Les anti-Lumières:du XVIIIe siècle à la guerre froide et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 28,40
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Ajouter au panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les anti-Lumières : Du XVIIIe siècle à la guerre froide Broché – 19 avril 2006


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 28,40
EUR 26,57 EUR 15,00

Offres spéciales et liens associés



NO_CONTENT_IN_FEATURE

Détails sur le produit

  • Broché: 588 pages
  • Editeur : Fayard; Édition : Librairie Arthème Fayard (19 avril 2006)
  • Collection : L'espace du politique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2213623953
  • ISBN-13: 978-2213623955
  • Dimensions du produit: 22,8 x 15,2 x 3,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 480.508 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne 

3.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Brian Jacob on 30 juin 2014
Format: Poche Achat vérifié
Est-ce une étude ou un discours ? Un roman à thèse peut-être, où l'auteur se met en scène ? Pour paraphraser Léo Strauss, le penseur doit revenir au savoir et critiquer l’opinion qui ne s'appuie pas sur la connaissance. Il se trouve que l'auteur ne fait pas preuve de recherche constructive, il se contente de donner son opinion et donner des leçons, or pour un historien, je trouve qu'il est regrettable de falsifier l'Histoire sous couvert du statut d'expert. Pourtant, il y a un gros travail derrière ce livre, c'est indéniable ; c'est dommage que ce travail soit saboté par son auteur afin de satisfaire son propre système, afin de satisfaire sa propre vision de l'Histoire. L'auteur ne rentre jamais dans les faits historiques, l'auteur ne se confronte jamais au contexte historique. Il préfère les raccourcis, le mentir-vrai idéologique. Devenu metteur en scène, il distribue les rôles : d'un côté les méchants, de l'autre les gentils. (…) Je viens de terminer la lecture du pavé, et je ne peux pas laisser dire des trucs pareils ! L'épilogue est scandaleux, c'est une honte un tel manque de rigueur intellectuel. Si je l'avais bien compris à l'introduction, on comprend à l'épilogue que ce monsieur a un sérieux problème avec les néo-conservateurs pour oser dire qu'ils n'ont rien produit qui soit seulement comparable à l'œuvre de Burke — ce sont les mots employés par l'auteur. Donc si je comprends bien, Fukuyama et Allan Bloom sont deux penseurs totalement insignifiants aux yeux de l'auteur ? Je suppose dès lors que l'influence de la pensée de Leo Strauss est simplement risible à ses yeux ?Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par Paeye TOP 1000 COMMENTATEURS on 19 mai 2011
Format: Poche
Je pense qu'il est important de préciser d'abord que, si ce livre est publié en livre de poche dans la collection "Folio histoire", le sujet traité relève avant tout de l'histoire des Idées... C'est un livre qui aborde le thème des "Lumières" plus sous l'angle de la philosophie politique que sous l'angle historique, sauf en ce qui concerne le côté "filiation de pensée" qui existe entre les nombreux auteurs étudiés et cités comme Herder, Burke, Taine ou Maurras.

Ce livre sur les "Anti-Lumières" comble une sérieuse lacune. Il devrait être bien utile, voire nécessaire ou même indispensable, surtout pour nous, petits rejetons de culture française, car le sujet, il faut l'avouer, n'a pas été correctement traité, approfondi et transmis par notre éducation nationale, laïque et républicaine. En effet les "Lumières" ont été placées une fois pour toutes au pinacle de nos valeurs, aussi intouchables que le dogme de la Sainte Trinité pour un catholique pratiquant.

Puisque nous sommes dorénavant européens il est grand temps de ré-actualiser ce sujet, d'élargir notre réflexion et de prendre en compte ceux qui, en Angleterre ou en Allemagne à l'origine, se sont opposés sur le terrain des idées à "la puissance sociale uniformisatrice des Lumières" en prenant position contre " l'universel au nom du particulier et du spécifique".

Avec ce livre on comprend beaucoup mieux les origines de tout ce que l'on peut qualifier actuellement de "néo-conservateur".

Merci à l'auteur pour ce travail remarquable.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par docread on 7 juillet 2011
Format: Poche Achat vérifié
L'auteur,expert du fascisme francais,nous offre un essai polemique, d'ampleur extraordinaire,pour decrire les Anti-Lumieres(Counter-Enlightenment),un sujet de grand interet actuel et plutot neglige en France.Malgre la penurie relative des traites de langue francaise debatant le sujet, j'hesiterais a recommander la lecture de ce volume monstre de plus de 900 pages.Le texte merite une revision vigoureuse pour tailler les longueurs penibles et les repetitions fastidieuses qui accablent le lecteur.La these promulguee de l'existence de deux traditions opposees ,dans la modernite, est tendancieuse par son manicheisme ideologique.Les fulminations feroces dont l'auteur parseme le texte, et qui visent particulierement ses betes noires principales( Herder, Burke, Taine, Sorel , Berlin) revelent parfois une beligerance frisant le ridicule.

Prenons l'exemple de Herder, philosophe allemand du 18eme Siecle, abondamment cite dans ce recueil et qui avait ose se dresser contre l'influence hegemonique et humiliante de la culture classique francaise dans son pays. Apres tout, son monarque francophile, Frederique le Grand, faisait rarement l'usage de la langue allemande.Herder champion de de la culture allemande aurait ete bien compris aujourd'hui par les intellectuels d'Europe qui s'insurgent contre la penetration ecrasante de la culture americaine anglophone. Devrions nous les accuser aussi d'afficher une attitude reactionnaire et obscurantiste? L'auteur manque de candeur quand il suggere que cet admirateur de la revolution francaise ,etait un des precurseurs du nazisme, car il pronait une certaine fierte ethnique et voulait preserver un particularisme culturel en s'opposant a l'universalisme niveleur.
Lire la suite ›
3 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Rechercher


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?