes.

Revue de presse

Les Tours de Samarante ne s'encombre pas de détails. Merjagnan écrit court, efficace, économe, tout en étant attentif à chaque touche qui façonne ses personnages. Son monde est totalement déglingué. En plus de mystérieux conflits, sur lesquels l'auteur ne s'appesantit pas, court la maladie des machines. Toute technologie qui n'a pas été enfouie risque la contamination. La lèpre a détruit ainsi un quartier entier de Samarante, l'Indus, comme pour rendre l'homme à sa condition archaïque. Quant au vaisseau, il n'a même pas été conçu pour voler, mais pour curer les fonds de fosse. Le dragueur Protor joue pourtant un beau rôle, mené de main d'homme par une fille aux yeux pétillants de défi. L'atterrissage, comme tout feu d'artifice, sera morbide et magnifique. (Frédérique Roussel - Libération du 15 mai 2008)

Détails sur le produit

  • Broché: 320 pages
  • Editeur : Denoël (13 mars 2008)
  • Collection : Lunes d'encre
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2207260143
  • ISBN-13: 978-2207260142
  • Dimensions du produit: 20,2 x 13,6 x 2,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (10 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 493.051 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un bijou de SF, parfois un peu touffu 13 décembre 2010
Format:Broché
Une étendue désertique sur laquelle errent des tribus nomades et que constellent quelques cités-états aux dimensions gigantesques : tel est le décor des Tours de Samarante, un roman de science-fiction signé Norbert Merjagnan. Un décor qui m'a évoqué à plusieurs reprises (surtout au début du roman, tant qu'Oshagan le guerrier n'a pas encore gagné Samarante) celui de Dark Sun Campaign Setting, un décor de campagne pour le jeu de rôles Donjons & Dragons récemment remis au goût du jour par Wizards of the Coast et dont l'existence doit beaucoup à l'artiste Gerald Brom. Brom que Merjagnan évoque d'ailleurs dans un entretien sur le site du Cafard Cosmique ; comme quoi...

Trois destins se mêlent dans "les Tours de Samarante". D'abord celui d'Oshagan, l'excellent guerrier nomade qui n'est pas né dans l'aliène, l'étendue sauvage qui enserre les Cités. Ensuite celui de Cinabre, la préfigurée, la pure création des experts en biogénétique, qui cherche pourquoi les forces de sécurité de la cité sont sur ses traces. Enfin celui de Triple A, le gamin issu de la Faille hanté depuis qu'il est tout jeune par les six Tours qui s'élèvent à Samarante. Trois destins dont Merjagnan nous conte les aventures avec un sens poussé de la narration. Les chapitres s'enchaînent efficacement et révèlent peu à peu le décor, en même temps que l'on en sait petit à petit un peu plus sur chacun des personnages et sur leur rôle.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Finity's end TOP 100 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Poche
3 personnages s'acheminent sur une autre planete ( dans un lointain futur ) vers leur destinée ...
Un membre exilé des grandes familles ... une femme : création du génie génétique et un jeune membre de la plèbe ...
Une saveur particulière car si c'est incontestablement du cyberpunk l'environnement est considérablement atypique.
Il y a des ordres qui sont des communautés professionnelles qui ont leur objectifs , compétences et moyens politiques ...
Il y a une plèbe plus qu'un prolétariat ... des grandes familles ( maisons ) .. une foule de statuts ( humains ... artificiels et drones et autres intelligences artificielles ... intelligences " mixtes " ( assez horrible cette espèce ! )) ...
Il y a un réseau à l'aspect et au fonctionnement tout à fait particulier ( chaque mur ou cellule vivante en fait potentiellement partie )..
Les villes sont comme des refuges ( des oasis ) dans un environnement périlleux ...
Mais surtout un style très classique plein de réminiscences antiques ..
Le style est superbe ... les mots bien choisis cependant dans la première partie du récit les phrases sont très courtes et demandent un effort d'attention soutenu ..

Le roman est rédigé à la troisième personne et il est ponctué de dialogues vraiment sympathiques ...
Sincèrement c'est une réussite si on a aimé le style de : Câblé + par exemple on a de grandes chances de se plaire à Samarante ..
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un premier roman extrêmement bien maîtrisé. 26 mars 2008
Par ADANSON. TOP 50 COMMENTATEURS
Format:Broché
Ce roman de Norbert Merjagnan qui apparemment se déroule sur une planète lointaine ou peut être dans une autre dimension nous conte trois histoires et trois destins qui finalement n'en feront qu'un.
Tout d'abord il y a Cinabre, femme magnifique crée par l'homme en laboratoire, ensuite il y a Triple A, une sorte de gavroche venu des quartiers pauvres de Samarente et dont le rêve est d'escalader l'une des tours de la ville et enfin nous trouvons le héros du livre Oshagan Sémuramat dont le but est de se venger de ceux qui ont massacré sa famille une décennie auparavant.
Résumé comme ça, rien n'a l'air bien neuf. Pourtant c'est sans compter sur l'inventivité de l'auteur et son imagination féconde: armes (sortes de tubes) capable de modifier le climat, maladie détruisant les machines etc...
La seule petite critique concerne les premières pages où le style qui est pourtant assez fluide s'encombre d'un langage inconnu qui sans le glossaire de fin serait difficilement compréhensible.
Pour conclure, ce roman procure un excellent moment de lecture et lorsque l'on sait que c'est un premier roman on n'a aucune crainte sur la réussite de son travail futur.
Je le conseille vivement.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Je reste sur ma faim... 16 octobre 2011
Par Golumadoo
Format:Poche
Premier livre par un auteur français qui se lance dans la SF, les tours de Samarante, souffrent à mon avis de quelques défauts.
L'auteur a voulu mettre trop de choses dans ce roman qui ne fait que 390 pages.
De nombreux personnages et un univers complet et complexe, ce qui fait qu'on ne touche qu'à la surface.

On a une description rapide des différents quartiers de Samarante, et juste un aperçu des autres cités et de la spécialisation particulière à chacune. Pareil pour l'extérieur (l'aliène) et les tribus qui y vivent.
Que dire de l'empire des Borgs, ennemi lointain engagé dans une guerre contre les cités dont on ne sait rien...
L'action est partagée à tour de rôle entre les trois personnages principaux, Oshagan, le guerrier de retour dans la cité, Cinabre, la préfigurée; c'est-à-dire un être créé en cuve pour une fonction particulière et Triple A, adolescent des bas-quartier (la Faille) fasciné par les tours.
On se doute assez rapidement que les trois histoires parallèles vont se rejoindre dans le final.
Ce découpage perturbe encore la compréhension de l'ensemble et m'a rendu difficile la crédibilité de l'histoire.
C'est dommage car le livre fourmille de bonnes idées et de trouvailles intéressantes (par exemple : les gorgones; sortes d'ordinateurs humains qui gèrent les caméras de surveillance de la cité) mais qui se perdent un peu dans le fouillis de descriptions éparses parfois aussi desservis par un lyrisme quelque peu extravagant.

Bref, je reste sur ma faim...
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xaf969780)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?