EUR 8,50
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 11 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Les chasseurs noirs a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Les chasseurs noirs Poche – 20 août 2009


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 20 août 2009
"Veuillez réessayer"
EUR 8,50
EUR 8,50 EUR 16,99

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Les chasseurs noirs + Einsatzgruppen : Les commandos de la mort nazis + Les crimes de la Wehrmacht
Prix pour les trois: EUR 29,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Les chasseurs noirs... Des repris de justice, des braconniers auxquels Himmler en personne propose la liberté en échange d'une chasse à l'homme dans les forêts ukrainiennes et biélorusses. L'homme chargé de ce contrat faustien, Oskar Dirlewanger, est lui-même un marginal : volontaire de la Grande Guerre, " réprouvé " des corps francs, il s'est battu, en soldat puis en militant nazi, contre le " monde d'ennemis " qui, à ses yeux, menaçait l'Allemagne. La guerre, les chasseurs noirs la mènent contre les partisans ; ils prennent aussi en charge les cohortes de Juifs polonais parqués dans les camps de travail et écrasent le soulèvement de Varsovie à l'été 1944. Les hommes de l'unité spéciale massacrent, violent, pillent à un degré tel que la hiérarchie SS elle-même ouvre des enquêtes. Ce sont 200 villages biélorusses qui connurent le sort d'Oradour, 30 000 hommes, femmes et enfants de Varsovie qui tombèrent, victimes des chasseurs noirs. Appuyé sur des archives allemandes, russes et polonaises, ce livre offre la première étude sur les SS braconniers de Hitler. Christian Ingrao dirige l'IHTP ; il enseigne à l'Ecole polytechnique et à l'ENS-Cachan. " Un livre terrible, passionnant, parce qu'infiniment dérangeant. " Thomas Wieder, Le Monde des livres.

Biographie de l'auteur

Christian Ingrao est chercheur à l'IHTP; il enseigne à l'Ecole polytechnique et à l'ENS-Cachan.


Détails sur le produit

  • Poche: 284 pages
  • Editeur : Tempus Perrin (20 août 2009)
  • Collection : Tempus
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2262030677
  • ISBN-13: 978-2262030674
  • Dimensions du produit: 18 x 1,6 x 11 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (13 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 54.904 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.4 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par j-l B TOP 50 COMMENTATEURS le 28 mai 2014
Achat vérifié
Commentaire qui n'est pas de moi mais de mon beau-frère à qui j'ai offert ce livre. Il a presque autant d'intérêt pour la Seconde Guerre mondiale que j'en ai pour la Première.
Premier livre en français sur le sujet, il est très bien documenté et d'un accès aisé avec cependant une écriture assez "rigide" et universitaire. Les SS "braconniers" d'Himmler ramassis de repris de justice, de marginaux, etc, avec à leur tête un homme "hors du commun"-Oskar Dirlewanger- dont le parcours militaire fut très chaotique et peu "classique" vont commettre les pires crimes - ceux-ci les auraient condamnés à mort en temps de paix- mais en guerre, des "soldats" comme eux sont très appréciés.
Aucune "humanité", aucun remords: ce sont des machines à tuer comme Himmler adorait.On leur avait promis la liberté, ils ont semé la mort mais ils sont tombés à leur tour!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Alexis Livier le 18 août 2013
Un livre qui traite de l'une des plus tristement célèbres unités allemandes engagées à l'est. Le propos de l'auteur, après avoir retracé le parcours historique, guerrier ainsi que la composante de cette unité et son évolution, est de démontrer en quoi l'univers de la chasse a été transposé à l'univers de la guerre, en l'occurrence contre les partisans en Biélorussie, afin de maximiser les chances d'en finir rapidement avec cette épine dans le pied de l'armée allemande.

L'avance allemande après le 22 juin 1941 ayant été tellement fulgurante, des milliers de soldats soviétiques se retrouvent à errer, avant de se constituer en bande de partisans, cachées dans les profondeurs des forêts, bientôt approvisionnées par Moscou. L'armée régulière luttant contre l'armée régulière et assurant la fonction de police en territoire urbain, et les Einsatzgruppen étant chargés plus particulièrement de massacrer les Juifs, ce sont des braconniers que l'on chargea de la mission d'élimination des partisans, des chasseurs recrutés par des chasseurs (Himmler et son état-major sont, nous apprend C. Ingrao, férus de chasse) pour en finir avoir un ennemi réduit de toute façon à l'état d'animal.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Stéphane MANTOUX TOP 500 COMMENTATEURS le 8 avril 2014
Christian Ingrao, historien contemporanéiste, dirige depuis 2008 l'Institut d'Histoire du Temps Présent (IHTP). C'est un spécialiste de l'histoire culturelle du militantisme nazi et des pratiques de violence allemandes, notamment sur le front de l'est. En 2006, il publie cet ouvrage consacré à la Sondereinheit Dirlewanger.

Le travail de Christian Ingrao se situe dans la lignée des nouvelles monographies d'unités, telles celles de Smith ou de Browning. La brigade Dirlewanger a déjà fait l'objet de quelques travaux, notamment dans le monde anglo-saxon, mais d'aucun, alors, qui prennent en compte les nouveaux questionnements de l'historiographie : expérience individuelle et collective de la violence de guerre, culture de guerre, imaginaires cynégétiques et pastoraux, construction sociale des gestuelles de violence, c'est ce que se propose d'étudier ici l'historien à travers le choix de la brigade Dirlewanger. Il s'appuie notamment sur le travail de Bertrand Hell qui traite de l'imaginaire de la chasse. Le problème principal est celui des sources, qui ne couvrent pas toutes les opérations de l'unité et restent donc lacunaires. Il s'agit aussi de rebondir sur la thématique du consentement et de la contrainte qui a agité le monde des historiens français spécialistes de la Seconde Guerre mondiale, et ce d'autant plus que l'unité a un profil bien particulier.

Christian Ingrao commence par retracer le parcours de l'unité.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par samba le 9 septembre 2014
Achat vérifié
L'histoire d'un einsatzgruppe de psychopathes sadiques,plus ou moins reconstituée à partir des seules archives Allemandes.Prétexte à un rapprochement fumeux ,répétitif,entre chasse et guerre,dans un style froid et abscons."Les chasseurs noirs se comportent selon les codes anthropologiques à la fois anciens et communs aux cultures européennes depuis l'age préhistorique et suffisamment déchiffrables pour diffuser leurs effets dans l'ensemble des forces de sécurité présentes en Biélorussie".sic..Sur les victimes,des civils désarmés dans la majorité des cas,nombre,mort atroce,pas grand chose..Par contre,3 pages sur la fin supposée de dirlewanger "victime de la très grande brutalité" de ceux"que la bénévole de la croix -rouge identifiait comme des civils Polonais et Juifs"..Trouble fascination de l'auteur pour son sujet?..Ce livre (cas très rare) a trouvé sa place dans..ma poubelle!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?