Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Les démagogues, de l'Antiquité à nos jours Broché – 28 octobre 1999

5 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 21,00

Romans et littérature

Offres spéciales et liens associés

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Johan Rivalland TOP 100 COMMENTATEURS le 22 février 2006
Format: Broché Achat vérifié
Un ouvrage remarquable à la fois sur les plans philosophique et historique. Très instructif pour mieux comprendre le monde actuel et les dérives de la démocratie, à travers les origines de la démagogie dès l’Antiquité, dans ce que l’on appelle la démocratie athénienne, dont on fait tant l’éloge aujourd’hui et qui pourtant portait déjà en elle tous les germes de ses dérives totalitaires.
Une autre vision de personnages historiques tant adulés dans les livres d’histoire, à l’image d’un Périclès il y a 2400 ans, initiateur des dictatures populaires, qui ne sont nullement apparues avec le terrible XXème siècle.
Des dangers de la rhétorique et de ses dérives populistes, de l’art de plaire et de l’apologie du principe majoritaire, derrière lesquels se cachent en réalité un profond mépris du peuple, comme le montra si bien Ayn Rand et dont les conséquences furent, dès l’Antiquité, l’exécution à mort d’un Socrate et de nombre de dissidents à la pensée dominante quelle qu’elle soit (de Clisthène à Hitler et Staline, en passant par Napoléon Bonaparte, sans oublier l’ayatollah Khomeyni et consorts).
La nouvelle démagogie s’appelle aujourd’hui étatisme et le « vox populi, vox Dei » retrouve toute la gloire qui fut la sienne dès l’Antiquité, les sondages et autres artifices servant de dérivatif à des girouettes qui flattent les passions et les préjugés de citoyens « gobe-mouches », comme le dit si bien l’auteur.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 6 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?