undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Acheter Fire Jeux Vidéo

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles22
4,4 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 juin 2014
Nous voici avec un tome aussi bon que les précédents. Nous en sommes déjà au 6ème, et malgré tout, cette série reste toujours aussi addictive, et se renouvelle à chaque fois. J'avais un peu peur que la trame de celui-ci ne soit redondante par rapport à La Vigie, mais même si le thème de l'espion est le même, Kenneth apporte toute la différence.

Kenneth Sutherland, que nous avons découvert dans le tome précédent, est le beau frère de Magnus McKay. A la suite de la mort de son meilleur ami et membre de la garde William Gordon, il cherche lui aussi à l'intégrer, ce qui passe par la victoire aux Jeux des Highlands. C'est à cette occasion qu'il y rencontre une jeune et assez insignifiante veuve, Mary, pour qui le désir est immédiat. Après un bref mais intense moment de passion, elle l'abandonne. C'est à ce moment, qu'il découvre son identité: lady Mary de Mar, belle-sœur de Robert Bruce, et veuve du comte d'Atholl, un des puissants soutien de Bruce. Ils ne se revoient que quelques mois plus tard, alors que Kenneth est en mission d'infiltration en Angleterre pour le compte de Bruce.

Encore une fois l'on ne se trouve pas face à une héroïne pure et innocente, et j'aime beaucoup cela dans les livres de cette série. Cela apporte une vraie touche à ces romans, et participe au coté troublé de cette époque. Mary se cache jusqu'à sa rencontre avec Kenneth, physiquement et émotionnellement. C'est une jeune femme profondément blessée par son 1er mariage avec Atholl, ses infidélités et son indifférence, mais aussi la situation difficile dans laquelle il les a laissé, elle et son fils, après sa mort. Mais elle est aussi forte et indépendante, et au contact de Kenneth se découvre fougueuse et passionnée. Elle se laisse peu à peu apprivoisée et mettre de côté ses doutes. Kenneth, lui, est beau comme un dieu et très apprécié de la gent féminine. Mais on découvre qu'il y a plus derrière cette image de séducteur: il cache un véritable besoin de prouver ses capacités et d'être accepté pour lui. Il est fort, fier et déterminé, mais aussi attentionné envers Mary dès qu'il comprend les raisons de la distance qu'elle instaure entre eux. C'est un véritable guerrier dans l'âme, et il donne tout pour la garde ou Mary.

C'est un tome où la passion est très présente. La relation entre Mary et Kenneth débute d'abord sur cette note. Leur 1ère rencontre est assez tardive dans le roman, mais elle vaut la peine d'attendre. Non conventionnelle, elle donne le ton pour la suite de leur relation: passionnée. Puis elle prend un tour plus tendre à mesure qu'ils se connaissent.
Comme toujours, l'on retrouve les autres membres de la garde, et l'on retrouve ici avec plaisir Magnus, qui nous donne de savoureux échanges avec Kenneth. De même que la dimension historique, qui prend toujours une place centrale: les premières pages du livre prennent bien le temps de nous poser le contexte de la situation de Mary.

C'est peut-être un tome avec un peu moins d'actions, mais qui est tout aussi intense que les autres. La passion est au rendez-vous, de même que la tension due à la mission de Kenneth. Que nous réserve maintenant Monica McCarthy pour le tome suivant?
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juillet 2014
Kenneth Sutherland, le frère de Helen qui doit épouser "le Saint", veut être le champion des Jeux des Highlands pour avoir une chance d'intégrer la garde d'élite de Robert de Bruce. Pendant le tournoi, il rencontre, dans les écuries, Mary qu'il croit être une dame de compagnie, mais qui est en fait la comtesse d'Atthol, veuve, ex belle-sœur du roi Robert, et celle que le roi voudrait lui faire épouser pour renforcer les liens entre eux. Kenneth séduit Mary qui, après des années de tristesse et de malheur lors de son 1er mariage, veut connaitre une nuit de passion. Puis Mary s'enfuit et Kenneth perd le dernier jeu. Il sera malgré tout recruté par la garde et pendant 6 mois il devra faire ses preuves. Ils se retrouveront à la frontière entre l'Angleterre et l’Écosse, côté anglais, où le fils de Mary est retenu prisonnier par Édouard II, depuis 13 ans. Kenneth est là en tant qu'espion pour le compte de "de Bruce". Mary aura beaucoup de mal à lui faire confiance, car il ressemble trop à son 1er mari qui était un grand égocentrique. Kenneth n'a-t-il pas été surnommé "l'étalon" ?
On aime beaucoup Mary qui est très courageuse face à tous les malheurs qui ont jalonnés son 1er mariage. Elle a su s'adapter aux circonstances pour survivre et attendre une vie meilleure. Malgré sa petite taille, elle a du répondant face à cette force de la nature qu'est Kenneth et ne se laisse par faire. Et, lui qui a toutes les femmes à ses trousses, va avoir beaucoup de mal à se faire aimer de Mary, car c'est encore pour lui une nouvelle mise à l'épreuve, et il doit la gagner à tout prix. J'ai adoré l'histoire de Mary et Kenneth qui vont devoir jongler avec des ennemis retords (normal en temps de guerre), l'éloignement, les secrets pour vivre leur amour. Heureusement, il y a aussi les amis et on retrouve avec plaisir Magnus, "le saint" et sa femme Helen "l'ange" qui est devenu la soigneuse de la garde, et tous les autres.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juillet 2014
L'istoire nous présente un jeune et arrogant jeune homme ambitieux, désirant devenir l'un et plus exactement le meilleur soldat de l'armée de l'ombre du roi d'Ecosse. Il ne se préoccupe que de lui-même jusqu'au jour ou il rencontre celle qui ne se jette pas dans ses bras comme toutes les autres, car, ce qui ne gache rien, il est très beau et noble.Il part à la conquête de la jeune femme tout en accomplissant une mission pour son roi et contre le roi anglais qui occupe une bonne partie de l'Ecosse. Il nous entrainera dans
un tourbillon d'aventures, de quiproquos amoureux et de bravoure qui nous captivera jusqu'à la fin.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Une saga qui ne s'essouffle pas même après six tomes. L'auteure parvient toujours à immerger sa romance dans l'intrigue historique avec brio et l'affection que le lecteur déclenche pour ces chevaliers ne fait qu'augmenter à travers les tomes. On se surprend à en vouloir encore plus. Le rythme est soutenu même s'il n'y a pas de combat épique ou de vrais expéditions risquées. Un moment léger bien écrit et qui tient en haleine jusqu'à la dernière page.
mon avis en intégralité sur Un brin de lecture
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 août 2015
Un nouveau tome plaisant à lire (cela reste du McCarty) mais qui ne m’a pas emportée autant que les précédents !

Depuis que Kenneth Sutherland a découvert l’existence de l’armée secrète du roi Bruce, il n’a qu’une seule idée en tête, intégrer ce corps d’élite. Malgré ces nombreux talents, son beau frère, Magnus Mackay (Le Saint), lui met des bâtons dans les roues et le défie de remporter les jeux des Highlands. Cela aurait du être chose aisée si Kenneth n’avait pas été troublé par cette jeune femme aux habits sombres et sans charme qui se révèle être la jolie Mary de Mar, la veuve du Comte d’Atholl.

Une nouvelle fois, Monica McCarty nous emporte dans une romance passionnelle entre deux personnages assez forts. Cependant, cet opus est un peu trop porté sur la romance (parfois un peu trop mièvre d’ailleurs) au détriment des faits historiques. On stagne dans ce tome où les moments d’actions sont bien trop rares, du côté de la guerre imminente entre le roi Bruce et le roi d’Angleterre Edward, on reste sur les préparatifs et l’espionnage, finalement la Garde de Bruce est très peu mise en avant et c’est un peu dommage.

Kenneth Sutherland est un personnage très caractériel, soupe au lait, colérique, sanguin et qui manque de sang froid d’où les doutes de Mackay à l’accepter comme nouvelle recrue dans la Garde Royale. Ces deux là n’en finisse pas de se chamailler, se provoquer et se chercher, leur confrontation est inévitable et donne droit à des situations plutôt drôles et irrésistibles, on sent bien qu’ils reconnaissent chacun les compétences de l’autre mais tous deux sont complètement dans le déni et préfère passer leur temps à se quereller. Par ailleurs, Kenneth se traîne une réputation d’homme à femmes due à son physique très avantageux et à son membre viril qui d’après les rumeurs les contente pleinement.

C’est ainsi qu’il rencontre pour la première fois, la Comtesse d’Atholl, cette dernière le surprend dans les écuries en pleine situation lubrique, elle l’observe et lui ne peut s’empêcher de profiter de la situation…

Mary de Mar est une jeune veuve, marié à 14 ans à un homme bien plus âgé, qui ne la jamais considéré davantage que comme une « gamine ». Ce dernier la trompait sans vergogne et délaissait son épouse pour ses combats. De cette union, elle a eu un fils David, qui lui a été très rapidement enlevé et envoyé à la cour Anglaise. Afin de passer inaperçue, elle s’habille de robes aux teintes tristes et de voiles sans charme, elle ne souhaite pas se remarier. Elle est devenue forte et indépendante et espère bien le rester. Malgré ses origines écossaises et l’amour qu’elle porte à son pays, elle vit en Angleterre pour rester proche de son fils.

La Comtesse attire l’attention de Kenneth malgré ses guenilles et son côté famélique, elle ne correspond pas à ce qu’il aime chez une femme et pourtant, il est bien décidé à dévergonder celle qu’il croit être une Dame de Compagnie. Mary n’est pas indifférente aux charmes de celui qui attire les femmes, comme les fleurs attirent les abeilles. Elle tente de lui résister, mais accepte une nuit de passion charnelle, Kenneth voudrait plus, mais pour Mary hors de question de mettre en péril son indépendance, elle décide donc de s’en aller. C’est là que Kenneth découvre qu’il s’agit de Lady Mary de Mar, celle que Bruce lui destinait. Quelques mois plus tard, Kenneth a intégré la garde après un entraînement intensif et difficile, il est envoyé par le roi Bruce en Angleterre afin d’espionner l’ennemi anglais. C’est là qu’il retrouve Mary, métamorphosée, cette dernière s’est embellit, s’habille de jolie toilettes et sourit. Kenneth n’ayant pas décoléré depuis leur unique nuit est toujours obsédé par la jeune femme et est bien décidé à se venger de celle qui a profité uniquement de ses prouesses sexuelles.

Leur relation est assez complexe, certes ils s’attirent, pour Kenneth, il s’agit d’une passion passagère, une femme plus énigmatique que les autres mais dont il se lassera avec le temps. Il n’envisage pas une seconde que ses émotions et ses ressentis soient davantage qu’une attraction physique. Pour Mary, Kenneth ressemble en apparence à son ex époux, coureur de jupons, fier et égoïste, elle ne souhaite pas revivre un second mariage identique : ne pas être concertée, devoir subir les décisions de son mari, ne pas être écoutée, être trompée et surtout ne pas être aimée. Alors forcément, on a un jeu du chat et de la souris jusqu’à ce qu’un événement change complètement la donne. Kenneth se révèle possessif et protecteur avec une quête d’être accepté pour ce qu’il est. Quant à Mary, elle lâche la bride et se révèle passionnée, acceptant peu à peu d’être séduite par le Highlander.

En bref, un tome qui mise essentiellement sur la passion amoureuse de deux personnages oubliant un peu l’action et le reste de la Garde. Toutefois, cela reste subjectif, car quand on lit cette série, on dévore forcément !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juillet 2014
Tome 6 de la série "les chevaliers des Highlands" de Monica McCarty, la recrue est une pépite à ne pas manquer. Cette auteure sait écrire et insuffler toute la passion que lui inspire les faits historiques et son imagination pour cette terre de héros.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juillet 2014
J'ADORE

Une recrue qui tient toutes ses promesses
C'est peut-être un tome avec un peu moins d'actions, mais qui est tout aussi intense que les autres. Les personnages de Kenneth et Mary sont vraiment attachants vivement la suite.....
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 juillet 2014
Je les aime tous !!! quel plaisir de retrouver cette série, tout y est !
C'est toujours aussi bien fourni en détail historique, les personnages sont extras et l'intrigue toujours bien cherchée !
ne surtout pas se priver de ce plaisir!!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 septembre 2014
Si vous aimez lire des histoires sur les highlanders, Monica Mccarty est l'une des papesses de cette littérature.
Monica Mccarty est l'un des mes auteurs préférés (avec Maya Banks et Mary Wine et Hannah Howell), que dis-je mon auteur préféré, fétiche pour m'évader au pays des highlanders et des islanders (île de skye).
Et j'aurai le même commentaire pour chaque livre que j'ai acheté neuf ou d'occas, c'est-à-dire sur ce site ou sur un autre site.
Je n'en dis pas plus, à vous de découvrir Monica Mccarty.
Si vous aimez l'Ecosse, si vous vibrez pour les highlanders, alors, n'hésitez pas, lancez-vous !
Voilà, voilà !!!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2014
Je ne me lasse pas de l'histoire de ces chevaliers, c'est super et j'attends avec impatience le prochain en novembre. Profitez en aussi. Bonne lecture.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)