undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

11
4,3 sur 5 étoiles
Les Travailleurs de la mer
Format: PocheModifier
Prix:8,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

21 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 avril 2001
Ce livre est le plus beau livre que j'ai jamais lu. Il suscite en vous des emotions fortes devant la beaute de la mer, la force de caractere de Gilliat, ce marin rejete par une societe sans tolerance, la perfection des descriptions que ce soit des moeurs d'un personnage ou d'un paysage, Victor Hugo nous montre ici le genie de sa poesie. C'est bien simple, ce roman est de la poesie a l'etat pur. A lire absolument pour tous les amoureux de la mer ou tout simplement pour peut-etre se decouvrir un peu plus soi-meme...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 janvier 2011
Mon roman préféré de Hugo, à ce jour. Moins connu que Les Misérables,Notre-Dame de Paris ou le sur-estimé Quatrevingt-treize, Les Travailleurs de la Mer est peut-être le roman qui démontre le mieux et le plus clairement, et sous la protection d'une relative concision, le génie dramatique de Hugo.
Il y a quelque chose de profondément cinématographique dans la construction du récit, quelque chose qui tient à l'art du suspens, de la retenue liée à la libération qui la suit, un étonnement qui naît de la surprise de nous voir, nous lecteurs, pris de cours par une intrigue à l'élaboration complexe mais aux enjeux d'une simplicité lumineuse et éclatante.
Bizarre! Hugo saute du coq à l'âne pour nous décrire une écueil avec une précision chirurgicale; nous en sommes surpris, presque ennuyés, mais c'est pour mieux nous la faire connaître et nous faire ainsi ressentir et participer au drame du bateau qu'elle éventre cent pages plus loin. Les descriptions n'ont donc ici rien d'inutile, rien de l'ornement, telles qu'elles figurent, avec ce style et l'anticipation du narrateur, dans les Travailleurs de la Mer.
Au delà de ces préoccupations techniques et de la reconnaissance du talent de scénariste de l'auteur, il faut absolument mentionner que le thème du livre permet ces rebondissements dramatiques. Passionnante cette histoire de marin, cette histoire d'insulaires et de bateaux dans les îles anglo-normandes, sublime Gilliat le matelot au caractère déterminé et tanné par les embruns.
Le thème, bien qu'excellent en soit, n'eût pas suffit à nous captiver, s'il n'eût été servi par un auteur aux épaules larges et ayant la faculté d'y apporter un souffle épique et tragique, d'élargir son intrigue, d'en faire une lutte âpre, un combat viril (au bon sens du terme) et conquérant: l'histoire de gens simples isolés loin des turpitudes d'un monde étrange et inconnu, plus à l'aise sur l'Océan tout puissant, qui lui aussi conserve son énigme et son caprice.
3232 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 décembre 2002
L'une des clefs de voûte du romantisme. Victor Hugo, tout comme son héros Gilliat, demeure grandiose. Je me suis plongé dans ce roman comme on plonge dans la mer. À lire absolument !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 octobre 2006
Au contraire de la remarque ci-dessous par un client, cette édition par Gallimard contient le texte intégrale. Je crois que cette remarque-là donne des infos correctes sur l'édition par Hachette, d'un peu plus de 300 pages.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 avril 2003
On a tout lu de Proust. On a lu Flaubert, Stendhal, Balzac, …et aussi des modernes : Céline, Joyce, Gracq, Giono, … On croit avoir tout lu. Eh bien, non ! Il reste Hugo sur son promontoire, au faîte. Le style fait homme, l'homme océan, l'homme total, qui se collète avec Dieu soi-même sans s'y abîmer. L'homme Hugo, inlassablement en quête d'un remède à une incompressible angoisse métaphysique. Hugo brasse les mots comme Dieu les éléments. Il nous bouleverse jusqu'au fonds des entrailles. Il est le prophète du roman à venir. Hugo, rempart contre la barbarie moderne : il parle à tous les cœurs, il a une conscience universelle. On ne peut que lui laisser la parole, incantatoire. « Cette lumière est un foyer, ce foyer est une étoile, cette étoile est un soleil, le soleil est un univers, cet univers n'est rien. Tout nombre est zéro devenu l'infini … L'inaccessible ajouté à l'inexplicable, tel est le ciel … La foi a on ne sait quel bizarre besoin de forme. De là les religions. Rien n'est plus accablant comme une croyance sans contour … Tout cela accru par la solitude pesait sur Gilliat. Le comprenait-il ? Non. Le sentait-il ? Oui. Gilliat était un grand esprit trouble et un grand cœur sauvage » (T.M., Livre 2, IV). Hugo ne cesse de nous émouvoir. Après avoir écrit cela, l'on peut disserter à l'infini.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 avril 2014
Je trouve que Victor Hugo alterne toujours le très bon et le moins bon. Ce livre ne déroge pas à cette règle, il y a quelques lenteurs, quelques longueurs, on a envie de tourner les pages sans même les lire et puis quelques pages qui se succèdent qui sont de vrais moments de bonheur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Oeuvre méconnue de victor Hugo. Pourtant ce roman illustre parfaitement l'art du Romancier Gothique.
Il nous offre de vive émotion et d'attachement au héros du livre.
A lire absolument, plus simple et digeste que Notre Dame de Paris
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 31 mai 2015
La présentation, les notes, la bibliographie, le glossaire sont vraiment utiles. Je recommande cette édition si on veut faire une bonne lecture du texte.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 mai 2009
Après la lecture de Moby Dick qui m'avait un peu ennuyée, je me suis attelée à ce chef-d'oeuvre d'Hugo dont le sujet principal restait la mer.
Comme tous les romans de ce génie, on a un peu de mal à entrer dans le vif du sujet: son exil devait profondément l'affecter et certains passages sont à la limite de l'ennui. Les termes techniques liés à la mer et à la navigation nuisent à l'action et si vous n'êtes pas vous-même né en bord de mer, c'est du chinois!
Mais le personnage de Gilliat est profondément attachant, le thème est magnifique et la fin terriblement tragique.
Il faut donc traverser les 200 premières pages comme on traverserait une tempête en pleine océan partagé entre l'envie de continuer et celle de rebrousser chemin . Ensuite...c'est grandiose !!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 août 2013
C'est un de mes auteurs préférés, un des rares romans que je n'avais pas lu, envie de l'avoir parce que j'ai visité un musée en Normandie avec une exposition temporaire sur Hugo et il était beaucoup question du roman, donc donné envie de l'avoir. pas encore terminé la lecture, beaucoup trop d'occupations et de lectures encore à faire, c'est tout de même un génie quand on considère tout ce qu'il a fait, réalisé dans plusieurs domaines. Bon souvenir
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Les travailleurs de la mer
Les travailleurs de la mer de Victor Hugo (Poche - 9 avril 2012)
EUR 7,20

L'Homme qui rit
L'Homme qui rit de Victor HUGO (Poche - 6 décembre 2012)
EUR 3,90

Quatrevingt-treize
Quatrevingt-treize de Victor Hugo (Poche - 11 avril 2001)
EUR 4,60