EUR 5,80
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les confessions d'un enfant du cycle Poche – 9 novembre 2012


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 9 novembre 2012
"Veuillez réessayer"
EUR 5,80
EUR 5,80 EUR 8,67

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Les confessions d'un enfant du cycle + A se tordre: 45 histoires chatnoiresques
Prix pour les deux : EUR 11,75

Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Quatrième de couverture

Alphonse Allais aurait dû être pharmacien, il fut humoriste. Il aurait voulu être écrivain lyrique, il fut journaliste sportif. Dans ce recueil, nous proposons l'intégralité des chroniques, toutes inédites, que l'humoriste a fait paraître dans le quotidien sportif l'Auto-Vélo entre 1902 et 1903. En fin de volume, nous y avons adjoint ses meilleures nouvelles parues dans la presse française sur un de ses thèmes de prédilection, le vélocipède. En effet, personne ne soupçonnait ce joyeux drille, épicurien, se passionner pour ces nouveaux moyens de locomotion que furent successivement la bicyclette puis l'automobile. Rentrez gaiement dans son univers comique, fantastique, diabolique et loufoque. Son œuvre est un eldorado, une mine d'or dans laquelle il suffit de se baisser pour puiser : il a tout inventé !

Biographie de l'auteur

L'humoriste Alphonse Allais est né à Honfleur le 20 octobre 1854. À Paris, il entame des études de pharmacie et se lie aux Hydropathes du Quartier latin avant de participer à la fondation du cabaret du Chat Noir. Il vit un temps avec Jane Avril. Producteur de pièces de théâtre, il deviendra rédacteur en chef d'un hebdomadaire illustré, Le Sourire. Plus de 1 700 de ses textes paraîtront dans la presse entre 1875 et 1905. Il publie alors une douzaine de recueils de contes, fantaisies et chroniques sous des titres aussi désopilants que Rose et vert pomme, Deux et deux font cinq ou On n'est pas des bœufs. Salué par Jules Renard, André Breton, Sacha Guitry, il meurt le 28 octobre 1905. Sa dernière chronique, parue dans le Journal, le 20 octobre 1905, s'intitulait La faillite des centenaires.


Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?